L'agence de notation Exaegis veut (presque) doubler ses recettes

SAINT-CYR-SUR-LOIRE (37). L’agence de notation du numérique, Exaegis, qui délivre le label Truxt, table sur les besoins accrus post Covid 19 de ses donneurs d’ordre pour développer sensiblement son chiffre d’affaires d’ici 2022.

2 mn

Laurent Briziou mise sur la croissance organique pour développer ses recettes de 20% par an mais n'exclue pas un nouveau rachat pour atteindre plus rapidement une taille critique.
Laurent Briziou mise sur la croissance organique pour développer ses recettes de 20% par an mais n'exclue pas un nouveau rachat pour atteindre plus rapidement une taille critique. (Crédits : Reuters)

Le demande de notations concernant les entreprises exerçant dans le secteur numérique (SSII, ESN, Start-up) va encore s'accélérer pour deux raisons, selon Laurent Briziou, président d'Exaegis, l'agence qu'il a fondée en 2011 à Saint-Cyr sur Loire, dans l'agglomération tourangelle. Cet ancien directeur général d'ECS, filiale informatique de la Société générale, mise de façon structurelle sur la digitalisation exponentielle de pans entiers de l'économie. Conjoncturellement, en raison de la crise sanitaire, investisseurs (fonds, banques) et grands comptes seront, d'après lui, de plus en plus demandeurs de données sur la fiabilité et la solidité des entreprises du numérique. La société, flanquée de sa filiale d'études Markess rachetée en 2018, et de son département de conseil Exaegis Corporate Dévelopment, prévoit ainsi de façon ambitieuse de faire croître ses recettes de trois millions d'euros en 2019 à cinq millions d'euros à l'horizon de trois ans.

Protection via la Blockchain

Les audits réalisés par Exaegis intègrent à la fois des éléments opérationnels de bonnes pratiques et des paramètres financiers. A la clé, l'attribution du label Truxt, délivré à une centaine d'entreprises digitales jusqu'à présent. Pour booster sa croissance, Exaegis compte d'une part enrichir son offre Confiance 360, lancée en novembre 2019. A la clé, une garantie des entreprises numériques en cas de défaillance, étendue à l'ensemble de ses donneurs d'ordre. Actuellement seuls les grands comptes (Saint Gobain, Total, Grenke, etc) bénéficient de ce service qui représente déjà 100 millions d'euros de contrats assurés. Au second semestre, Exaegis proposera par ailleurs à ses clients éditeurs de logiciels une solution de dépôt de sources protégées via des jetons sur la Blockchain.

Exaegis est seule ou presque sur son créneau de la notation des PME digitales réalisant entre trois et dix millions d'euros de recettes. Grâce à sa solution de notation gratuite Rateandgo, elle s'est également diversifiée en direction des starts-up pour rivaliser avec Estimeo, une agence concurrente. Sa situation géographique, au cœur de la filière numérique du Centre Val de Loire, elle-même en forte croissance, constitue enfin un atout central pour réussir son pari. D'après une récente étude de l'agence de développement de la région Centre Val de Loire, Dev'up, l'écosystème digital y représente déjà plus de 27.000 emplois répartis au sein de 7.000 établissements.

2 mn