Strasbourg : les voitures diesel interdites au plus tard en 2028

 |  | 993 mots
Lecture 5 min.
Les voitures diesel seront interdites dans l'agglomération strasbourgeoise en 2028.
Les voitures diesel seront interdites dans l'agglomération strasbourgeoise en 2028. (Crédits : Olivier Mirguet)
L'Eurométropole de Strasbourg promet des débats publics et des mesures d'accompagnement avant l'interdiction totale des voitures diesel, en 2028. Les écologistes locaux, au pouvoir depuis un an, se trouvent confrontés à la fronde de certains élus d'opposition et à l'incompréhension des entreprises.

Changement de calendrier à Strasbourg pour les propriétaires de véhicules polluants. La ville et son agglomération, qui prévoyaient d'interdire dès le 1er janvier 2025 l'ensemble des voitures diesel, reportent cette interdiction à 2028 "au plus tard", ont annoncé le 28 avril la maire Jeanne Barseghian (EELV) et la présidente de l'Eurométropole Pia Imbs. Les véhicules sans vignette ou titulaires d'une vignette Crit'Air 5 seront bannis dans la zone à faibles émissions (ZFE) dès 2022, mais les sanctions n'interviendront qu'en janvier 2023 au terme d'une période de contrôles pédagogiques. Les catégories intermédiaires (Crit'Air 4, 3 et 2) seront bannies progressivement entre 2024 et 2027.

Pour accompagner cette évolution, l'Eurométropole promet des aides pour l'achat de vélos électriques, des extensions du réseau existant de pistes cyclables et le prolongement du réseau de tramway à l'ouest de l'agglomération. La collectivité prévoit, avec le Conseil régional du Grand-Est, de développer l'offre ferroviaire avec un réseau express métropolitain (REM) reliant entre elles les 13 gares existantes dans l'agglomération. Le REM permettrait de traverser l'aire urbaine sans rupture de charge, à la manière d'un RER francilien. Jeanne Barseghian avait inscrit dès 2020, comme promesse de campagne, la gratuité des transports en commun pour les moins de 18 ans. Cette gratuité dans les bus et tramways de la Compagnie des transports strasbourgeois (CTS) sera effective pour les jeunes, 365 jours par an, dès le 1er septembre. Des aides financières pourraient en outre être versées par l'Eurométropole aux ménages les plus modestes pour l'acquisition d'un véhicule "propre", à hauteur de 1.000 euros.

L'interdiction de circulation concernerait 9.509 véhicules immatriculés sur le territoire strasbourgeois lors de la première étape de la ZFE en 2023. Elle entraînerait, à terme, le retrait de 170.000 voitures "polluantes", soit toutes les catégories hors Crit'Air 0 et Crit'Air 1, de l'Eurométropole en 2028. La catégorie intermédiaire Crit'Air 2, qui comprend les voitures diesel immatriculées depuis 2011 et les essence ou hybrides mises en circulation entre 2006 et 2010, représente la part la plus importante de ce parc.

Une conférence citoyenne au mois de mai

La nouveauté de ce calendrier de la ZFE réside dans l'adaptation d'un agenda commun aux 33 communes de l'Eurométropole (505.000 habitants). La collectivité prévoyait initialement un calendrier à deux vitesses, avec l'interdiction en janvier 2025 des Crit'Air 2 dans les six communes de la "première couronne", puis sur l'ensemble du territoire en 2028. Le nouveau calendrier sera soumis cet été, le 12 juillet, au vote de l'assemblée de l'Eurométropole. La collectivité promet à partir du 10 mai une "conférence citoyenne" pour "répondre directement aux questions des habitants, afin de partager les enjeux et de trouver ensemble les solutions de mobilité adaptées à chacun".

"En moyenne, il y aurait 500 décès prématurés par an sur notre territoire du fait de la mauvaise qualité de l'air", estime l'Eurométropole dans son document de présentation, dont la source est imprécise : le calcul se réfère à une étude de la Société européenne de cardiologie et ce chiffre correspond à une projection locale de données statistiques nationales. L'agglomération strasbourgeoise souffre de la présence de l'autoroute A35, qui la traverse en son centre et concentre un volume significatif de poids lourds en transit. Des modes de transports doux ont été favorisés pour la population strasbourgeoise depuis le début des années 1990 avec l'aménagement d'un réseau de six lignes de tramway, la création d'un centre-ville piéton et le déploiement de 600 kilomètres de pistes cyclables.

Identifier les besoins des entreprises

La Chambre de commerce et d'industrie (CCI) Alsace Eurométropole a lancé cette semaine une étude sur les besoins de mobilité des entreprises, et sur les adaptations des parcs de véhicules professionnels qui en découleront. "Nous nous donnons un mois pour connaître tous les enjeux de la mobilité dans le monde économique. L'Eurométropole compte 23.000 entreprises. Nous ne savons pas si des alternatives aux carburants diesel seront disponibles pour couvrir l'ensemble de leurs besoins en 2028", explique Jean-Luc Heimburger, président de la CCI. "La réponse politique locale au problème de la pollution est louable. Mais il y a un problème chez les constructeurs, avec trop d'inconnues. Quelle sera la charge utile des camionnettes en 2028, quelle sera leur autonomie ?", s'interroge Jean-Luc Heimburger. "Nous serons aussi pragmatiques que possible", rassure Anne-Marie Jean, vice-présidente de l'Eurométropole en charge de l'économie. "Des dérogations seront offertes pour les catégories de véhicules professionnels qui n'existeront peut-être qu'en diesel, comme les bétonneuses", prévoit l'élue. "Ce qui apparaît comme une contrainte peut se révéler très agréable à vivre. Imaginez une navette fluviale pour effectuer le post-acheminement des touristes que les autocars déposeraient au port du Rhin", suggère Anne-Marie Jean.

Le calendrier d'interdiction des véhicules diesel a provoqué un débat politique entre les maires des communes de l'agglomération, ravivant les oppositions entre la majorité de l'Eurométropole (EELV, gauche) et certains élus de droite. Thibaud Philipps, élu (LR) d'Illkirch-Graffenstaden, juge le calendrier "incohérent" et promet un référendum local le 27 juin dans sa commune, sur la ZFE et l'interdiction des voitures Crit'Air 2 qui doit intervenir un an avant celle du diesel. "La loi climat en préparation ne parle pas de la Crit'Air 2. A l'Eurométropole, on veut aller plus vite que le calendrier national et on veut être plus royaliste que le roi", regrette le maire de la troisième commune de l'agglomération (27.000 habitants). "En interdisant la Crit'Air 2, on va annoncer aux trois-quarts des automobilistes qu'ils ne pourront plus circuler après 2027, sans leur offrir de solution", déplore-t-il. Thibaud Philipps a identifié une quinzaine de maires (sur 33) prêts à l'accompagner sur son "front de l'écologie pragmatique", en réaction à "l'écologie punitive" mise en œuvre selon lui par la majorité strasbourgeoise.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 01/05/2021 à 15:10 :
Pollution 0 %
à Strasbourg hier
avec 1400 tracteurs ( fabuleux )
Tout illuminé circulant sur l’autoroute , spectacle insolite
blocage énorme sur les routes aux heures de pointe «
  un vrai bonheur «  la vie à Strasbourg.
L’aventure « écologiste « continue au grand dam des anti- écolos bobos et déconnectés de la terre.
a écrit le 30/04/2021 à 14:35 :
Que de commentaires au vitriol...j'ai une voiture diesel pour ma part, les fois où je vais en ville je prends les transports ou le vélo ou je marche. On n'a pas besoin d'un véhicule (sauf exception) dans la majorité des centre villes français (à l'inverse des USA, où les villes sont étendues sur des centaines de km2 pour la plupart). Et pour avoir vécu à Strasbourg, il n'y a quasiment aucun intérêt à utiliser la bagnole, tant c'est compliqué d'y circuler et tant le tram et les pistes cyclables sont étendus. Après il faudrait davantage d'hypermarchés en centre ville qu'en périphérie (problème bien français par ailleurs)...
Réponse de le 01/05/2021 à 13:00 :
J'entends bien vos arguments qui ne sont pas déconnants du tout.

Strasbourg fait encore un peu figure d'exception , effectivement il est beaucoup plus simple d'y circuler à pied ou a vélo quand on est un local.

Quand on ne connaît pas, pour les transports en commun c'est moins direct, il faut connaître les lignes et les points d'arrêt. Et parfois il faut pouvoir charger/décharger un véhicule à proximité d'un magasin, d'une habitation..

Ce qui me choque c'est l"interdiction pure et dure d'une catégorie de motorisation qui n'est pas plus polluante que l'autre, surtout en ville (essence).

Je suis mosellan et il se trouve que je connais Strasbourg ainsi que Nancy, qui sont devenues très "pédestres" . Pour y faire du tourisme par beau temps, les formules (parkings + bus) en bordure de l'agglo sont parfaites, mais je ne voudrais pas y bosser et je n'irais jamais y faire des achats lourds/volumineux.

Metz ne fait pas mieux, le stationnement en centre ville coûte la peau des fesses. Tant pis pour les libraires du centre ville.
Réponse de le 01/05/2021 à 13:55 :
@jul76
sachant que les camions sont interdits, et que les livraisons et retours se font via peniches et touktouks et autre triporteurs a velo, vous n'etes pas prets d'avoir des hypers en ville
Réponse de le 01/05/2021 à 14:09 :
Il y a un hypermarché à l'étoile, si vous connaissez Strasbourg. Après il faudrait en implanter ailleurs aussi, c'est un peu le seul (celui des Halles est pas très grand). Mais comme dit c'est un pb récurrent dans les agglos françaises, les hypers sont quasiment toujours loin en périphérie et surtout accessibles avec voiture, rarement sans...
a écrit le 30/04/2021 à 9:27 :
D'ici là les kmehrs verts se feront battre aux prochaines élections...
Veulent ils la faillite de centaines d'entreprises?L'objectif de ces dogmatiques est la décroissance , la paupérisation, il est encore temps d'ouvrir les yeux sur les méfaits de ces destructeurs de la civilisation...
A leur intention: une volée de bois... vert , naturellement...
a écrit le 30/04/2021 à 7:25 :
Bientôt la famine pour les Strasbourgeois si les commerces ne sont plus alimentés que par la SNCF... s'il y a du courant électrique.
a écrit le 29/04/2021 à 22:28 :
Comment Macron laisse t il faire les nuisances de son gouvernement si ce n'est qu'il a besoin deseperement des voix des khmers verts aux presidentielles.
a écrit le 29/04/2021 à 21:07 :
Décadence quand tu nous tiens. Patience et longueur de temps font plus que force et de rage.
a écrit le 29/04/2021 à 18:36 :
Le vert c'est la couleur préférée du prophète. Celle de son manteau qui s'est transmis sans discontinuité de calife en calife jusqu'à l'extinction du califat ottoman.
Réponse de le 30/04/2021 à 10:39 :
Et celle de l’équipe de foot de St Étienne ,allez les verts
a écrit le 29/04/2021 à 15:29 :
Nous avons un problème en France avec notre code électoral qui porte au pouvoir des personnes et des partis qui sont minoritaires.
Strasbourg résultat des municipales : 63.34% d'abstentions, nombre de voix de la maire actuelle 41.70% de 36.66% de votants.
Sans commentaire.
Réponse de le 29/04/2021 à 17:14 :
Soit un peu plus de 15% du corps électoral... L'abstention est un cancer démocratique.
Vive les minorités agissantes qui prospèrent sur les majorités silencieuseses...et les baisés comptez vous !!
Réponse de le 29/04/2021 à 19:33 :
Et ?...

Ce qu'il y a de démocratique dans le vote municipal c'est qu'il donne une majorité au parti qui est en tête au second tour , ce qui rend la municipalité gouvernable mais n'élimine pas les autres partis qui ont des conseillers et parfois des postes importants.

Si vous voyez mieux comme mode de désignation permettant à la fois la gouvernabilité et la représentation des oppositions, on est disposé à en débattre.
a écrit le 29/04/2021 à 13:34 :
Ben oui le programme du mensonge ca justifie de faire mal aux gens.
EELV devrait être interdit eut égard au conséquences désastreuses des politiques qu'ils promeuvent et surtout du nombre de mensonges qu'ils propagent.
Mais là encore l'état s'est transformé en cabinet de Lobbying pour ces gens là avec l'argent de nos impôts.
je rappelles que je n'ai jamais voté pour que l'état fasse la promotion des mensonges écolos donc de ce fait tout argent dépensé á se sujet n'est pas au service du bien public dument constaté par la légitimité démocratique.
a écrit le 29/04/2021 à 13:32 :
et évidemment, ces élites sont les premières à se rendre au chevet des fonderies en dépôt de bilan et crier au loup...
30 ans de promotion du diesel, une industrie entière axée dessus, à transformer en 3 ans !
3 ans, étant le temps qu'il faut pour juste émettre un avis (en général défavorable) à la construction d'un outil industriel dans notre beau pays. Lequel avis sera remis en cause 12 fois etc etc.

résultat, les usines, le peu qu'il reste, partent...
Réponse de le 29/04/2021 à 14:55 :
Effectivement, l'industrie, c'est le temps long. Une reconversion en si peu de temps est peu probable. Je pense que les écologistes en sont conscient, même s'ils refusent de le dire ouvertement: en Occitanie, EELV propose de reconvertir(de gré ou... de force ?) les employés - ouviers qualifiés, techniciens et ingénieurs - de Bosch à Rodez et des industries aéronautiques du bassin de Toulouse, vers la fabrication de vélos, le maraîchage bio, l'isolation des bâtiments et les métiers de l'aide à la personne. J'attends avec intérêt la réaction des intéressés.
a écrit le 29/04/2021 à 11:54 :
Ça continue de frapper «  fort » sur les populations précaires.
Un moyen de nettoyer les villes des pauvres ?
Le véhicule est indispensable pour les déplacements de nécessité comme nous l’avons constaté pendant les confinements.
Il faudrait poursuivre en justice toutes les mairies de France qui imposent cette restriction aux populations alors qu’une crise mondiale sans précédent a frapper violemment toutes les populations .
Réponse de le 30/04/2021 à 14:38 :
En voilà un qui a déjà vécu à Strasbourg pour raconter tout ça...moi c'est mon cas, et je confirme, la bagnole à Strasbourg ça ne sert à rien. Mais bon, vous allez encore me signaler pour contenu abusif, vous qui êtes si ouvert au dialogue...
Réponse de le 01/05/2021 à 14:12 :
Désolé, je vous ai confondu avec Citoyen blasé, qui comme on sait ici est très ouvert à la discussion. Pour le reste je confirme ce que je disais aupravant. Il y a des décisions écolo-débiles (pour l'aviation par ex), mais le diesel...on en a bien trop mangé en France (activement encouragés il est vrai par la presse auto des années 2000), il faut maintenant développer le GPL (comme en Italie).
a écrit le 29/04/2021 à 11:28 :
Cela me fait rire !
Franchement l'écologie ce n'est pas ça qui va donner du travail aux jeunes et redresser le pays !
Tout ça c'est de l'enfumage pour ne pas s'attaquer aux véritables problèmes économiques et sociétaux de notre France en perdition , car ils en sont incapables.
Votez EELV ( je rigole encore)
a écrit le 29/04/2021 à 10:56 :
Bien sûr a 73 je vais faire 15 kms en vélo sous la pluie avec des colis .au fait Amazon livre en diesel ?
Réponse de le 29/04/2021 à 16:45 :
Vous achèterez une petite voiture électrique chinoise qui fait un malheur en Chine avant de conquérir le monde c'est je crois la Hong Guang MINI EV de Wuling (je ne suis pas bon en Chinois mais je vais m'améliorer). Cette voiture est limité à 100 km/h et parcours 120 ou 170 km selon le pack. A si, elle coute actuellement moins de 5000€.
Réponse de le 30/04/2021 à 10:17 :
Une petite voiture chinoise achetée avec une prime du gouvernement francais. Car selon ces technocrottes, l'electrique c'est toujours ecologique.
a écrit le 29/04/2021 à 10:24 :
Nous irons faire du tourisme ailleurs qu'à Strasbourg
a écrit le 29/04/2021 à 10:19 :
C'est ça la démocratie: elle a été élue par une majorité pour effectuer un mandat.
a écrit le 29/04/2021 à 9:41 :
Une manière supplémentaire de vider la ville de son attractivité. Pas plus que je ne prends l'avion, je ne mets qu'exceptionnellement les pieds dans les centres villes à cause des problèmes de parking. Aller faire des courses en prenant les transports en commun? Niet.
Amazon et les autres sont passés par là. Désolé.
Réponse de le 30/04/2021 à 14:41 :
On parle des voitures au diesel UNIQUEMENT, pas du GPL ou de l'essence classique ou de l'électricité. Vider la ville de son attractivité...mais LOL. Vous y avez souvent mis les pieds à Strasbourg vous, pour dire ça...on parle de la capitale de l'Alsace, connue pour être la plus propice au vélo en France, et avec un réseau de Tram ultra développé. Pas de Los Angeles ou Detroit...
a écrit le 29/04/2021 à 9:40 :
Je suis un rural. Si je ne peux plus aller en ville avec mon véhicule de temps en temps pour les achats exceptionnels, j'achèterai sur Amazon ou aliexpress, ou dans les centres commerciaux en périphérie.

Et tant pis pour les artisans, les commerçants et les libraires des centre villes.
Réponse de le 30/04/2021 à 10:19 :
Pareil pour moi.
Le fascisme des bobos écolos qui ont déclaré que tout ce qui est électrique est automatiquement écologique, pas pour moi. Désolé pour les petits commercants, mais je ne collaborerai et ne me soumetterai JAMAIS a l'idiotie des facho verts.
a écrit le 29/04/2021 à 9:32 :
Les voitures essence à injection directe qui fabriquent des particules fines à gogo, tellement que l'UE a réclamé des FAP sur les moteurs neufs, sont interdites également à cette échéance ?
Les essences 'pur' (carburateur), GPL, E85 c'est à quelle date qu'elles sont interdites ?
Il va falloir que je me dépêche de visiter à nouveau Strasbourg avant de ne pouvoir y accéder (CritAir 2 mais eHDi, Euro5), ça fait si longtemps, mais n'y passe pas pour monter à Hamburg.
Les camions de pompiers sont à essence ? Il faut penser à renouveler le parc mais d'ici 2018 ça doit pouvoir se "planifier".
a écrit le 29/04/2021 à 9:25 :
C'est un non sens, il faut réduire la masse et les performances des bagnoles afin de réduire drastiquement leurs consommations.
a écrit le 29/04/2021 à 9:13 :
les elus verts promettent des debats democratiques!
avec ces gens c'est aussi democratique que sous polpot et ceaucescu, vaut mieux etre dans le bon camp
et sinon on est tres curieux de savoir comment madame LA maire va aller elle meme controler les gens dans les quartiers chauds
ah mais ou avais je la tete, il s'agit de controler les gens dans les beaux quartiers a petits vieux qui payent des amendes! he faudrait pas stigmatiser son electorat quand meme
a écrit le 29/04/2021 à 8:47 :
Et le monde sera sauvé ! Si si c'est sûr ! ^^

Et toujours aucune remise en cause du modèle agroindustriel principal assassin de la vie sur terre.
a écrit le 29/04/2021 à 8:38 :
Étrange cette volonté continuelle contre les voitures diesel (et bientôt essences qui sont pas mieux) toutes toujours équipées de plus en plus de normes contraignantes, et à côté on laisse toujours les poids lourds rouler...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :