Frank Supplisson  : « Safran est le bienvenu à Montargis  ! »

 |   |  662  mots
Frank Supplisson, Maire-Adjoint de Montargis et VP de l’Agglomération montargoise.
Frank Supplisson, Maire-Adjoint de Montargis et VP de l’Agglomération montargoise. (Crédits : DR)
Le 28 février dernier, le DG de Safran, Philippe Petitcolin, a regretté d'être empêché par des tracasseries administratives de créer deux nouvelles usines en France. Le président de l'agglomération montargoise, Frank Supplisson, ancien directeur de cabinet d'Éric Besson au ministère de l'industrie, se dit prêt à accueillir l'une de ces unités et promet de mettre « l'esprit commando » du territoire du Loiret au service du géant de l'aéronautique.

LA TRIBUNE - Où en êtes-vous dans vos démarches avec Safran ?

FRANCK SUPPLISSON - Dès le lendemain de la sortie exprimée par Philippe Petitcolin, nous lui avons fait savoir que l'agglomération montargoise se portait volontaire avec enthousiasme pour accueillir l'un des deux futurs sites de Safran. L'enjeu est majeur puisque 300 emplois seront créés sur chacun d'eux.

Depuis, tous les jours, nous adressons des éléments de travail au groupe pour démontrer le bien-fondé de notre candidature, notamment en termes de terrain proposé et de formation du personnel sur notre territoire. Surtout, nous lui exprimons clairement le fait que ce n'est pas compliqué de s'implanter à Montargis et, qu'au contraire, toutes les facilités possibles seront mises en place pour accueillir Safran.

Reste que nous avons aussi bien conscience...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 08/03/2019 à 19:31 :
Etonnant de choisir de dire que M. Supplisson est entrepreneur en tant que responsable de "la relance du groupe Akers". Sauf erreur, la reprise a échoué. Tout comme le redressement d'Ascoval par M. Supplisson a également échoué. Que ce soit une personne dynamique, on n'en doute pas. Mais inutile de cacher les cadavres sous le tapis.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :