Sans-abri : Hidalgo appelle à une mobilisation générale

 |   |  503  mots
Anne Hidalgo ouvre la Mairie de Paris aux femmes sans-abri
Anne Hidalgo ouvre la Mairie de Paris aux femmes sans-abri (Crédits : Kamil Krzaczynski)
Avant l’hiver, la maire de Paris annonce une série de mesures pour accroître les capacités d’accueil des SDF dans la capitale, pour un total de 1.500 places. Elle appelle les entreprises et l’Etat à en libérer autant.

Les salons du rez-de-chaussée de l'Hôtel de Ville de Paris bientôt transformés, de façon pérenne, en accueil de nuit pour 50 à 100 femmes sans abri. Ces dernières représentent 12% des SDF parisiens, une proportion qui ne cesse de s'accroître, et la grande majorité d'entre elles sont exposées à des violences dans la rue. C'est la mesure la plus emblématique annoncée par Anne Hidalgo dans un entretien au JDD ce 14 octobre. Mais ça n'est pas la seule. La maire de Paris s'est en effet engagée à créer la moitié des places d'accueil d'urgence manquantes identifiées lors de la nuit de la solidarité dont la première édition s'est déroulée en mars 2018 , la prochaine étant d'ores et déjà programmée pour février 2019.Le solde doit être libéré par l'Etat, dont c'est la compétence, comme le rappelle l'élue qui a fait de la lutte contre l'exclusion la grande cause de sa mandature. Evoquant les 106 mesures de son plan adopté en 2015, elle affirme qu'il est déjà mis en œuvre à 90%.

Exploiter toutes sortes de bâtiments

800 places ont déjà été créés, et les 700 restantes le seront d'ici à début 2019, dans toutes sortes de bâtiments : des sites en transformation, avant le début des travaux ; des lieux municipaux en fonctionnement transformés en haltes de nui d'une capacité de 300 personnes ; des mairies d'arrondissement (de gauche comme de droite, souligne-t-elle) ; d'anciens tribunaux d'instance dont les équipes ont rejoint le nouveau tribunal Porte de Clichy ; des salles associatives...

Des abris de nuit de petite taille, qui faisaient partie du programme de la candidate en 2014, ont été plébiscités dans le cadre du budget participatif et pourraient également voir le jour prochainement.

Anne Hidalgo « invite notamment les entreprises qui ont des locaux inoccupés à les mettre à disposition. »

Assurant travailler « plutôt bien » avec le ministre Jacques Mézard (donné partant à l'issue du remaniement ministériel imminent) et le préfet de Région Michel Cadot, Anne Hidalgo dit sa volonté de ré-équilibrer les accueils de sans-abri entre l'Est, déjà très sollicité, à commencer par le 18è arrondissement) et l'Ouest de la capitale.

Bientôt un centre pour SDF à Neuilly ?

La loi Elan qui prévoit un « dispositif d'occupation temporaires des bâtiments vacants », devrait permettre d'ouvrir l'ancien hôpital du Val de Grâce, propriété de l'Etat, en attendant le début des travaux de réhabilitation.  La maire de Paris indique qu'elle n'a pas reçu à ce jour de réponse à ce sujet, poussé par son adjoint au logement Ian Brossat.

Affirmant que le foyer pour SDF implanté dans le 16è arrondissement est aujourd'hui « parfaitement accepté », elle envisage par ailleurs d'installer un centre pour SDF sur les 1,000 mètres carrés d'un terrain qui sert aujourd'hui de parking à un club de tennis, propriété de l'Etat. Un projet qui fait hurler le maire de Neuilly Jean-Christophe Fromentin, comme les riverains du 16èmearrondissement il y a quelques mois.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 16/10/2018 à 5:38 :
Paris au moyen-age avait deja sa cour des miracles pas tres loin de l'hotel de ville.
a écrit le 15/10/2018 à 17:56 :
Je crois que c'est une bonne décison,mais ou feter le ramandan si tous les salons de l'hotel de ville sont occupés?
a écrit le 15/10/2018 à 14:55 :
le bruit ne fait pas de bien et le bien ne fait pas de bruit. Les locaux des hôtels de ville de Paris et d'arrondissements ne sont certainement pas adaptés à ce genre d'accueil, et ça va être ruineux de sécuriser et de gardienner les parties de ces bâtiments qui ne sont pas dévolus à ces accueils, sans compter les coûts induits (salles d'eau, WC,...). Il faut trouver d'autres locaux plus adaptés. Là c'est de la mesure gadget symbolique. Du Hidalgo Brossat, quoi.
a écrit le 15/10/2018 à 11:28 :
Peut être aussi que toutes les places d'accueil sont déjà occupé par les migrants et que rien n'a était fait pour palier cette situation et que les sdf vont souffrir de la générosité sans frontières de la maire.
a écrit le 15/10/2018 à 8:06 :
Un point à clarifier: l'hôtel de ville appartient à qui ? A l'état, à la municipalité, aux Parisiens ou à Hidalgo ? Et en conséquence, qui peut décider de son usage ?
a écrit le 15/10/2018 à 7:08 :
si chaque personne qui a vote pour elle se montre genereux en en accuillant un, le probleme est resolu........
ah, j'oubliais, la generosite chez certains, ca va tant que ca coute rien ' a titre personnel car j'en n'ai pas les moyens moi' .......
a écrit le 15/10/2018 à 1:03 :
Il y a environ 30 000 SDF adultes à Paris.

1/3 sont des personnes qui ont un job, 1/3 est au chômage (donc encore dans un cadre social) et le reste est totalement désocialisé.

Particularité parisienne, 50% des SDF n'ont jamais eu de logement à eux. En gros ils sont passé du logement parental à la rue.

On ne va pas cracher sur 1500 places d'hébergement d'urgence alors que le 115 reste désespérément inutile pour tellement d'appelants dont des femmes avec de très jeunes enfants. Néanmoins on voit bien que ces situations demandent pour les travailleurs et les personnes encore socialisées, des réponses qui sont autre chose que des abris d'urgence.

Macron avait décrété la fin du paupérisme et de la cloche pour la fin de 2017... voyons ce qu'il va faire (en dehors du plan pauvreté, qui n'a aucun budget, donc aucune réalité).
a écrit le 14/10/2018 à 23:08 :
Quelle démagogie
Elle a été 1 ère adjointe de 2001 à 2014 et depuis 4 ans et demie elle est maire avec tout les pouvoirs
demander à l état et aux entreprises de payer pour 3000 clochards qu’elle voit depuis toujours dans les rues est honteux

Elle a un budget de 10 milliards d euros pour la ville ça représente quoi de loger ces 3000 plus que pauvres (dont la moitié a des problèmes psychiatriques )
Combien de perdu dans les vélos les auto électriques etc etc
Je voudrais bien voir le Détail des dépenses de la ville
a écrit le 14/10/2018 à 22:11 :
G.F.Y.A. La traduction de cette expression argotique américaine se trouve sur internet et convient parfaitement aux conneries hidalguesques.
a écrit le 14/10/2018 à 21:18 :
Pour faire passer l'hiver aux indigents, la Hidalgo a oublié le vélodrome d'hiver aujourd'hui occupé par des bâtiments du ministère de l'intérieur.
a écrit le 14/10/2018 à 21:07 :
S'occuper des SDF c'est très bien par contre le coup de com sur leur dos c'est indécent.
Si Mme Hidalgo avait été sincère elle aurait pris cette décision le jour de sa prise de fonction, pas 4 ans après.
Encore le coup de la ville inclusive...
a écrit le 14/10/2018 à 17:00 :
Ces gens qui font leur terreau sur la misère dont ils sont en réalité les principaux responsables me débectent.
a écrit le 14/10/2018 à 16:42 :
La lutte la plus efficace contre la pauvreté serait de lutter contre macron dont le modèle allemand a battu tous les records dans le genre en ayant en 2018 1.2 million de SDF, hé oui madame...

Vite un frexit.
Réponse de le 15/10/2018 à 21:48 :
Macron ne suit malheureusement pas le modèle allemand de lutte résolue contre les déficits et de réelle rationalisation de la dépense publique. Comme son prédécesseur il a peur de son ombre et se limite à la mesurette.
Réponse de le 17/10/2018 à 8:53 :
Oui il est vrai que sa gouvernance est de moins en moins claire, il nous exposait en tout cas le cas allemand comme le modèle à suivre vous ne pouvez le nier.

"Comme son prédécesseur il a peur de son ombre et se limite à la mesurette. "

Ou peut-être aussi qu'il voit bien que l'allemagne, aussi bien dotée économiquement qu'elle est, ne sert absolument à rien avec ses 1.2 millions de SDF et une extrême droite en pleine forme. Les caisses p eines ne font pas tout loin de là, encore un dogme européiste qui s'effondre.

"L’Allemagne, puissance sans désir"https://www.monde-diplomatique.fr/2015/05/A/52957
a écrit le 14/10/2018 à 16:40 :
Je pense qu'il faut mettre les mairies a contribution,les entreprises qui ont des locaux vides,et commencer a recenser les particuliers qui habitent seuls dans une grande surface.Avec le réchauffement climatique,les besoins vont etre importants.Bravo a Anne Hidalgo qui montre la voie.
Réponse de le 15/10/2018 à 7:12 :
oui!
bartolone a une grande maison en seine saint denis!
et simmonet occupe un 3 pieces
sinon y a corbieres, et tout le reste
et on va te dresser une liste facon nkvd, ca va depoter!
a écrit le 14/10/2018 à 15:46 :
Au delà du factuel, tout doit être entrepris pour mettre les femmes à l'abri.
Réponse de le 14/10/2018 à 21:10 :
un harem par hazard ? mettre à l'abris oui mais pas à tout prix, vous avez de la place je suppose ?
a écrit le 14/10/2018 à 15:30 :
LeS qu'elles les immigrés aux LeS retraitees Avec macron c est pas finis courages ??
a écrit le 14/10/2018 à 15:21 :
.... élections approchant ça va surenchérir dans la générosité de façade et la démagogie !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :