Comment la startup digitale Ligerio prospère en zone rurale

LOCHES (37). Créée en 2019 par un jeune diplômé d’agro et de Dauphine, Ligerio compte devenir d’ici trois ans le site de e-commerce de référence sur l’aménagement et la décoration extérieurs. La startup a choisi le sud rural de la Touraine pour installer le siège de son activité.

2 mn

La moyenne d’âge des collaborateurs de Ligerio, tous issus de Loches et de ses environs, est de 25 ans. Preuve que les nouveaux talents du digital ne se situent pas uniquement dans les grandes agglomérations.
La moyenne d’âge des collaborateurs de Ligerio, tous issus de Loches et de ses environs, est de 25 ans. Preuve que les nouveaux talents du digital ne se situent pas uniquement dans les grandes agglomérations. (Crédits : LT)

Dallages en pierre, luminaires, braseros et papiers peints constituent l'essentiel des gammes de produits proposées par Ligerio sur son site internet. Au total, l'offre de la boutique en ligne est constituée de quelque 2.000 références, issues pour la plupart de fournisseurs français et italiens. La promesse du fondateur, Jean de Varine, de commercialiser des matériaux intemporels à un prix abordable semble porter ses fruits.

En 2021, sa startup devrait réaliser deux millions d'euros de chiffre d'affaires. Elle emploie désormais 13 salariés, tous recrutés localement. Le plan de marche de Ligerio, créée il y a deux ans à partir de la petite société Vestiges et intérieurs, est particulièrement ambitieux. Jean de Varine, qui a été rejoint en juin par un associé, Guillaume Stehelin, table ainsi sur une croissance exponentielle du site de e-commerce.

A la clé pour le duo sorti de l'université de Dauphine, le triplement des références d'ici quatre ans. Dans ce cadre, Ligerio compte se diversifier sur d'autres créneaux de l'aménagement et de la décoration extérieurs. Tissus d'ameublement, mobiliers de jardin, arts de la table, boiseries, notamment, élargiront ainsi à terme son catalogue. La startup, qui escompte atteindre un chiffre d'affaires de 10 millions d'euros en 2025, entrerait ainsi dans le cercle restreint des pure-players de poids sur le créneau de la décoration haut de gamme. Un pari qui reste toutefois à transformer, car ce marché rendu très porteur par les confinements et le télétravail, n'est pas à l'abri d'un retournement.

Terrain rural favorable

A côté de ses débuts prometteurs, l'autre originalité de la startup réside dans sa situation géographique. Loin des espaces de co-working et des incubateurs des grandes agglomérations, lieux d'implantations habituels des jeunes pousses, Ligerio s'est installée en zone rurale. Elle a pris des locaux au sein d'une ancienne usine de pièces automobiles dans l'agglomération de la petite ville de Loches, située à une quarantaine de kilomètres de Tours. « Avec un prix du mètre carré bien moins cher qu'en ville, nous louons un grand espace qui nous sert aussi de show-room pour nos matériaux, se félicite Jean de Varine, lui-même originaire du territoire.

« La situation géographique de Loches, proche de plusieurs nœuds autoroutiers, est de surcroît favorable à la logistique, assurée par un acteur du cru, La Génilloise d'entrepôts. En développant l'emploi et le tissu économique, la société participe pleinement à l'écosystème local », estime-t-il.

Ligerio, qui a ouvert à la rentrée un bureau à La Rochelle, réfléchit désormais à ouvrir un magasin, potentiellement à Tours. « Cela contribuerait à accroître la visibilité et la notoriété de la marque auprès de nos clients », reconnaît le fondateur, qui n'a aucune intention pour autant de quitter la campagne lochoise.

2 mn

Banque des Territoires | Partenaires

Les territoires qui se renouvellent face à la crise

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.