En Corse, Macron joue la carte de la relance et de l'apaisement

 |  | 1075 mots
(Crédits : Paul Ortoli)
En visite deux jours dans l'île, ce mercredi 9 et jeudi 10 où il a également présidé le sommet Med7, le chef de l'Etat a rétabli des relations "constructives" avec le président de l'exécutif local Gilles Simeoni et a réaffirmé vouloir soutenir l'économie dans la région la plus impactée par la crise sanitaire

La Corse nourrissait de grandes espérances, elle a dû se contenter d'annonces mais dans un climat politique aujourd'hui moins soumis à des tensions.

A l'issue de sa visite, ce mercredi 9 et ce jeudi 10 en Corse, le président de la République, qui foulait son sol pour la troisième fois depuis son élection, a voulu porter des messages forts au plan économique dans la région française la plus impactée par la crise sanitaire. Colonne vertébrale de son allocution ce jeudi 10, à Ajaccio, la pérennisation des outils économiques et la prise en compte de la spécificité insulaire.

"Nous mettrons en place des mécanismes spécifiques à la fois pour les prêts garantis de l'Etat, pour la poursuite du chômage partiel, pour les crédits d'impôt, pour accélérer la liquidation de ces derniers, également pour accompagner les secteurs les plus touchés par la poursuite du virus, tourisme, hôtellerie, restauration, agroalimentaire", a déclaré le chef de l'Etat en préfecture d'Ajaccio, soulignant sa volonté de mener " un accompagnement très pragmatique" afin  d'"éviter les défaillances d'entreprises".

"1,4 milliard € déjà investi par l'Etat"

Il revendique déjà d'avoir à ce jour injecté 1,4 milliard pour soutenir une économie bâtie sur une saisonnalité forte...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 13/09/2020 à 12:39 :
Il ne faut pas se leurrer, il ne joue que la carte du "temps qui passe" afin de tout prendre et de ne rien donner qui ne rapporte!
a écrit le 13/09/2020 à 12:01 :
Rappel :
La Corse a été la région la moins impacté par le virus lors de la première vague , région qui a fermé ses portes lors de la première vague.
Après , il serait urgent de trouver une parade pour la reprise du travail dans tous les secteurs en surmontant la fainéantise et les peurs inutiles .

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :