Le tour de la question : entrepreneuriat culturel

 |   |  74  mots
(Crédits : Décideurs en région)
On associe plus volontiers la culture au milieu associatif, aux subventions publiques et aux débats sur le statut des intermittents qu’à la création de start-ups. Pourtant, le secteur possède un impact économique souvent sous-estimé. Un rapport commun au ministère de la Culture et au ministère de l’Économie publié l’an dernier évaluait sa contribution au PIB à plus de 3 %, sept fois la valeur ajoutée de l’industrie automobile ! De quoi susciter les initiatives innovantes… Et s’interroger sur la spécificité de cette nouvelle figure de l’entrepreneuriat.

Deux orientations semblent s'affronter dans la notion d'entrepreneuriat culturel. Le besoin de trouver de nouveaux relais économiques aux baisses des budgets consacrés aux projets culturels est en effet en contradiction avec la crainte que l'industrie du divertissement ne vienne dénaturer un milieu marqué par l'exception culturelle française. La promotion de la culture est-elle soluble dans l'esprit d'entreprise ?

Encourager l'entrepreneuriat culturel

Un rapport commandé par le ministère de la...

Lire la suite

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :