Pour Michel Sapin, l'inflation zéro donne du "pouvoir d'achat" aux collectivités locales

 |   |  341  mots
L'Insee doit donner le 26 mars le pointage des investissements locaux l'an dernier.
L'Insee doit donner le 26 mars le pointage des investissements locaux l'an dernier. (Crédits : reuters.com)
Une inflation zéro est désormais attendue dans l'Hexagone. Cette inertie des prix donne davantage de pouvoir d'achat aux consommateurs, aux entreprises mais aussi aux acteurs publics, selon le ministre des Finances Michel Sapin qui voit là un palliatif à la baisse des dotations.

L'inflation de 0% prévue en France en 2015 va avoir un effet bénéfique pour les collectivités locales. C'est du moins ce qu'a assuré le ministre des Finances, Michel Sapin, lors d'un point presse jeudi 5 mars, alors que les collectivités locales, en particulier les communes, assurent être en "alerte rouge" financière en raison de la baisse des dotations.

"Une marge de manœuvre intéressante à explorer c'est de voir avec les collectivités locales, comme nous allons faire avec chacun des ministères, quel est le surcroît de pouvoir d'achat qui est du à une très faible inflation."

Initialement prévue à 0,9%, une inflation zéro est désormais attendue dans l'Hexagone, a en effet annoncé la veille Michel Sapin. Cette inertie des prix donne davantage de pouvoir d'achat aux consommateurs, aux entreprises mais aussi aux acteurs publics, notamment les collectivités locales qui verront certaines dépenses - chauffages des écoles par exemple - diminuées. Sans compter la baisse des taux d'intérêt.

Risque d'impact sur la croissance des réductions de dotations

Le président de l'AMF, l'ancien ministre UMP François Baroin, a expliqué jeudi avoir fait "un constat d'alerte rouge", sur l'impact des 3,7 milliards d'euros de baisse par an des dotations versées par l'Etat aux collectivités, dans le cadre des efforts d'économies du gouvernement.

La mesure pourrait selon lui coûter "0,6 point de croissance" à la France en freinant les investissements locaux. Les maires ont obtenu un "groupe de travail" en vue d'un nouveau rendez-vous d'ici fin mai avec le chef du gouvernement.

Concernant les investissements, Michel Sapin a averti que si ces derniers avaient reculé en 2014 dans les collectivités locales, cela n'avait "aucun lien avec les mesures de dotations", mais "quelque chose à voir avec les élections". De fait, ces dernières sont souvent suivies de mesures de gel ou de report d'investissements, un phénomène "amplifié par les changements de majorité", a rappelé le ministre. L'Insee doit donner le 26 mars le pointage des investissements locaux l'an dernier.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 06/03/2015 à 8:24 :
inflation 0 ne veut pas dire que les prix des services ne vont pas augmenter pour les dépenses des communes ni d'ailleurs dans leurs investissements....bref il semble que ce personnage de l'état soit éloigné de la réalité du terrain.
Il serait temps qu'il règle lui même les factures des dépenses de son ministère et de ses administrations, bref que ce technocrate haut perché redescende sur terre, au rez de chaussée au niveau 0 quoi ! ou mieux qu'il se réveille...
a écrit le 05/03/2015 à 15:45 :
L'inflation zero a surtout pour corolaire d'accroitre mécaniquement le poids de la dette dans les finances de l'Etat... Bref l’économiste en chef sent le sapin...
a écrit le 05/03/2015 à 15:43 :
la tribune rejoint la troupe umpps ceci est bien triste pour la democratie
a écrit le 05/03/2015 à 15:32 :
Pauvre Sapin. La déflation annonce aussi la baisse des salaires et la récession en plus des baisses de rentrées fiscales et de l'augmentation de la dette. Ces socialistes indignes jusqu'au bout emmènent le pays à la déroute totale. Oui, mais ils sont "Charlie"....

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :