Pollution dans le Grand Paris : la zone à faibles émissions en vigueur dans 47 communes

 |   |  430  mots
(Crédits : © Charles Platiau / Reuters)
Sur les 79 communes de la métropole du Grand Paris (MGP) situées à l'intérieur de l'A86 francilienne, 47 ont accepté de restreindre la circulation des véhicules Crit'Air 5, c'est-à-dire les véhicules diesel d'avant 2001 et essence d'avant 1997. Pour celles et ceux qui voudraient en changer, une site d'information et une plateforme de simulation sont en ligne.

En novembre dernier, le président (LR) de la métropole du Grand Paris, Patrick Ollier, rêvait d'instaurer une zone à faibles émissions (ZFE) à l'intérieur de l'A86 francilienne, c'est-à-dire d'y restreindre la circulation des véhicules Crit'Air 5, source de pollution atmosphérique et responsable de 6.600 morts par an. En ce 1er juillet 2019, force est de constater que Patrick Ollier a presque réussi son pari. Sur 79 communes concernées, plus de la moitié a en effet accepté d'interdire les véhicules diesel d'avant 2001 et essence d'avant 1997.

Les 47 maires qui refusent de signer l'arrêté estiment que cela pénalise les ménages les plus pauvres, qui, le plus souvent, roulent avec de vieux véhicules. Or, entre les aides de l'État, de la ville de Paris et de la métropole du Grand Paris, les citoyens peuvent désormais bénéficier jusqu'à 10.000 euros pour changer pour un véhicule d'occasion et 17.000 euros pour un véhicule neuf.

Une plateforme de simulation et un site d'information

Dans une interview accordée à La Tribune il y a quelques jours, le président de la MGP disait travailler avec le gouvernement pour que le reste à payer soit "le plus faible pour les plus défavorisés". D'après nos informations, le ministre de la Transition écologique et solidaire François de Rugy a déjà donné son accord de principe.

En attendant, le ministère et la métropole viennent de mettre en ligne le site www.primealaconversion.gouv.fr, qui permet à tout à chacun de simuler les aides auxquelles il est éligible, à partir notamment de sa fiche d'imposition. Ce portail s'accompagnera à partir de mi-juillet de la plateforme jechangemavoiture.gouv.fr qui permettra aux habitants de s'informer sur l'ensemble des dispositifs existants.

Les Crit'Air 4 déjà interdits à Paris, la vidéo-verbalisation en 2021

Avant les premières sanctions fin 2021, la MGP procédera à des contrôles pédagogiques pour "engendrer un meilleur degré d'acceptabilité par la population", explique son président Patrick Ollier. Les véhicules de collection et les voitures médicales pourront toutefois continuer à déroger à cette règle.

Dans le même temps, la ville de Paris n'attend pas la métropole pour verbaliser. Depuis ce matin, les véhicules Crit'Air 4 (diesel d'avant 2006) sont interdits dans la capitale entre 8h et 20h du lundi au vendredi. La métropole prévoit, elle, de les prohiber à compter de 2021, tout en proposant à l'État de mettre en place "un système de contrôle global par vidéo-verbalisation".

___

Le périmètre de la zone à faibles émissions au 1er juillet 2019

Carte de la ZFE de la MGP

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 02/07/2019 à 22:35 :
Honnêtement je ne pense pas que loin polluer intéresse les parisiens (franciliens), j'ai proposé à la vente une jolie 106 GPL avec 2 problèmes simples à résoudre, 1 échappement à changer, 2 cuve à faire contrôler, (ben oui nos stupidissimes députés avaient jalonné d'embûches contre ce carburant idéal) je la vendais 400€ et il y avait 400 € de travaux et avec ça vous étiez critair partout, elle a fini à la casse. Quand on aime le fuel le goudron la fumée, maintenant les prunes, on ne se plaint pas. Perso le 4x4 est GPL, la Ford e85.
a écrit le 02/07/2019 à 11:57 :
Encore un capharnaüm de plus: doit on faire du saute mouton d'une commune à l'autre pour circuler dans la ZFE si l'on a un véhicule classé 5!!! Soit, l'interdiction est valable pour toutes, soit elle ne l'est pour aucune. Comment peut on laisser un tel choix se faire? Quel imbroglio de plus dans la vie quotidienne des Franciliens!! Et puis, il n'y aura pas de verbalisation jusqu'en 2021. Quand on instaure une règle celle ci doit être valable dès sa promulgation et non à une échéance lointaine. Qu'il y ait déjà un contrôle sur la détention de la vignette Crit'air, cela rapporterait de l'argent car de nombreux véhicules n'en sont pas dotés: mais qui est assermenté pour faire ce travail dans les communes et la région? A part em...... la population, le monde politique actuel est encore plus incapable que les précédents malgré le fait qu'il veut tout bouleverser.
a écrit le 01/07/2019 à 21:43 :
Une voiture "vieille" est une voiture qui roule peu, donc qui pollue beaucoup moins qu'on ne veut bien le craindre... Inversement, une voiture qu'on renouvelle trop souvent est une voiture "jetable", donc l'antithèse de la voiture écologique qui est celle qu'on ne produit pas. Les gesticulations de politiciens à bout de souffle relèvent de l'imposture : il n'y a aucune proportionnalité entre l'interdiction de circuler et le faux chiffre des victimes qui ne relève que de calculs et hypothèses économétriques. Les élus feraient mieux de lutter contre les effets du réchauffement climatique en ville...
Réponse de le 02/07/2019 à 7:55 :
Non une voiture nouvelle que l'on renouvelle trop souvent n'est pas une voiture "jetable". Elle ne part pas à la casse: elle continue sa vie dans une autre famille, qui peut bénéficier d'une voiture plus récente à moindre coût.
Pour des raisons fiscales en Belgique les voitures de sociétés sont relativement nombreuses. Résultat, la moyenne d'age du parc automobile est plus récent qu'en France, et les émissions plus basse.
a écrit le 01/07/2019 à 21:16 :
Ben oui. Etre pauvre m’empêche pas de respecter la lois m en déplaise à certain bas du front gilets jaunes et autres
a écrit le 01/07/2019 à 20:21 :
Bravo à tous les maires qui ont refusé de signer cet accord, comme si la pollution s'arrêtait aux limites de l'autoroute A86.
Par contre honte à tous les autres maires moutons de panurge qui ont signé, vous verrez que cela ne servira à rien, et surtout ça permet une fois de plus de stigmatiser ceux qui n'ont pas les moyens de s'acheter d'autre véhicule. Il vaut mieux resté à la maison plutôt que d'aller travailler car je crois que ça ne vaut plus la peine. PV, amendes, essence, assurance, entretien véhicule etc...... et l'état parasite est toujours derrière pour nous piquer le fric. Vive le retour des gilets jaunes.......
a écrit le 01/07/2019 à 19:05 :
Le problème étant que le controle ne suit pas.... toujours de la demie-mesurette. Si les aides sont si importantes, il faut sanctionner sévèrement, on trouve des critair 1 pour moins de 10 000 euros en occasion. Ah, mais suis je bête, ces subventions ne sont que de l'affichage, bien sûr, imaginez que 500 000 véhicules soient changés, cela porte l'addition à... 5 000 000 000 euros ! soit 5 milliards d'euros alors que les caisses de l'Etat sont vides.
a écrit le 01/07/2019 à 18:51 :
Mesure inconstitutionnelle !! et inadaptée !!!
1 : inconstitutionnelle : comment fait un provincial pour venir voir sa famille dans la Métropole du Grand Paris => cela enfreint la liberté de circuler
2 : inadaptée : Saint cloud n'a pas signé donc ses habitants ont le droit d'être en crit 5. Autour non : cherchez l'erreur => illégal
Réponse de le 01/07/2019 à 22:10 :
Les provinciaux y vont après 20h, les restrictions sont actives pendant les heures "chargées" de la journée (en 1990, à Bergen en Norvège on payait l'accès pendant la journée mais le soir/nuit, accès libre, destiné à décongestionner en décourageant (mais pas très cher, surtout pour un seul accès :-) et manuel à l'époque, guichet avec une personne dedans)
a écrit le 01/07/2019 à 14:34 :
Les parisiens, bons moutons bien obéissants qui chaque soir vérifient que la porte de leur cellule soit bien fermée.

Et le pire c'est que vous vous précipitez tous à aller voir des films ou séries dans lesquels on exulte la liberté et la vie comme valeurs principales... -_-

Comment avons nous fait pour en arriver là.
Réponse de le 01/07/2019 à 15:02 :
Très nombreux sont ceux qui n'ont pas de véhicules, tellement il y a de moyens à disposition, métro, bus, taxi, et train (avion ?) pour aller en vacances, sinon vous vous rendez compte le fourbi ? 7%, je crois, des déplacements à Paris, se font en voiture, tout le reste en transports en commun divers ou à pieds, vélos, (taxi?)...
Après 20h tout le monde peut aller à Paris, en rasant les murs. :-)
A Göteborg, Stockholm, on circule avec tout engin mais paie en fonction de l'heure où on arrive (sans doute pour ne pas faire mettre trop de Volvo à la casse :-) ).
Réponse de le 01/07/2019 à 16:17 :
Les gens n'y sont pour rien si le travail est concentré dans cette ville.

Si on était en véritable libéralisme, les mégas riches seraient obligés de se concurrencer pour proposer la meilleur mobilité à leurs clients mais aussi leurs employés s'ils veulent les meilleurs et je peux vous dire que cela aurait belle lurette que les questions de circulation dans Paris auraient été réglées.

LÀ en néolibéralisme, politiciens et hommes d'affaires marchent main dans la main pour piller les caisses publiques, du coup forcément ça donne ça...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :