« Le gouvernement est trop tatillon sur les énergies renouvelables » Robert Herrmann (Eurométropole de Strasbourg)

 |   |  415  mots
Selon Robert Herrmann, le projet de réseau transfontalier de chaleur alimenterait jusqu'à 30.000 foyers.
Selon Robert Herrmann, le projet de réseau transfontalier de chaleur alimenterait jusqu'à 30.000 foyers. (Crédits : DR)
Le président (PS) de l'Eurométropole de Strasbourg, Robert Herrmann, défend un projet qui permettrait, pour 25 millions d'euros d'investissement, de récupérer la chaleur résiduelle d'une aciérie allemande et d'alimenter 30000 logements français.

LA TRIBUNE - L'agglomération de Strasbourg a jeté les bases d'un réseau transfrontalier de chaleur. De quoi s'agit-il ?

ROBERT HERRMANN - Badische Stahlwerke exploite à Kehl l'une des plus grosses aciéries allemandes. Ils ne savent que faire de cette chaleur résiduelle. L'usine se trouve à quelques centaines de mètres des quartiers densément habités du nord de l'agglomération de Strasbourg. L'idée consiste à récupérer la chaleur et à aménager un caloduc [dispositif de transmission de la chaleur, Ndlr] qui passerait sous le Rhin. Nous pouvons alimenter jusqu'à 30.000 foyers avec cette énergie. Soit 45 gigawatts qui, sinon, continueront d'être perdus.

Mais le projet n'avance pas. Où sont les blocages ?

L'idée a été lancée il y a cinq ans. Nous avons signé cette année un accord de principe avec l'entreprise allemande. Il ne reste plus qu'à établir une société d'économie mixte pour permettre l'investissement. Mais pour être compétitive, cette énergie aura besoin d'un coup de pouce fiscal. Nous voulons être certains d'avoir droit à un taux de TVA réduit. Le gouvernement n'est ni pour ni contre, il ne nous répond pas ! Notre projet est pourtant conforme aux principes défendus par le...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
0.49TTC
J'achète
Abonnez-vous
Accéder
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 21/11/2019 à 15:07 :
miam, y a bon pognon public pour les copains, et y a bon pognon ecolo a 6 mois des elections, hein
pourquoi est ce que les allemands n'utilisent pas cette energie de leur cote, alors qu'ils sont largement en avance par rapport aux francais question ecologie; c'est ca la vraie question
Réponse de le 21/11/2019 à 20:54 :
Les Allemands en avance sur la question écologique !!!??? Leurs 23 % de nucléaire sont remplacés par le lignite et leur réseau d'éoliennes tombe déjà
en décrépitude ! Voir les rapports récents du "Spiegel" !!
a écrit le 21/11/2019 à 10:21 :
Non, c'est juste que lorsque l'on a un ancien lobbyiste du nucléaire premier ministre, comment cela pourrait être autrement?

Pour garder un état "fort" "éducateur", les nouvelles technologies ne correspondent pas a la stratégie du groupe dominant se basant sur un empirisme pyramidale en modèle bonapartiste, pour ne pas laisser l'individu, petits groupes ou société proposant des solutions individuelles.

C'est tellement visible, que ce qui se passe dans le nucléaire en dit long du volume d'argent qu'ils sont capables de mettre....

Qui aurait pu penser il y a 20 que nous aurions une gouvernance clairement identifié de lobbyistes, pratiquant une politique qui pour le coup correspondante aux besoin de des dits lobbys.....

L'état Français n'a jamais été pour l'émancipation de sa population, la preuve l'architecture du système est une preuve parlante.

Nous achèterons sans doute les produits des autres lorsqu'ils arriverons a la conclusion de l'impotence ....
a écrit le 21/11/2019 à 8:41 :
Encore une société d'économie mixte, encore la nécessité de passer par les caisses publiques pour faire progresser l'économie, pour financer une bonne idée, alors que ces caisses sont pillées par les actionnaires milliardaires.

Quand c'est un investissement destructeur et polluant ya plus besoin de l'argent public, quoi que la compromission généralisée entre politiciens et hommes d'affaires est telle... d'ailleurs la BEI au nom de l'écologie a financé plus d'un projet aux protagonistes douteux.

Le déclin c'est long surtout vers la fin

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :