Pyrex favori pour reprendre Duralex

 |  | 326 mots
Lecture 2 min.
Comme le verre gigogne, le plat Pyrex bénéficie d'une notoriété internationale.
Comme le verre gigogne, le plat Pyrex bénéficie d'une notoriété internationale. (Crédits : Reuters)
LA CHAPELLE SAINT MESMIN (45). En compétition notamment avec les actionnaires actuels de Duralex, International Cookware, maison mère des plats en verre Pyrex, devrait mettre la main sur le fabricant loirétain. A la clé, la création d’un nouveau groupe verrier dans le Centre Val de Loire.

Avec des dépenses d'investissement (Capex) prévues de plus de 10 millions d'euros sur 4 ans et le maintien de l'emploi des 250 salariés, International Cookware, qui détient l'usine Pyrex à Châteauroux dans l'Indre, aurait proposé le 6 janvier l'offre la mieux disante pour la reprise de Duralex. Le fabricant loirétain du célèbre verre gigogne, placé en redressement judiciaire le 24 septembre 2020, est aussi...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/01/2021 à 12:54 :
Moi ma pirex c'était une brune, elle se prenait pas pour une prune !
a écrit le 09/01/2021 à 12:41 :
Duralex et Pyrex.
Toute une enfance et probablement celle de générations complètes.

Où comment passer de "t'as quel âge?, montre le fond de ton verre".... à "Faut pas laisser cramer les lasagnes, après ça colle !!! "

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :