Guillaume Cerutti : "Le marché de l'art est très dynamique en Midi-Pyrénées"

 |   |  417  mots
Guillaume Cerutti, PDG de Sotheby's France / © Photo Kai Juenemann
Guillaume Cerutti, PDG de Sotheby's France / © Photo Kai Juenemann
"Il y a énormément de richesses et de trésors en mains privés dans les familles en Midi Pyrénées" explique le patron de Sotheby's France implanté depuis 3 ans à Toulouse

Comment se porte le marché de l'art ?
Le marché de l'art est extrêmement dynamique depuis des années en raison de la mondialisation. Il y a de nouveaux clients, des Chinois, des Russes. La clientèle asiatique s'est développée rapidement au cours des dernières années. Le marché de l'art dans le monde en 2011 était de 46 milliards de dollars. Dix ans plus tôt, il était à 20 milliards de dollars. Et la Chine représente à elle seule, 30 % du marché mondial. C'est plus important que les Etats-Unis, le Royaume-Uni ou encore la France.
L'Art est perçu comme une valeur refuge en cette période d'incertitude. Notre chiffre d'affaires est passé en 2010 de 175 millions d'euros à 190 millions d'euros en 2011. L'art impressionniste moderne progresse beaucoup, il représente environ 40 millions d'euros de notre chiffre d'affaires. L'art contemporain représente lui, 35 millions d'euros de notre chiffre d'affaires. L'art asiatique est également important, il est de 30 millions d'euros. L'art d'Afrique recouvre 25 millions d'euros.

Que représente le marché de l'art en Midi-Pyrénées ?
Le marché de l'art en Midi-Pyrénées est semblable à celui d'autres régions françaises. Il y a énormément de richesses et de trésors en mains privés dans les familles. Nous sommes d'ailleurs présents pour donner des conseils aux personnes qui possèdent des ?uvres d'art. Mais il y a également des collectionneurs. L'an dernier nous avons vendu plus d'un million d'euro, un tableau qui venait de Midi-Pyrénées.
En dehors des familles, il y a un marché de l'art dense grâce à un réseau d'institutions culturelles et de professionnels de l'art très dynamiques. L'an dernier, un objet d'art asiatique s'est vendu à 22 millions d'euros sous le marteau d'un commissaire priseur de la région. Nous nous positionnons pour notre part sur le créneau de l'international. Nous sommes installés à New York, à Hong Kong, etc.

Pour Sotheby's s'est-il installé à Toulouse ?
Nous sommes présents depuis trois ans dans la région via un bureau. Nous avons mesuré l'importance du marché à travers les résultats des ventes dans la presse locale et avec les contacts que nous avions déjà avec des collectionneurs locaux. Il y a une belle tradition de tableaux anciens, de bijoux et de livrets manuscrits dans la région. Les arts d'Asie se développent et l'on trouve souvent des pièces céramiques issues de cet art dans les familles.

Retrouvez toute l'actualité de la région Midi-Pyrénées avec Objectif News

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :