Rennes et Brest poursuivent à gauche, la droite fait tomber Lorient

 |   |  724  mots
Alors que 68,32% des électeurs ne se sont pas déplacés (46,6% en 2014), Nathalie Appéré, qui faisait front uni avec l'écologiste Matthieu Theurier (EELV), l'a emporté sur un score sans appel de 65,35% des voix, loin devant la candidate LREM Carole Gandon à 17,49% et le candidat divers droite Charles Compagnon à 17,15%.
Alors que 68,32% des électeurs ne se sont pas déplacés (46,6% en 2014), Nathalie Appéré, qui faisait front uni avec l'écologiste Matthieu Theurier (EELV), l'a emporté sur un score sans appel de 65,35% des voix, loin devant la candidate LREM Carole Gandon à 17,49% et le candidat divers droite Charles Compagnon à 17,15%. (Crédits : mairie de Rennes)
Le PS, allié du parti écologiste EELV l’emporte à Rennes et Brest, Quimper vire à gauche, LREM ne s’enracine pas. L'abstention est massive.

« Les électeurs rennais ont fait le choix d'une ville de respect, de cohésion, le choix d'une ville qui renforce sans cesse ses solidarités, accélère sa transition écologique et lutte toujours sans cesse pour défendre l'emploi » : souriante, la maire sortante PS Nathalie Appéré a eu, hier soir, le triomphe modeste dans un contexte inédit d'abstention massive. Alors que 68,32% des électeurs ne se sont pas déplacés (46,6% en 2014), Nathalie Appéré, qui faisait front uni avec l'écologiste Matthieu Theurier (EELV), l'a emporté sur un score sans appel de 65,35% des voix, loin devant la candidate LREM Carole Gandon à 17,49% et le candidat divers droite Charles Compagnon à 17,15%.

Si la vague verte existe en Bretagne, elle est l'alliée du PS : à Rennes comme à Brest, les favoris des sondages l'ont emporté sans surprise et sans difficulté. Dans la capitale bretonne, Nathalie Appéré...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 29/06/2020 à 11:29 :
Avec plus de 60% d'abstentions, la Maire PS de RENNES peut effectivement avoiur le triomphe modeste. Le jour où cette ville bourgeoise sera fatiguée d'être comme Grenoble un bastion d'insécurité (ZUP SUD, Villejean, le Blosne etc...) ils se déplaceront peut être comme à Perpignan pour retrouver de la sécurité et de la sérénité.
Réponse de le 29/06/2020 à 15:08 :
Idem Brest, la prime au sortant et le choix entre la peste, le choléra sur fond de COVID dont on observe que nos politiques ne respectent même pas la distance de sécurité. Bref, qui dirige la France?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :