Une société tarnaise propose une nouvelle offre de fret ferroviaire dès 2013 pour le Grand Sud

 |   |  321  mots
Christian Dubost, directeur régional RFF (à gauche), Didier Gardinal, CCI Toulouse (au centre) et Michel Colombie, directeur de la société Agenia (à droite) ©DR
Christian Dubost, directeur régional RFF (à gauche), Didier Gardinal, CCI Toulouse (au centre) et Michel Colombie, directeur de la société Agenia (à droite) ©DR (Crédits : ©DR)
La société du Tarn Agenia va proposer dès 2013 une offre globale de logistique, combinant rail-route, disponible à partir de plusieurs points en Midi-Pyrénées. Elle sera ensuite élargie aux grands corridors ferroviaires et à d'autres régions. Le directeur d'Agénia, Michel Colombie, table sur un chiffre d'affaires de plus de 2 millions d'euros pour 2013.

"Le certificat de sécurité ferroviaire a été obtenu, nous pouvons lancer le démarrage de l'opérateur ferroviaire régional", annonce Michel Colombie, directeur de de la société tarnaise Agenia. Ces dernières vont proposer dès 2013 une nouvelle offre de fret ferroviaire aux entreprises de Midi-Pyrénées. Il s'agit d'une offre globale de logistique, combinant rail-route avec toute une palette de services connexes : affrètement, manutention, levage, stockage... Du chargement à la livraison finale. Michel Colombie entend attirer de nombreuses entreprises, notamment dans le secteur céréalier, celui des carrières ou encore la filière bois. Le chiffre d'affaires du groupe pourrait ainsi atteindre 2M? pour l'année 2013. Une vingtaine de recrutements sont envisagés d'ici deux ans.

"Cette nouvelle offre ferroviaire de transport et de service répond aux besoins de transport des entreprises de Midi-Pyrénées et plus largement du Grand Sud-Ouest, se réjouit Didier Gardinal, président de la CCI Midi-Pyrénées. L'arrivée d'un nouvel opérateur ferroviaire régional, que nous avons accompagné pendant 5 ans, prouve que la CCI Midi-Pyrénées joue un rôle majeur en terme d'aménagement du territoire."

Créer des emplois

Actuellement, le fer représente 4% du transport du transport de marchandises régional et connaît un fort recul. Le fret ferroviaire représente aujourd'hui 25 millions de tonnes de marchandises transportées contre 75 millions de tonnes en 1975. "L'objectif est de permettre aux entreprises de faire du business, de créer des emplois et enfin de retrouver confiance dans ce mode de transport durable", déclare Didier Gardinal. De son côté, Christian Dubost, directeur régional de Réseau Ferré de France (RFF), précise que le développement du fret ferroviaire est "l'une des priorités de RFF". Et d'ajouter à propos du lancement de cette nouvelle offre de fret ferroviaire :"cette initiative est une des plus prometteuses au niveau national".

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :