L'aéroport de Strasbourg s'élance de plus belle à l'international

 |   |  224  mots
(Crédits : Olivier Mirguet)
L'ouverture par Lufthansa d'une liaison aérienne entre Strasbourg et Munich, en avril, va-t-elle séduire les voyageurs internationaux de la capitale parlementaire européenne ?

Critiqué pour sa difficile accessibilité, Strasbourg ne ménage plus ses efforts pour ouvrir des liaisons directes vers les hubs majeurs européens, ou rétablir ceux qui ont été fermés. La ligne vers Munich sera opérée sous obligation de service public (OSP), et le déficit compensé par des fonds publics.

Affecté depuis 2007 par le report modal des passagers qui empruntent le TGV vers Paris, l'aéroport de Strasbourg a d'abord misé sur le low-cost pour se relancer. La compagnie espagnole Volotea est devenue un acteur local majeur, mais les lignes qu'elle garantit à l'international (Palerme, Athènes...) ciblent davantage les loisirs que le segment affaires. Et Ryanair assure seulement en été sa ligne vers Londres.

Un trafic en hausse de 7,4% en 2018

Avec trois aéroports de capitales européennes (Amsterdam, Bruxelles, Madrid) desservis à l'année sur une base quotidienne, le compte n'y est pas.

« Il manque beaucoup de choses pour satisfaire les besoins des institutions européennes, reconnaît Thomas Dubus. Nous misons sur l'aviation d'affaires pour offrir des vols point à point sur desvery light jets. »

Malgré tout, le trafic sur l'aéroport de Strasbourg enregistre une hausse : en 2018, il a progressé de 7,4%, avec 1,3 million de passagers. L'objectif est fixé à 1,6 million de passagers en 2021. Ce sera toujours moins qu'en 2006 : avant la concurrence du TGV, le trafic était supérieur à 2 millions.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 19/03/2019 à 14:24 :
Strasbourg-Munich en avion alors que Paris-Munich se fait en 5h en TGV...
Ce genre de liaison aérienne subventionné est un non-sens économique et écologique.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :