L'ESS vaut bien une loi

L’Économie sociale et solidaire (ESS) compte aujourd'hui 200 000 entreprises et structures, qui représentent 10 % du PIB et près de 10 % des emplois en France. Elle réunit 2,35 millions de salariés, soit une hausse de 23 % sur 10 ans, contre 7 % dans le privé. La loi sur l'ESS, dont le vote définitif est annoncé pour le 21 juillet, veut à la fois structurer et stimuler ce secteur à fort potentiel. Focus sur ses apports majeurs.
(Crédits : Décideurs en région)

« Au-delà des points techniques, la loi produit un premier impact très positif : elle donne à l'ESS un statut, une visibilité plus conformes à son poids économique et à son dynamisme. Elle ancre l'idée qu'il est possible d'entreprendre autrement, en alliant performances économiques, sociales et/ou environnementales », souligne Roger Belot, ex-P-DG de la MAIF et tout nouveau Président du

Lire la suite

Banque des Territoires | Partenaires

Les territoires qui se renouvellent face à la crise

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.