Faute de subventions, l'inventeur du trottoir électrique quitte Toulouse pour New York

 |   |  597  mots
Le trottoir électrique. Photo Patrice Nin
Le trottoir électrique. Photo Patrice Nin
Le brevet du trottoir électrique détenu par la start-up toulousaine Viha Concept a été vendu à une entreprise américaine faute d'avoir trouvé un financement en Midi-Pyrénées. Laurent Villerouge, le président de Viha Concept estime que le système français est verrouillé. Du coup il a décidé de fermer son entreprise et de s'installer à New York.

Le président de Viha Concept, Laurent Villerouge, ne décolère pas. Faute de financement il a dû se résoudre à vendre son brevet de trottoir électrique, développé avec l'Ecole nationale supérieure d'électrotechnique, d'électronique, d'informatique, d'hydraulique et des télécommunications et des PME toulousaines sous-traitantes, à l'entreprise californienne Harvest Energy. Le trottoir électrique est composé de dalles au sol qui, lorsque les passants marchent dessus, transforment l'énergie mécanique des passants en énergie électrique alimentant des lampadaires à leds. Des tests ont été réalisés sur les allées Roosevelt à Toulouse au mois d'avril.

Personne n'a voulu de son idée en France

Pour développer son projet, Laurent Villerouge avait besoin d'1,3 millions. Il a été refusé partout. « J'ai présenté mon dossier au Conseil Régional, à la Caisse des Dépôts et à Oséo. J'ai compris qu'ici on soutient l'aéronautique et la chimie ou que c'est trop long à mettre en place », regrette-t-il. Laurent Villerouge avait également remis son dossier à Nathalie Kosciusko-Morizet, la ministre de l'Écologie, lorsqu'elle était venue le 21 février dernier pour le forum de l'innovation Futurapolis. « Mon dossier a été perdu et n'a jamais abouti », pointe le président de la start-up.  En colère, le chef d'entreprise a également fait parvenir aux différentes rédactions, une lettre de sa banque lui signifiant un découvert de 154 euros sur le compte de l'entreprise. « Cela montre à quel point les banques locales aident les PME et notamment Viha Concept », ironise Laurent Villerouge.

La mairie a « fait le maximum » mais échoué

L'entrepreneur estime que « c'est un problème de mentalité ». Un sentiment partagé par Alexandre Marciel, adjoint au maire en charge de l'éclairage public, qui soutient le projet. « Il y a un problème culturel à l'endroit d'une nouvelle source d'énergie qui recycle l'énergie de l'activité urbaine. Quand on parle d'énergies renouvelables, les financements sont fléchés vers la méthanisation, le solaire... », explique l'élu. Selon lui, la « municipalité a fait le maximum. Nous avons tenté à tous les niveaux. Je pense que ce départ est l'arbre qui cache la forêt. Il y a de nombreux chefs d'entreprise qui quittent la France pour des pays plus accueillants » analyse Alexandre Marciel.

Il ferme sa start up toulousaine et s'installe à New York

Face au système qu'il juge « verrouillé », le président de Viha Concept a choisi de partir aux États-Unis. Il s'est rapproché du MIT de Boston qui l'a mis en contact avec la Stony Brook University de New York et lui a fait rencontrer le chercheur Lei Zuo. « Pour signer un contrat de partenariat avec l'université de New York, il m'a fallu 4 heures », fait remarquer le chef d'entreprise. « Aux États-Unis, on regarde d'abord le projet et de quelle manière vous allez le développer. En France, on regarde de quelle somme vous disposez, quels diplômes vous avez et après on s'attarde sur le projet », peste Laurent Villerouge.

L'entrepreneur a décidé de fermer sa start-up et de remonter une entreprise à New York début 2013. Il travaillera avec Lei Zuo. Les brevets seront mis en commun. La vente du brevet de trottoir électrique, dans lequel est prévu un fixe et des royalties, lui permet de s'implanter et de développer un nouveau projet: il s'agit de récupérer l'énergie de l'essorage d'un lave linge pour faire chauffer l'eau chaude. Laurent Villerouge espère atteindre « 2 à 3 millions de chiffre d'affaires par an » à partir de 2015.

Retrouvez toute l'actualité de la région Midi-Pyrénéees avec Objectif News

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 29/07/2013 à 10:31 :
Que fait Montebourg ? Pourquoi laisse t'il partir cette PME ? Pas assez Médiatique!
Réponse de le 31/07/2013 à 13:14 :
Ministre du redressement ........ de rien du tout.
a écrit le 27/07/2013 à 21:36 :
Ça sert à quoi de ressortir un article qui date de mai 2012 ?
Réponse de le 31/07/2013 à 13:16 :
Parceque RIEN n'a changé pardi ! que ce soit pour l'énergie ou tout autre chose !
a écrit le 27/07/2013 à 18:17 :
Alors les trottoirs électrique c'est juste une super mauvaise mais alors très mauvaise chose!,pas l'idée,elle est très bonne,mais pour des trottoirs qui faudra remplacer toute les semaines,ça reviendra cher,oui car tout le monde le sait,les gens et surtout les jeunes sont de plus en plus "diminuer" au fil des années qui passe,drogue,alcool,sex a partir de 12 ans(et si seulement 12 ans...),le besoin de casser et d'impressionner les autres est la,on tient ça du singe,en tout cas chez la plupart des jeunes,alors maintenant imaginez,ils posent les trottoirs tranquille avec des caméra de sécurité(je suis sur que la police interviendra lol!) et tout ce qui faut,et hop la nuit,coup de marteau et on roule en voiture ou en moto dessus etc...,franchement c'est une excellente idée mais pas applicable a notre époque...
Réponse de le 27/07/2013 à 21:42 :
D'où l'interet de le faire à New York c'est plus sècurisè qu'en France ^^
Réponse de le 30/07/2013 à 14:06 :
C'est bien connu, tous les jeunes sont des sauvages qui copulent à partir de 12 ans et se piquent dès 13 ans. Yroz, laissez moi vous dire que c'est votre génération qui a élevé la mienne, c'est également la votre qui était la plus imprudente et la moins respectueuse de la planète, alors s'il vous plait, les leçons de morale de coin de comptoir, gardez les pour vos amis.
a écrit le 27/07/2013 à 17:45 :
Un commentaire sur la vision de nos décideurs seraient dans la ligne des autres, par contre bravo et bonne chance à cet entrepreneur et souhaitons lui beaucoup de réussites, qu'il donne des nouvelles. Peut-être demain je vais marcher sur un trottoir électronique en me disant encore un français innovant déconsidéré dans son pays.
a écrit le 27/07/2013 à 17:36 :
Le vrai problème concernant l?innovation est que les décideurs qui attribuent les aides d'Etat on un profil de fonctionnaire, c'est déjà pas de risque.....
Ils n'aurait pas parié un ? sur Bill Gates ou sur le créateur D'Apple..
L' ENA dépose t'il des brevets
a écrit le 27/07/2013 à 9:10 :
article interressant , encore une fois les normes et notre code administratif en a , a foison a une fois de plus vaincu l'initiative et l'idée , en plus en france on aime le lourd , très lourd , ces entreprises qui sont avec des monopoles et des rentes bien établies , le petit qui démarre avec une idée géniale ne les interressent nullement , j'ai été confronté a cela dans les années 80 , donc rien de nouveau , le système n'a pas changé , les banques elles sont frileuses , beaucoup plus en france que leurs filiales a l'étranger ce qui est comique d'ailleurs , certaines idées technologiques viennent empiéter des normes et donc impossibles a reformer ou a avoir de la souplesse , on obtient une sclérose totale , dommage , que de temps perdu et d'emplois qui finissent a poil emploi c'est pathétique .
a écrit le 26/07/2013 à 18:25 :
C'est quand même sacrément pas étonnant, c'est bien ce que je dis depuis toujours, le système français mérite une sacré refonte!
Réponse de le 27/07/2013 à 6:42 :
c'est pour ça que vous avez voté hollande ? pour une refonte en profondeur ?
Réponse de le 27/07/2013 à 17:40 :
@troll2b svp commandé vite des lunettes à moins qu'NKM est changée de carte, le pb n'est pas la couleur mais la mentalité. En France un politique n'a qu'une vision le bulletin de vote des masses bien loin de l'idée de faire de la France un pays de R&D sans dirigisme. La France a connu une révolution sous Colbert excellent visionnaire pour l'époque manque de chance pour la France l'époque a changé mais pas la mentalité de ceux qui tiennent le pouvoir qui eux ne sont pas des visionnaires mais des rétroviseurs.
a écrit le 26/07/2013 à 16:39 :
En France on fait fuir les entrepreneurs et les innovateurs, et on fait venir la racaille du monde entier.
Réponse de le 26/07/2013 à 20:45 :
Saches que parmi ces "Racailles" comme tu le dis si bien, il y a des diplômés qui se lèvent tôt comme beaucoup de français (Euhhh, j'me doute ), pour aller au boulot ou pour aller postuler... En plus tu m'as l'ère bien ingrat car beaucoup d'entre eux paient aussi les impôts (Si tu nies, soit tu vis sous l'eau ou dans une forêt), et ce sont eux qui font les "Sales Boulots" que pas mal de français refusent...
Réponse de le 27/07/2013 à 6:46 :
Et alors ? ça donne une légitimité à la chose ? parce-que certain balais et donc paie des impôt ? le commentaire de "dégoûté" est débile je te l'accorde mais en attendant les "inventeurs" "chercheurs" ce barre ta une solution ou tu veux faire continué de balayé les gens ? c'est peut être ça qui resteras en France tant que l'ont continuera à argumenté de cette manière...
Réponse de le 29/07/2013 à 11:28 :
nulle promotion des balayeurs ici, juste une tentative de contrepoid sur une énorme connerie dite en 1er commentaire, il répond au 2ème point et non au premier
a écrit le 26/07/2013 à 14:52 :
La France a des années de retard, pour les startups c'est pas en France qu'on start...
a écrit le 26/07/2013 à 13:41 :
sur monaco il aime ça les idées nouvelles, tente ta chance par ici aussi
a écrit le 24/07/2013 à 13:57 :
Je lui souhaite de réussir et même de faire fortune, et tant que la France ne proposera à sa jeunesse que des postes de fonctionnaires pour la faire rêver.......Que tous ceux qui ont du talent et des idées saisissent leur chance ailleurs! La France n'a pas d'ambition pour sa jeunesse, et pire jalouse ceux qui en ont......La France ne respecte pas sa jeunesse, ne respecte pas ses entrepreneurs, alors maintenant, elle n'a plus que ses yeux pour pleurer! et Hollande de rêver pour sa jeunesse, priorité de son quinquennat, 100 000 emplois de pseudos fonctionnaires.......
Réponse de le 26/07/2013 à 17:03 :
N'oubliez pas que il y'a d'autres villes que NYC. Chicago est tres bon aussi, et bien sur San Francisco.
Réponse de le 26/07/2013 à 18:45 :
C'est quelle aplication? Je suis curieux..
a écrit le 24/07/2013 à 11:04 :
J'avais un projet style SKYPE francais 3 ans avant que le vrai ne démarre... j'ai été jeté de partout aussi. Mais j'ai compris une chose importante sur le mode de fonctionnement des équipes des agences d'état ou collectivités qui financent:
1° il faut flinguer le budget chaque année sinon on n'aura plus de subventions à allouer aux aides des entreprises et on aura moins d'agent dans notre organisme.... l'année prochaine.
2° mieux vaut financer 2 projets a 20 millions d'euros que 100 projets à 200 000 EUR. Putain, ca fait quand même moins de travail pour suivre toutes ces petites entreprises de merde. Avec 2 projets au moins on peut se la couler douce.
3° euh, vous me faites un cadeau .. si je vous attribue des subventions ? un PC portable ? une tablette ? Un voyage ? plus ? je voudrais que vous utilisiez un prestataire spécifique (y'a qq de ma famille dedans)
4° Je n'ai jamais créé la moindre entreprise ni pris le moindre risque, mais je vais vous subventionner et je vais vous dire comment on fait pour se développer ....

a écrit le 09/09/2012 à 14:00 :
Je suis chercheur indépendant et je cherche un partenaire qui puisse
prendre en charge mon invention. L'invention que je propose est
simple, donc facile à réaliser. pour vous donner plus d'information
sur le sujet::/ L'invention concerne un aéromoteur auto producteur de
vent artificiel forcé, pouvant s'appliquer dans une tour solaire à
effet cheminée, pour la génération d'énergie électrique renouvelable.
L'aéromoteur transmet plus de puissance dans la tour qui sera
utilisée,où aura une puissance qui réduit la taille de l'installation
à moins de la moitié et multiplie la puissance générée. L'idée est
brevetée, le manque de moyen a freiné la réalisation du prototype à 75%.
.
.rec 3.jpg Ce prototype est une option ajoutée à la tour pour multiplier la production de vent forcé dans la tour solaire,qui est une centrale à énergie renouvelable construite de manière à canaliser l'air chaud par le soleil afin d'actionner des turbines pour produire de l?électricité. Cette machine auto-producteur de vent forcé minimise la taille d'installation de la centrale et multiplie la puissance de production d'énergie.
En dernier je suis à votre disposition pour pouvoir développer ce concept.
mes salutations .
Réponse de le 29/07/2013 à 17:52 :
Bonjour Azazene.Pour ton invention , je te propose de voir avec Damien Roy , à l'observatoir de Briançon , ou le site PROP ENERGIE.En esperant que tu puisse le contacter , cordialement!!
Paula
a écrit le 11/05/2012 à 10:11 :
Tout d'abord, personne ne connais ce dossier.
Pour avoir une idee du truc, j'aimerais connaitre le rendement du systeme. Combien de temps faudra-t-il pour que le passage des pietons ait fourni assez d'energie pour rembourser celle qui a été utilisée pour sa fabrication, mise en place.... et quelle est sa duree de vie, son cycle de maintenance et tout et tout. J'imagine que si l'eolien et le solaire ont du mal a se faire une place dans le pays du nucleaire, le trottoir electrique....

Ensuite, reprocher à notre pays de ne pas etre aussi reactif qu'un autre semble un evidence un peu facile. Les US sont le pays du petrole roi et de la bagnolle. Les supermarchés proposent des caddies electriques avec sieges. Pourtant, on pourrait imaginer que vu le nombre d'obeses que le super systeme americain a produit, l'energie recuperee pourrait etre carrement interessante sur les trottoirs... ben non, ils ne marchent pas. Ce qui interesse l'economie americaine, c'est la possession de brevets (Google qui rachete Motorola pour une somme qui depasse sa valeur reelle, Facebook qui rachete une aplli a deux balles 1 milliard de dollars...), parceque si quelqu'un s'interresse de pres ou de loin a un systeme couvert par le brevet, jackpot. Les université sont notées en fonction du nombre de brevets qu'elles possedent. De plus, il va falloir trouver quelqu'un qui veuille y mettre du fric, et la, c'est pas gagné. Je conseille quand meme a notre inventeur de ne pas vendre tout de suite son appartement en France, au cas ou... mais je ne suis qu'un francais frileux :-)

Nombre d'inventeurs du moteur a eau, du moteur pantone, des patins a roulettes electrique et autre invention biscornues ont piqué des coups de gueulle en leur temps, s'assurant un coup de pub , et égratignant les méchants fonctionnaires et les banquiers frileux au passage.
Je ne souhaite que bonheur et reussite à cet inventeur et peut-etre son invention est elle géniale. On ne peux pas lui reprocher de l'avoir soutenue haut et fort ni d'y croire, évidemment. Par contre, se servir de la circonspection de ses pairs pour discrediter tout un pays tient de la malhonnêteté intellectuelle.

Bonne chance chez l'oncle Sam.
Réponse de le 13/05/2012 à 19:27 :
Mais non. Ce produit fait simplement de l'ombre aux projets des grosses boîtes. Total, Areva, EDF etc
Réponse de le 23/07/2013 à 18:41 :
Bien sûr que si vous aviez été approché pour financer cette start-up vous seriez au courant de tous les tenants et aboutissants du projet !!! Là c'est un article qui traite de la difficulté de trouver en France ce genre de financement .... C'est tout, ça ne discrédite pas un pays mais c'est juste un constat pour cette start-up ....
Réponse de le 28/07/2013 à 22:33 :
L'ambition française : Créer des fonctionnaires, retraités à 55 ans, CDI garanti à vie, le lundi en attente du vendredi soir.
Je ne nie pas qu'il y a Bcp de français courageux, volontaires et bosseurs à fond la caisse, cependant la mentalité générale est "fonctionnarisée".
Réponse de le 31/07/2013 à 12:22 :
Je pense que ce n'est pas "L"ambition Française" mais le désir de beaucoup de gens qui n' pensent qu'à glander !!! les vacances, les 13e et 14e mois, rien ne les motivent, à part ça !!
Aucune ambition !!!!
Et ce sont les premiers à se plaindre de la crise et de critiquer les patrons de petites, moyennes et grandes entreprise, qui eux prennent des risques, et ne dorment souvent pas sur leurs 2 oreilles quand ils sont rentrés chez eux !!!!!!
a écrit le 11/05/2012 à 9:46 :
Le problème que nous avons en France avec la finance est très grave.
Des chefs d'entreprises dynamiques, innovants, responsables sont quotidiennement confrontés à des financiers qui "fabriquent de l'argent avec de l'argent", qui n'écoutent pas, ne lisent pas les projets ... et surtout se croient au dessus des lois.
Pour ma part, je me suis retrouvé confronté au systèmes suivant :
Pour masquer erreurs, illégalités, incompétences ... et pour prendre le poste d'un directeur qui était sur le point de partir en retraite, un directeur de groupe de la Caisse d'Epargne à organisé un système destiné à priver notre entreprise de tout interlocuteur décisionnaire.
Nous pensions que ceci allait s'arrêter au niveau du sous groupe dont dépendait notre agence... non, les Médiateurs de la Caisse d'Epargne auquel toute personne a légalement droit à l'arbitrage n'ont pas répondu aux recommandés et le Président du Directoire non plus ...
Conclusion, le seul recours qu'il reste à une entreprise à laquelle une banque fait perdre de l'argent, c'est de trouver de l'argent pour aller en justice ... ce qu'aucune jeune entreprise ne peut faire étant donné que c'est les fonds qui lui manquent ... VIVE la FRANCE ... ce Monsieur a tout à fait raison de partir s'il le peut !
a écrit le 10/05/2012 à 20:18 :
encore un bel exemple de créativité, de prise de risques, d'énergie et de convaincre pierre, paul, jacques du projet, avec des projections, des tableaux....et PERDRE DU TEMPS A CONVAINCRE DES INCOMPETENTS!!!voila ou est la richesse de la France face à une pauvreté de l'investissement!! le pire ne sont pas les riches qui s'en vont monsieur Hollande...ce sont les créateurs de richesse et d'emploi....Good luck à Laurent villerouge au pays de Mickey...le pays où on a les idées suffisamment grandes pour ne pas les perdre de vue....
a écrit le 10/05/2012 à 18:34 :
Bravo ! et bonne chance aux côtés de ceux qui croient en votre projet !
a écrit le 10/05/2012 à 18:10 :
La france qui gagne ...
"Le dossier s'est perdu". "Un problème de mentalité".

A part ceux qui sont dans la fonction publique, personne n'ira jusqu'à la retraite (50% de chômeurs de plus de 50 ans) et les créateurs d'entreprise sont honnis.
Il faudrait commencer par réformer l'état, mais je pense que c'est impossible.
a écrit le 10/05/2012 à 18:08 :
En 2010 j'ai monté une entreprise et embauché 18 salariés, j'avait 900K? de commandes signées et plus d'un million et demi en tractation. Résultat aucune banque n'a suivi, oséo et consort non plus, les aides de l'état...rien...après 6 mois j'ai décidé de mettre ma société en liquidation et d'abandonner mes clients à mes confrères installés eux depuis plusieurs générations. En france il est impossible de monter une entreprise, ou alors un artisanat...autoentrepreneur... sauf si vous êtes multi-millionnaire, voilà le gâchis!!! j'ai laissé 45K? dans l'affaire et tous le monde s'en moque, effectivement, aller à l'etranger est la seule solution. Et que les banques continuent à s'engraisser sur notre dos c'est ce qu'elle savent mieux faire. Alain
a écrit le 10/05/2012 à 16:53 :

No comment.
Belle illustration... quand on dit que le problème français est structurel et pas seulement conjoncturel !
Et là c'est très grave docteur parce que d'autre retards s'accumulent, comme dans ce marché du développement durable.
Nous sommes absents ou des "nains" dans les révolutions techniques ou commerciales enclanchées depuis bientôt 10-20 ans.
Pourtant "théoriquement" il avait l'avantage de posséder un ou des brevets !
On connait d'autres cas similaires, avec ou sans brevet, qui sont en train de faire perdre des centaines de Milliards ? à notre "cher" pays !
Un florilège des qualités de nos soi-disant responsables : Incompétence, vanité, egos démesurés, fatuité, bassesse, vénalité, etc...
Est-on condamné à s'exiler ?
a écrit le 10/05/2012 à 15:35 :
et c'est pas Hollande qui va rattraper l'coup !!
Merci aux socialialistes d'encourager la fuite des cerveaux

C'est vraiment le débur de la fin !!!
Réponse de le 10/05/2012 à 16:52 :
"oliboy", votre mauvaise foi devrait vous étouffer. Fermez là, celà fait 10 ans que les strucutres parapubliques de l'industrie et de l'innovation fusillent à vue les projets industriels innovants et tournés vers l'export... demandez plutot à Raffarin, DeVIllepin et surtout à Fillon pourquoi cette chianlie a été "organisée".
Réponse de le 10/05/2012 à 16:54 :
NKM est socialiste ???
Réponse de le 11/05/2012 à 8:42 :
la region et le conseil general oui...
a écrit le 10/05/2012 à 14:26 :
La France préfère débourser plutôt que d'innover et empocher. La France financera cet inventeur plus tard en achetant x trottoirs de ce type et par la même occasion enrichira les Etats Unis. Pas bête ceux-là.
a écrit le 10/05/2012 à 11:18 :
moi j'avais inventé la baignoire électrique, on m'a fait pareil
Réponse de le 10/05/2012 à 13:36 :
Moi aussi, j'ai essayé de me faire financer la fabrication d'eau tiède mais je n'ai pas encore trouvé les couillons qui mettront la main à la poche.
a écrit le 10/05/2012 à 10:34 :
on est vraiment trop bete en france
a écrit le 10/05/2012 à 10:02 :
Je lui souhaite bonne chance car il a l'air d'avoir de supers idées cet homme !
Dommage que la France ne parvienne pas à garder ses talents (car elle en a !)...
a écrit le 10/05/2012 à 8:47 :
a new york, il va trouver avec la plus grande facilité des fonds privés, pas des fonds oublics. L'invention va être développée avec comme but de faire un maximum de rentabilité. Ensuite les trottoirs seront vendus un peu partout, y compris en France ou les municipalités ( donc les contribuables) les achèteront cher. Un financement ou une subvention française dans une société française aurait permis de conserver une partie du profit en France, sous forme d'impot sur les sociétés ou de versement de dividendes aux investisseurs, dividendes dont une partie retourne dans les impots et taxes en france. Cela aurait en plus permis de rapatrier de l'argent étranger en France, au titre des contrats passés avec les municipalités étrangères intéréssées par le produit. En gros, les français vont payer cher ce qui aurait pu contribuer à rapporter de l'argent ua pays et donc contribuer à baisser leurs impots. Je connais très bien le sujet, je participe au developpement commercial d'un produit unique au monde inventé en france il y a peu de temps, et je confirme que trouver de l'argent pour financer les jeunes sociétés porteuses d'avenir est quasi impossible. On vous pretera de l'argent ou on financera vos efforts si vous avez un bon diplome , un compte en banque bien fourni, et bien sur un domicile a donner en garantie aux banques...En gros vous trouverez de l'argent si vous faites au moins déja 1 million de chiffre d'affaires. Avant de faire ce chiffre d'affaire , c'est a dire pendant que vous faites de la mise au point des produits ou que vous négociez les premiers contrats, vous n'avez aucune chance d'intéresser qui que ce soit. C'est comme ça que meurent beaucoup de belles inventions très rentables en France. On les retrouve ensuite bizarrement aux US.
Réponse de le 10/05/2012 à 14:24 :
il a bien fait de partir rapidement sinon il aurait eu droit au harcelement du ministere des finances commandité par les politiciens au sevice des lobbies petrochimiques. (6 controles fiscaux rien qu'en 2010) Lui il a choisi Luxembourg.
a écrit le 10/05/2012 à 8:40 :
Bonjour,

apres lecture, on ne sait absolument rien de son invention. Ca fonctionne comment le trottoir electrique... Par deduction et a la reference a l'essorage, ca sert a recuperer l'energie des pas pour les transformer en electricite, c'est cela ?
Réponse de le 10/05/2012 à 9:28 :
ça fait des années qu'il essaye de faire connaitre son invention, on l'a vue dans de nombreux médias scientifiques,techniques et même grand public. Ce n'est pas un inventeur farfelu qui a eu son idée hier. Et il a raison quand il décrit les méthodes de financement des projets: gare à celui qui innove!
Réponse de le 10/05/2012 à 9:38 :
ça y ressemble
Réponse de le 10/05/2012 à 11:03 :
C'est vrai. Son invention avait même été présentée dans Télé matin (sur France Télévision).
C'est vraiment un bon projet. Bien implanté (ou il y a du passage de piétons) ce projet semblait viable.
C'est dommage de perdre ça en France !
Réponse de le 10/05/2012 à 13:34 :
Si son invention était si géniale et innovante que cela, il aurait trouvé des financements privés pour la mettre en oeuvre sans soucis. Peut être est ce encore un géotrouvetout qui veut refiler sa flotte d'avion renifleurs au premier gogol qui passe
Réponse de le 10/05/2012 à 15:03 :
@ Goguenard.
Ben voyons, c'est bien connus que les américains du MIT (une des meilleures université du monde) et de l'Université de New-York sont des imbéciles, c'est pour cela qu'ils ont accepté le projet! Mon pauvre gars, avec votre commentaire, on comprend pourquoi il n'a pas pu développer son idée en France...
Réponse de le 10/05/2012 à 16:55 :
"Goguenard" est dans la veine des fonctionnaires ignorants professionnels d'Oseo et des CRITT, toute la splendeur de la médiocrité des faux ingénieurs prétentieux et de leurs frustrations de n'avoir jamais rien fait de leurs diplômes.
Réponse de le 11/05/2012 à 10:13 :
A Télé Matin... crotte, je me suis trompé... c'est du lourd alors !
a écrit le 10/05/2012 à 8:06 :
On se moque de qui ? Parce qu'a New-York, il va trouver des fonds publics ?
Désolé, les investisseurs aux US sont privés, et il faut cesser de charger la collectivité de tous les maux de l'entreprise en France. Ce sont les investisseurs privés qui ne jouent pas le jeu. L'Etat n'est pas la corne d'abondance, c'est l'argent du peuple destiné a fournir des services publics. Quant aux pôles de compétitivité, c'est un cache misère sur cet état de fait.
Réponse de le 10/05/2012 à 8:34 :
Au passage il n'a jamais dit qu'il allait ce servir des fonds publics New-Yorkais pour son entreprise . Il faut lire un peu ! Et certes l'argent du peuple est destiné à fournir des services publics mais croyez moi que ça servirai beaucoup d'y financer une nouvelle source d'énergie qui recycle l'énergie de l'activité urbaine et qui serait utile à tous . C'est à cause du genre d'imbécile que vous êtes que l'on peut en rien faire avancer les choses en France .
Réponse de le 10/05/2012 à 8:39 :
En même temps, ici même du finacement privé tu n'en trouve pas ! La france est trops frilleuse dans ce type de domaine.
Réponse de le 10/05/2012 à 10:10 :
OK mais pourquoi le titre c'est "Faute de subvention"? Le pb vient du manque de financement d'investisseurs privés, ou des banques, qu'il faut savoir convaincre avec des perspectives de rentabilités futures. Faut arrêter avec le complexe du corn flakes
Réponse de le 10/05/2012 à 11:48 :
et pourquoi il 'ny a pas d'investisseurs privés en France ?

Car la fiscalité délirante les décourage, ce n'est pas pour rien que le terme "business angel" est anglo saxon ....
Réponse de le 10/05/2012 à 11:59 :
Tout à fait habon, comme tous les "investisseurs libéraux français" (ah ah), il veut que le risque soit pris par un investissement public et garder les bénéfices dans sa poche !!
Réponse de le 11/05/2012 à 0:48 :
Chère Julie ! Le genre d'imbécile que je suis est un entrepreneur depuis 25 ans, fut lauréat au concours Lépine voici une quinzaine d'année, a fait bouffer une dizaine d'employés pendant des années et n'a jamais vécu d'un euro public. Il n'y a pas besoin de parasiter les fonds publics pour faire avancer ce a quoi l'on croit. Désolé.
Réponse de le 11/05/2012 à 10:15 :
A croire donc que votre idee était bonne. Parce que sinon, Lepine ou pas, la dizaine d'employé serait morte de faim. Il ne faut peut etre pas tout confondre. Vous avez reussi pendant dix années, a rentabiliser votre invention en France, sans un sou public... preuve que tout n'est pas si noir
a écrit le 10/05/2012 à 7:50 :
Encore une belle image de la France!
a écrit le 10/05/2012 à 6:20 :
après avoir investi des millions dans les pôles de compétitivité encore un truc foireux !
a écrit le 09/05/2012 à 23:01 :
C'est une Honte pauvre france ... on est que de gros blaireau !!!!
a écrit le 09/05/2012 à 21:13 :
Tout à fait révélateur de notre beau pays.Les innovateurs ne sont jamais aidés.Bon nombre de chefs d'entreprise et d'inventeurs se sont expatriés(surtout aux states)parceque les banques et les pouvoirs publiques ne les soutiennent pas.
Une petite pensée pour le professeur Montagné,le génie qui a découvert le vrus du Sida, qui n'a pas été épaulé en France.(trop vieux,pas de financement)On l'a accueilli à bras ouvert aux US.
Rajoutons là-dessus une fiscalité écrasante,un syndicalisme datant 19 eme siecle,un code du travail délirant et nous avons un pays qui s'enferme dans ses certitudes .
Invention ingénieuse ou fantaisiste,peu importe,la France s'enfonce par manque de courage et de leadership.
Ca n'est pas l'Amérique qui est bonne, c'est nous qui sommes mauvais.!!
Réponse de le 09/05/2012 à 21:34 :
le problème est mondiale, le système des brevets est une ignominie !
En France il y a juste plus de parasite qui gagne du temps pour spolier les inventeurs en se servant du système ruineux des brevets...
Ceci dit vu que l'INPI, l'OEB et consort considèrent ne pas être responsable de leurs actes et qu'ils s'autorisent à normaliser des faux documents je ne comprend pas pourquoi les "financiers" français s'obstine a attendre que l'inventeur cède et se ruine en brevets pour le volé... Certainement pour "conserver" l'image d'un système qui protège les inventeurs... Pour abuser d'autres inventeurs !

J'ai moi même le même problème avec une technologie clairement supérieur à se jouet... En France tout le monde s'en branle ! on m'a menacer de mort et tout le monde s'en fou... Un inventeur en France est un "dingo" "paranoïaque" que personne ne doit écouter... Franchement parfois j'ai honte d'être Français.
Réponse de le 10/05/2012 à 0:20 :
Votre commentaire est totalement hors de propos. L'inventeur en question s'est expatrié car il n'a pas trouvé en France de moyen de financer le développement de son projet. Visiblement, il avait déjà un prototype qui fonctionne mais il avait besoin de fonds pour se lancer dans une production de masse (achat de machines et embauche de main d??uvre). En France il y a beaucoup d'organismes publics ou privés censés aider les entreprises qui démarrent, innovantes ou non. OSEO est l'un d'eux, spécialisé dans le financement des projets innovants. Mais il est surchargé et le traitement de la demande peut prendre de longs mois, et elle a de fortes chances de ne pas aboutir si le projet n'est pas dans la liste des sujets « tendance ». Les banques avec des prêts classiques pour les entreprises en sont un autre mais elles ne financent plus l?économie réelle depuis le début de la crise. L?inventeur n?a donc eu d?autre moyen de s?expatrier pour voir son projet avoir des chances d?aboutir. La vente du brevet n?est qu?un moyen de concrétiser son partenariat avec ses nouveaux collaborateurs, un peu comme l?entrée au capital d?une entreprise par des investisseurs.
a écrit le 09/05/2012 à 16:45 :
le clip de Billy Jean aurait pris tout son sens
Réponse de le 10/05/2012 à 8:36 :
Lol exacte !
a écrit le 08/05/2012 à 23:54 :
L'absence de brevet n'empêche pas l'exploitation de l'idée. Peu importe que le brevet ne soit pas encore validé, il est possible d'investir et de produire. Au pire, arrivera un concurrent qui copiera le produit, en l'innovant, pourquoi pas? Mais même s'il dépose un brevet, il ne pourra pas empêcher l'inventeur du produit de le fabriquer du moment que l'antériorité est démontrée. Du coup, l'inventeur aura beau jeu de faire sauter le brevet et de communiquer en se présentant comme tel.

Donc, non, il est absolument absurde que la France ne se soit pas mise à produire ça en masse.

Des routes électriques, c'est absurde, parce que l'augmentation de la consommation de pétrole compenserait les avantages. Mais là, il s'agit d'augmenter l'effort de marche d'une fraction infinitésimale. L'humain va consommer plus de calories, mais il ne mangera pas plus pour autant dans nos pays ou on surbouffe.

Tout au plus, le produit n'étant pas protégé, il aurait fallu investir et produire en masse, en préparant l'usine en toute discrétion et prendre le marché, au lieu de faire tout un tintamarre façon "cocoricooo, encore une idée française".

Déposer un brevet coûte cher et ne protège de rien, ou pas grand-chose. Si le produit est protégé en France, eh bien, qu'à cela ne tienne, il sera vendu ailleurs.

Alors, toutes les sommes consacrées au brevet sont perdues pour l'investissement.

Le temps perdu à tenter de déposer un brevet est perdu pour s'emparer du marché.

Le tintamarre engendré par le dépot du brevet rend publique l'invention et donne l'idée à d'autres.

a écrit le 08/05/2012 à 23:43 :
Pourvu que n'existe jamais aucun trottoir reliant les deux continents, car les influences sont déjà trop nombreuses.
a écrit le 08/05/2012 à 22:45 :
Il ne faut pas s'emballer, et faire des généralités sur le déclin français, sans connaître les raisons de fond pour lesquels les investisseurs français n'ont pas voulu mettre la main à la poche :

Le brevet n'a pas (encore) été délivré pour cette demande de brevet, qui n'en est qu'au stade de la procédure de délivrance en France.

D'ailleurs, au vu du rapport d'antériorité de l'INPI citant quatre antériorités pertinentes (Cf. http://regbrvfr.inpi.fr/register/application?number=FR1054256), même si la procédure française peut aboutir à la délivrance d'un brevet, il est peu probable qu'un tel titre soit utilisable devant un tribunal, car avec une portée limitée et des vulnérabilités quand à sa brevetabilité, et donc la valeur de cette demande de brevet, à ce stade, est relativement faible.

Tout investisseur avisé, i.e. capable d'analyser une demande de brevet et/ou consultant un conseil en propriété industrielle à ce sujet, ne peut pas être très enthousiaste... Mais si l'inventeur a réussi à vendre la demande internationale couvrant son invention, tant mieux pour lui !!!
Réponse de le 10/05/2012 à 10:11 :
Totalement d'accord
a écrit le 08/05/2012 à 21:32 :
ca rappelle l'invention du téléphone et l'utilisation des fibres cuivres des fils téléphoniques (ADSL)
a écrit le 08/05/2012 à 14:01 :
Bonne chance à M. Villerouge, peut être reviendra-t-il en France pour vendre à nos villes son ingénieux système... La France n'est décidément pas un terreau très fertile à la création et au développement des entreprises: créatrices d'emplois et de richesses.
a écrit le 08/05/2012 à 13:40 :
Cet article m'inspire quelques réflexions sur les a-priori, les clichés qui bloquent peut-être notre pays. Est-ce que le projet dont il est question (alimenter l'éclairage urbain par l'énergie des passants) a paru fumeux ? huluberlu ? insignifiant ? Est-ce que partant de nos préjugés on ne sait reconnaitre intéressant que ce qui fait l'objet d'attention dans les autres pays ( ce qu'on finit par prendre au sérieux par mimétisme, parce que les autres pays l'ont adopté ) le solaire, l'éolien... ? Mais alors comment peut-on innover dans ces conditions, être les premiers en devançant les autres et en les attirant chez nous vers ce qu'ils ne savent pas encore faire ? Ne nous condamnons pas à être les suiveurs plutôt que les inventeurs de la modernité, d'une modernité qu'il faut toujours ratrapper maladroitement à grands coups de plans étatiques forcés et maladroits sur des marchés ou faute du retard cumulé nous ne serons jamais des leaders mais seulement des concurrents maladroits ? N'y-a-t-il pas là une racine du malaise français, de cette impression de subir comme une contrainte les transformations technologiques et économiques du monde ?
Sarkozy a fait son dernier discours au Trocadéro. Le plus bel ornement de son discours était dans ce cadre inouï, la tour Eiffel, ce prodige de technique, de beauté, d'aventure, de risque et de puissance à la fois. Ne renvoyait-elle pas de manière subliminale tout ce que nous aimerions de l'avenir ? Cette France là n'est pas si lointaine, c'est celle de nos chers grands-parents... a-t-elle passé ? Parce que certains ont entendu ce paysage magnifique, ils imaginèrent qu'ils avaient écouté le meilleur discours du président en campagne...
En tous cas souhaitons bon vent à notre toulousain en Amérique. Qu'il contribue la bas à la création de milliers d'emplois; l'Amérique en a bien besoin. ET QUE VIVE L' AMERIQUE !
a écrit le 08/05/2012 à 12:38 :
tristement typique de la France !
a écrit le 08/05/2012 à 10:51 :
De toutes façons, il a bien fait car même si son projet avait marché en France, après il aurait eu la cgt sur le dos, et là il était vraiment foutu...
Réponse de le 08/05/2012 à 12:13 :
"Géotrouvetout" comme Sarkozy vous faites un amalgame inutile et faux. Ce ne sont pas les syndicats qui posent problème, ils défendent fort justement la tendance a tout tirer vers le bas, la France ne peut pas revenir à l'esclavagisme sous prétexte que Renault profite des esclaves dans les pays à bas cout pour fabriquer des produits à faible valeur ajoutée. CEUX QUI POSENT PROBLEME, ce sont les corps intermédiaires de type STRUCTURES PARAPUBLIQUES chargées de l?INDUSTRIE et de l?INNOVATION, dans lesquels sont "casés", "planqués" des fonctionnaires diplômés logés luxueusement dans des bâtiments publics qui se foutent totalement de leurs attributions et de la finalité de leurs obligations professionnelles. De surcroît généralement, ils sont imbus d?eux même et méprisant à l?égard des patrons de PME et des porteurs de projets.
Réponse de le 08/05/2012 à 13:59 :
Moi je vais donner un exemple concret de l'absurdité syndicale : je viens de licencier un salarié (contre mon gré) parce qu'il a été jugé inapte définitif par la médecine du travail.
Les syndicats, via la conv collective, ont exigé que je lui paye 2 mois de préavis : où est le préavis, puisqu'il est inapte ! Il ne travaille pas, ce n'est pas de mon fait, mais je dois lui verser son salaire ! pour une TPE, c'est un coup a faire déposer le bilan !(et donc licencier aussi les 8 autres salariés!)
Réponse de le 08/05/2012 à 15:32 :
Que vient faire Sarkozy la dedans?
Je n'ai pas parlé des syndicats mais de la cgt.
Renault fait comme les autres constructeurs, sinon il serait "largué".
Quand aux famaux fonctionnaires, la gauche en veut encore plus. Cherchez l'erreur !
Réponse de le 08/05/2012 à 18:33 :
"Geotrouvetout" vous devriez vous "désintoxiquer" des pensées uniques rabachées par le MEDEF et Ghosn qui n'a rien comprit à l'automobile. En allemagne, les constructeurs continuent de construire des usines de production de voiture. Le problème est qu'il faut produire des produits à fortes valeurs ajoutées, avec des fortes valeurs ajoutées vous aurez de plus forte marges et vous pouvez mieux payer vos salariés (VW AUDI BMW vont donner 8 500 euro de prime à leurs salariés) graces à leurs bénéfices. LA MéDiOCRiTé n'a plus sa place et là est le problème avec nos petits "couteaux" du MEDEF, avec Oseo, et avec les structures parapubliques français totalement DéFAiLLANTES.
Réponse de le 08/05/2012 à 23:17 :
Ferrari, Roll Royce, Lamborghini, j'en passe et des meilleures, la liste est longue, il faudra la communiquer à Carlos Ghosn.
Réponse de le 10/05/2012 à 0:25 :
@erreur
Ce ne sont pas les syndicats qui sont en faute, c'est dans les textes de loi.
En fonction de son ancienneté et puisqu'il est en CDI, un licencié pour inaptitude a deux mois de préavis à effectuer. Vous pouvez le payer pendant deux mois chez lui à rien faire, ou lui faire un chèque.
Le Pole Emploi déduira ces deux mois de préavis et ne commencera à l'indemniser qu'au terme des deux mois.
C'est arrivé à mon ami suite à une inaptitude après un AT.
Alors en tant que chef d'entreprise renseignez-vous avant que les syndicats ne vous rappellent vos devois.
a écrit le 08/05/2012 à 10:21 :
Rien n'empêche un entrepreneur français, installé en France, d'aller chercher du seed capital à l'étranger et notamment chez les anglo-saxons. Si l'idée est bonne, ils le donnent le financement. Alors je trouve que le problème ce n'est pas la sclérose d'OSEO, c'est l'idée même que pour se développer il suffise d'attendre que la collectivité vous donne des pépettes (OSEO et autres subventions). Non, faut se bouger, et aller chercher l'argent là ou il est. Ah oui ça demande un peu de travail. Une entreprise toulousaine devrait avoir des interlocuteurs américains, chinois, scandinaves etc. Aller voir OSEO devrait être un option parmi tant d'autres. Ahhh mais oui ça demande d'aborder tout ça de manière professionnelle.
Réponse de le 08/05/2012 à 13:43 :
OSEO c'est des rigolos
Réponse de le 08/05/2012 à 18:36 :
"LG" nous permet de confirmer qu'il faut fermer OSEO inutile.
Réponse de le 09/05/2012 à 20:46 :
Odeo est une catastrophe. C'est un outil au service de quelques profiteurs qui montent des dossiers bidons (jen sais quelque chose, je suis expert).
Les bonnes idées ne sont en aucun cas un critère fondamental.
Le copinage et les appuis, oui...
Réponse de le 10/05/2012 à 16:59 :
"cemoi", votre commentaire est de la plus extrème exactitude. C'est pour cette raison qu'il faut boucler sans tarder, d'urgence Oseo et leurs dépendances comme les CRITT et les faux centres d'expertise de rien du tout.
a écrit le 08/05/2012 à 9:49 :
On a compris le concept, mais peut-être qu'il n'y avait quasiment rien en retour sur investissement pour inciter les banques à prêter. Aux états-unis ils prêtent de l'argent pour faire n'importe quoi et attendent l'impact sur le marché alors que chez nous on reste théorique et on veut que le produit gagne de l'argent déjà sur le papier.
Regardez le solaire, c'est beau, ça marche bien, pourtant, depuis des décennies, il n'a jamais été compétitif, entendez donc que des gens y perdraient tous de l'argent sans subventions; mais on sait qu'un jour le solaire deviendra compétitif.
Et tout ceci est logique, on ne peut pas demander à un produit nouveau de concurrencer directement en efficacité toute une ligne de produits issus d'améliorations constantes depuis des générations.
Et là on comprend que le progrès est incompatible avec le capitalisme tout seul, et la nécessité de ce que l'on appelle des investissements publics, c'est à dire perdant et compensant donc l'inéfficience du capitalisme court-termiste, en investissant dans les projets long terme; donc l'investissement public ne concurrence pas le privé, il le complète et devrait être financé sur les réussites du privé( une part des impôts sur les entreprises allouée automatiquement).
Réponse de le 08/05/2012 à 10:43 :
Les gouffres de n'industrie pharmaceutique SCANDALEUX ne dérangent personne. Oseo et les caisses de l'Etat, avec les crédits d?impôts recherche comme cerise sur le gâteau, coulent à flots continue et d?énormes débits pour cette industrie de voyous qui nous produisent des médicaments inutiles, inefficaces et de surcroit cette industrie bénéficie d'un double financement lorsque la sécurité sociale finance les remboursements.
a écrit le 08/05/2012 à 9:11 :
les banques ne sont là que pour nous compter des agios des le premier euro de découvert , avec ça ils gagnent beaucoup plus d'argent que de prêter à un chercheur pour développer son idée !! quand on pense qu'elles se financent à 1% auprès de la BCE pour nous revendre l'argent à 4 % voire plus ..... !! ce mal est assez franchoullard , il existe depuis plus de 30 ans !!
Réponse de le 08/05/2012 à 13:32 :
Non ... depuis 200 ans !!! la France a inventé la machine à vapeur , ... et l'Angleterre en a fait la révolution industrielle ... et pourtant à l'époque la France ne pouvait pas se défausser sur ses fonctionnaires , c'était la bonne vieille droite bourgeoise plan plan et anti risque qui était au pouvoir ...
Réponse de le 08/05/2012 à 14:03 :
heureusement, Revolution a investi personnellement dans les PME, a pris des risques et n'est pas du genre à critiquer les autres sans donner lui-même l'exemple !
Dites, Mr Révolution, vous voulez bien citer les entreprises dans lesquelles vous avez investi, pour prouver à tous que j'ai raison et que vous n'êtes pas un simple conseilleur-donneur de leçon que certains pourraient croire à tort ???!! hein ?!
a écrit le 08/05/2012 à 8:54 :
Pas vu, effectivement, ce type de trottoir, rue Bayard...

ni rue Saint- Denis ???
a écrit le 08/05/2012 à 8:47 :
Nos hommes et femmes politiques, tous les militants de l' extrême gauche , à l' extrême droite , auraient produit trop d' électricité , pendant la campagne.. en ville.

Il ne reste , jusqu' aux prochaines gréves, que quelques occupations habituelles et interdites d' usage du trottoir, il faut le faire !!!
a écrit le 08/05/2012 à 8:12 :
La tendance pour exporter nos technologies et importer du chômage continue....
a écrit le 08/05/2012 à 1:39 :
Le Problème est de droite ou de gauche... On ne peut combattre le capital et souhaiter en avoir les avantage. Mais on ne peut avoir le capital sans flexibilité et moins de protection sociale ... Soit on soutien l'innovation (via le capital) soit par des fond public. Mais reposer sur l'état Français pour driver l'innovation (4 5 ENA / X et surtout 0 entrepreneur) c'est comme si l'URSS était en charge de créer les nouvelle tendance couture pour l'été... C'est moins efficient que de laisser la libre entreprise prospérer.
Réponse de le 08/05/2012 à 13:27 :
Voilà pourquoi la France végétera toujours .. même après 10 ans de droite ... les discussions techniques ou sur l'innovation sont de suite détournées par des dogmes libéraux divins ... Le Quebec réussi très bien dans des secteurs de pointes tels que l'aéronautique, les jeux video, la santé , etc ... et pourtant eux aussi ont des services publiques ... La Chine n'a certes pas de services publiques mais subventionne a fond sa recherche , la Corée aussi .... Pendant se temps là les français se chipotent sur le nombre de fonctionnaire ... c'est ridicule .... et honteux ...
a écrit le 08/05/2012 à 1:09 :
J en suis un parfait exemple. J ai inventé des produits de grande conso il y a 10 ans. Brevets deposes etc. Personne n a voulu me financer en France et je me suis retourné vers les USA qui m ont ouvert les bras . Resultat ? Des milions d exemplaires vendus chaque année au travers du monde et pas un centimes en France... Je vis trés bien entre NYC et Paris. Que hollande vienne me chercher ! Je suis mort de rire d avance. :-D
Réponse de le 08/05/2012 à 8:27 :
Vous avez inventé quoi que l'on se fasse une idée ?
Réponse de le 08/05/2012 à 12:14 :
Vous avez inventé le vent...car ce genre de commentaire en brasse beaucoup!!!
Réponse de le 08/05/2012 à 13:10 :
@sapghetti, Il y a 10 ans et tu n'es pas revenu avec Sarko , comme c'est bizarre ...
Réponse de le 08/05/2012 à 13:50 :
Peut etre un nouveau moulin à vent ?
a écrit le 08/05/2012 à 1:03 :
Je ne crois pas que son idee est vraiment nouvelle..En effet dans certaines discotheques en Hollande et en Allemagne du courant elctrique est produit par les pieds des danseurs sur la piste.Les dalles au sol produisent de l'electricite a l'aide de micro dynamos et la disco est eclairee de cette facon..
Réponse de le 08/05/2012 à 8:50 :
il faut voir la date de dêpot des brevets..les disco citées versent , peut-être des royalties aux USA !!!
Réponse de le 08/05/2012 à 10:53 :
"hectopascal" est l'archétype du bavard de bistro qui sait tout et qui sème le doute sans se renseigner plus avant. Chez Oseo lorsque vous présentez une technologie, avant même une présentation, les frustrés d'Oseo bons à rien et mauvais à tout vous expliquent qu'ils savent déjà !!! du coup, vous ne leur présentez rien comme celà ils peuvent prendre leur café, réserver leur restaurant de midi, appeler leur bobonne pour organiser la fête le soir, appeler leurs amis du bureau pour préparer leurs loisirs du week end, surfer sur internet et faire leurs réservations pour leurs vacances prioritaires sur tout? voilà les fonctionnaires inutiles et plus que très couteux qu?il faut supprimer d?URGENCE.
Réponse de le 08/05/2012 à 13:22 :
@archétype du bavard de bistro : Oseo est la pour financer l'innovation , ... pas les fraudeurs ... donc un minimum de vérification est nécessaire et c'est normal ... A quand la droite reproche a des fonctionnaires de ne pas être suffisamment laxistes ... trop drôle ....
Réponse de le 08/05/2012 à 14:57 :
Les fonctionnaires "plans plans" confortablement installés dans le luxe d'Oseo ne peuvent pas vérifier les projets puisqu'ils ne les ragardent pas. De surcroît ils ont cette mauvaise renommée et ils ne se voient informés que d'un pouième des projets. La France peut se passer largement des fonctionnaires repus et nantis d'Oseo. Commençons les bonnes économies par supprimer cette structure Oseo et toutes ses déependances comme les CRITT, les Centres blas blas et faux experts qui s'auto-proclament et se gargarisent à longeure de journée.
Réponse de le 10/05/2012 à 14:38 :
Tout à fait d'accord avec hectopascal. De plus pour info, LV n'est et n'a jamais été un chercheur.
a écrit le 08/05/2012 à 0:12 :
Les français sont allergiques au risque , que ce soit les banques, les citoyens quand ils sont travailleurs (long préavis quand le patron veut ou doit s'en séparé) , quand ils sont patrons (long préavis quand le salarié veut partir) , quand ils sont propriétaire loueur (long préavis si le salarié veut partir , même si ses revenus chutes ou sa situation financière n'est pas bonne ... alors que le bon sens voudrait qu'on le laisse paris et trouver un logement moins cher avant qu'il n'y ait des impayés ) . Bref Tous les français de gauche comme de droite veulent plus de sécurité pour eux et moins pour les autres ... Et là c'est un excellent exemple ou normalement l'état ne devrait pas intervenir ni même être incriminé ... si des banques françaises privées ne savent pas prendre les risques que des institutions financières étrangères savent prendre ... c'est juste une démonstration d'une absence de vision d'aviné et d'un suivisme ... (ils financeront si ça marche aux USA ...)
a écrit le 07/05/2012 à 23:57 :
Mais que font les pôles de compétitivité ? Oseo ? L'innovation on en parle depuis 10 ans et la droite avait tout misé sur ces structures pour résoudre notre déficit d'innovation ... Et on voit bien que c'est un échec ... et la Droite nous démontre encore qu'elle est incapable de trouver une solution dans la mesure ou sa seule analyse c'est : "c'est la fôt aux fonctionnaires, c'est la fôt à Mitterand" ... Alors que dans l'article on voit bien que les banques ont leur part de responsabilité (et elles ne sont pas nationalisées ... elles sont pur privé !!) Mais il va falloir qu'une banque nationale soit crée pour que ce genre d'histoire ne se reproduise pas ... et ce sera effectivement dommage pour les acteurs privé qu'il faille des acteurs publics (fonctionnaires) pour pallier a leurs manques .... Bel exemple ....
Réponse de le 08/05/2012 à 7:49 :
Malheureusement ce genre d'histoires se produit fréquemment en France, comme le dit plus haut « Voui », la peur du risque probablement.
Réponse de le 08/05/2012 à 13:49 :
OSEO ne prend pas de risque, soutenir l'innovation c'est du pipo
a écrit le 07/05/2012 à 20:08 :
Ce n'est Sarkozy ni les régions socialistes: en France, on aime l'administration en tout et pour tout. Cet esprit étroit et anti-risque ne laisse aucune place aux pionniers. C'est une culture de fonctionnaire qui étouffe le pays.
Réponse de le 07/05/2012 à 23:36 :
C'est une culture de petits bourgeois héritiers (de gauche comme de droite) , qui s'intéressent d'abord au cursus du demandant (les diplômes) , sa famille (son pécule), qu'au projet et à ce qu'il peut apporter ... La France ex grand pays rural, est un pays de petits bourgeois héritiers plutôt terre à terre ... donc l'innovation là dedans ....
a écrit le 07/05/2012 à 19:43 :
Mais le probleme est pas de droite ou de gauche le probleme est le systeme francais et la mentalité francaise.

Par exemple cree une boite au quebec = 40$ et en 1h c'est bon.
Creer la meme boite en france demande d'avoir de l'argent de cote et des mois de bataille

Voila tout est dit
Réponse de le 08/05/2012 à 0:01 :
pour une fois d'accord avec nOon ... et poutrant le Quebec a aussi des services publiques ... Mais ils ont une vue de l'avenir sans angoisses et une vision de la société moins sclérosée. En France un inventeur sera toujours considéré par les acteurs institutionnels comme les banque comme un doux rêveur, ou un fieffé hurluberlu à qui il est impossible de faire confiance . Et trop fort de voir que le privé se défausse sur Oseo et en même temps le trop plein de fonctionnaires ce qui est juste incohérent.
a écrit le 07/05/2012 à 19:01 :
Les "frasques" de Oseo ont été largement débatus sur Viadeo, lire les sujets :
http://www.viadeo.com/hub/forums/detaildiscussion/?containerId=002dnxzqw239jp9&forumId=0021boht9g3eacoi&action=messageDetail&messageId=0021bjgd5qst3z6l
a écrit le 07/05/2012 à 18:35 :
tout physicien aura bien sûr remarqué que l'énergie de l'essorage ne chauffera que peu l'eau...

tout ménager, toute ménagère, aura également constaté que l'essorage est en fin de cycle et que l'eau doit être chauffée en début de cycle...

les meilleures idées sont-elles effectivement celles proposées par M. Villerouge (ou Villerose ?)
Réponse de le 08/05/2012 à 9:57 :
Ca n'a pas dimportance. Le propos de l'article est qu'en France les soi-disant investisseurs se soucient davantage de son apport initial et de ses diplomes plutot que de savoir si son projet est bon. C'est l'etat d'esprit qui est deplore ici
Réponse de le 08/05/2012 à 15:34 :
+1 à "jackpozzy" qui résume bien le comportement des services en charge de l'industrie et de l'innovation. Conclusion : la France peut se passer de ces services précités ruineux qui se rendent eux même inutiles.
a écrit le 07/05/2012 à 17:54 :
C'est marrant de voir comment il y a des gens pour attaquer déjà Hollande à cause de cet article. Cela résume bien à la fois la rancoeur et l'aigreur de certains, et en même temps a quel point votre ami Sarkozy n'a rien fait pour aider le développement du pays, sauf si on est un grand groupe genre EDF ou GDF-Suez. 5 années à détourner l'innovation verte au profit de qq grands groupes. Et comme vengeance : "vous verrez, avec Hollande on espere bien que ce sera pire et que vous pleurerez, comme ça on sera bien vengés !!". evidemment les PDG de EDF ou GDF sont des copains de Sarko, les petits (y compris entrepreneur) pouvait crever.
Réponse de le 07/05/2012 à 23:40 :
+1
Réponse de le 08/05/2012 à 14:09 :
"marrant" je ne sais pas ... a pleurer : oui ! +1
Réponse de le 08/05/2012 à 19:28 :
Oui, ce sera la chute du pays, ce que je trouve marrant pour ma part, c'est que vous avez la mémoire courte, quand on retourne à ses discours il y a un an, mois de février, faites vos recherches sur le net....à bon entendeur, il disait qu'il n'était pas pour taxer les riches sinon, ils se délocalisent, il dit tout à fait l'inverse à présent à peine un an après...En ce qui concerne la banlieue, le François dit les respecter, curieux, il y a un an, il les a complètement rabaissé, en disant à propos du plan Marshall, que les gens de la banlieue ne savaient même pas qui était Marshall...et j'en passe. Il y a un an à peine, Aubry disait qu'il ne foutait jamais rien, fabius : lui, Président, c'est impensable dixit le fabius. Je pense que s'il ne fait pas chuter la France, il se rangera tout simplement aux règles de l'Europe....Il ment.
a écrit le 07/05/2012 à 17:46 :
et tout ça sous la présidence de sarkozy
a écrit le 07/05/2012 à 17:23 :
C'est ni de droite , ni de gauche, reussir en France a toujours ete d'etre haut-fonctionnaire de l'Etat.
Réponse de le 07/05/2012 à 18:52 :
Le cancer de l'innovation en France c'est Oseo et les CRITT, les Agences blas blas banquets et les faux Centres d'expertisnullissimmes de diplômés frustrés de n'avoir jamais rien fait eux même de leurs "pompeux" et "fumeux" diplômes. Si la France est reléguée profondis au 11ème rang sur 27 pays étrangers, ce désastre de plus n'est pas arrivé seul ni subitement, lire le rapport europa : http://ec.europa.eu/enterprise/policies/innovation/files/ius-2011_en.pdf
Réponse de le 08/05/2012 à 0:14 :
Que les banques privées fonctionnent alors !!! Mais visiblement le privé a du mal être efficace si il n'est pas poussé ou "rassuré" par le public ...
a écrit le 07/05/2012 à 16:56 :
La France a toujours eu les meilleures idées lesquelles ont été ensuite exploitées ailleurs. Mais elle va avoir plus de fonctionnaires. Dont des milliers d'enseignants dont les élèves s'expatrieront aussitôt. Donc tout va bien.
Réponse de le 07/05/2012 à 19:50 :
Oui, et il faudrait savoir, j'entends tous les jours critiquer les fonctionnaires comme quoi ils foutent rien, mais on vote pour en avoir 60000 de plus. Les français, tels que je les connais vont de toute façon râler contre François, et je ne les plaindrai plus.
Réponse de le 07/05/2012 à 23:43 :
La France a inventé la machine à vapeur .... et l'Angleterre l'a développé avec la révolution industrielle ... La France est pays dont l'élite est petite bourgeoise plan plan et terre à terre qui ne prend aucun risques et qui ne voit pas l'avenir ... A l'époque il n' y avait pas ou très peu de fonctionnaires ... D'ailleurs l'argument "c'est la faute aux fonctionnaires" montre bien le niveau zéro de l'analyse des problèmes français ....
Réponse de le 08/05/2012 à 19:32 :
La machien à vapeur a été inventée par Héron d'Alexandrie qui était grec. La baguette par les Autrichiens, les frites par des namurois (wallons) et j'en passe....ça me fait rire laissons à Caesar ce qui appartient à Caesar, c'est plus humble.
a écrit le 07/05/2012 à 16:26 :
Et avec Hollande ce sera encore pire, les derniers qui ont du fric vont partir...Que restera t-il ?
Réponse de le 07/05/2012 à 19:47 :
oui, bien vu Laurent ! De plus Hollande n'y connaît pas grand chose en économie, il suffit de voir les articles des experts économistes. On peut dire aussi merci à lepenne qui ne voit que sa chapelle, et qui a aidé la gauche à gagner, car lepenne n'aime pas quand tout va bien sinon elle n'existerait pas, ça l'arrange que ça va être la pagaille en France, rien de bon pour les actifs en tout cas. Le François n'a pas gagné, c'était un vote 'contre" et pas un vote "pour", de plus, c'était bien serré, mais rien ne m'étonne, on voit qui a voté pour le François, toujours les mêmes, ceux qui veulent profiter des travailleurs.
Réponse de le 07/05/2012 à 23:48 :
@rose , il semble que des analyses montrent que les actifs dont tu parles ont voté majoritairement Hollande .. puis Lepen .... Sarko a plus séduit le patronat (normal direz vous) , les artisans et les vieux ... Et Dire qu'avec Hollande ce sera pire n'est pas le problème .... Le problème est que cela c'est passé sous Sarkozy le chantre du développement économique , et cela confirme donc que sur les domaines ou il se devait d'être bon car théoriquement spécialité de droite ... il ne l'était pas ... Oseo et les popotes de compétences n'ont visiblement aucun effet sur l'innovation !!!
Réponse de le 08/05/2012 à 8:10 :
Il me semble que nous sortons de 17 ans de pouvoir de droite non ? Ce sera pire avec Hollande ? C'est cela l'argument que nous avons à droite ? Pour me convaincre, moi qui suis de droite mais me suis abstenu au second tour, Cher Laurent, il aurait plutôt fallu un argument du genre avec Sarkozy, cela ne se serait pas produit, qu'un argument du genre avec la gauche, ce sera pire. C'est tout le problème. Sarkozy n'a pas convaincu. Un président sortant ne peut être jugé sur promesses, mais sur un bilan. La droite herche à dissimuler son bilan en agitant l'épouvantail Hollande. Typiquement ce que vous faites en disant, avec Hollande, ce sera pire. Mais Hollande ne me fait pas peur.

Plutôt que de dire avec Hollande, ce sera pire, la droite ferait mieux de réfléchir aux raisons de son échec pour ensuite se réinventer.
Réponse de le 09/05/2012 à 0:05 :
@ahbon : actif dans quoi aussi ?
a écrit le 07/05/2012 à 16:24 :
kkok
Réponse de le 09/05/2012 à 17:44 :
Pour donner mon avis hollande Sarko, c'est simple.
On critique sarko sur son bilan, mais celui-ci est loin d'être mauvais.
Il a réussi à tenir la France la tête hors de l'eau, dans un contexte de crise économique Mondiale !!
Ok, il n'a pas tenu ces promesses, Mais c'est normal, il avait mis la barre assez haute, et vu le contexte c'est devenu impossible a tenir.
De plus le président n'a aucun pouvoir sur les gens qui travaillent à Easeo, ou dans n'importe quelle service public...

Et une fois engagé tu ne peux plus les virer, c'est ça le problème !!!! Car si tu engages un gars, il profite du système de toute manière il ne peut pas être licencié....
D'où l'abus incroyable dans certain service public... Mais on peut retrouver ce genre d'abus dans les grandes sociétés.
Les PME, artisans et autres c'est le poumon économique de la France. Et c'est dommages qu'il ne soit pas plus soutenu.

Pleins de chose ne tourne pas rond en France il y a des centaines d'exemple...
Mais je dois reconnaitre une chose, quand on analyse un problème de près rien n'est blanc ou noir, c'est souvent plus compliqué qu'il n'y parait.
Je vais donner un seul exemple: Les panneaux solaires !!!
J'ai fait des études en thermique, et je peux vous affirmer, qu'un panneau solaire, est peut-être écolo. Mais absolument pas rentable, Car non seulement, ça demande un investissement, mais en plus il faut un gros entretient...
Remarque ça fait du travail, car il faut régulièrement nettoyer ces panneaux, pour qu'il garde un bon rendement.
Les panneaux sont dehors, et donc sujets à tout un tas de facteur, qui réduise considérablement la durée de vie des appareils, et leur rendement.
Alors oui c'est écolo, mais l'électricité produite coute beaucoup plus chère !! Les français peuvent-ils se permette de multiplier leurs factures électricité
La solution proposé me semble très innovante, couteuse certes... mais surement moins couteuse en entretient qu'un panneau solaire.
C'est dommage que nos cerveaux soient obligés de partir de France pour mener à bien leur projet.

Pour moi le problème est si vaste que 10 ans ne suffiraient pas à remettre le pays en place...
Sarko a essayé, mais la tâche a été plus dure que prévu... Hollande est plein d'espoir tant mieux. Qu?ils s?en servent pour rembourser la dette de la France (qui est une vraie honte).
Il y a des solutions, mais souvent les syndicats sont là pour les empêché d?aboutir. Une modification du statut de fonctionnaire me semble obligatoire, je ne dis pas de diminuer ou d'augmenter à la demande, et de transformé ça en emploi précaire. Quoique, pourquoi un fonctionnaire ne pourrait-il pas être licencié pour cause économique.... Mais plutôt de pouvoir bien les payer, et de mettre des personnes compétentes, qui seraient mis en compétitivité les uns avec les autres. Pourquoi l?état n?aurait pas le droit de gagner de l?argent. Par exemple privatiser EDF, était une pure connerie. Vendre une société qui fait du bénéfice. Et donc de l?argent. C?est vraiment ne pas penser au lendemain? Il faudrait moins de fonctionnaire, mais avec de plus gros salaire. Et faire jouer la concurrence entre eux. Déjà les services public serait d?une meilleur qualité, et peut-être qu?on aurait financé ce projet. Si Edf était public il aurait pu aussi soutenir le projet.
Un peu long, et encore c?est trop court pour parler de tous ce qui touche à cette article.? On pourrait débattre indéfiniment.
Réponse de le 10/05/2012 à 14:45 :
Parfaitement d'accord avec toi.
Réponse de le 27/07/2013 à 11:08 :
Messieurs,

Bravo pour ce French Bashing typique. Maintenant la réalité: le brevet vaut à peine 100.000 dollars. La societe n'avait aucune viabilité et un business plan fantaisiste. Systeme trop cher à implémenter, avec un rendement trop faible. Business Angels, VC, crowdfunding permettent en France à des bons voire mauvais dossiers de se financer. Celui là était juste fantaisiste. Arrêter de rêver une France sclérosée, visitez le monde et soutenez les bonnes idées avec de l'avenir !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :