La branche fret de la SNCF en recul au troisième trimestre

 |   |  408  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Le chiffre d'affaires de la compagnie nationale progresse de 7,1% sur les neuf premiers mois de l'année, mais l'activité fret et logistique recule de 1,1% au troisième trimestre.

Le chiffre d'affaires de la SNCF a progressé de 7,1% à 24,19 milliards d'euros sur les neuf premiers mois de l'année, mais le ralentissement économique affecte déjà la branche fret et logistique du groupe, a annoncé ce mercredi l'exploitant ferroviaire. A périmètre et change constants, la progression du chiffre d'affaires est de 5,2% par rapport à la même période en 2010, indique le groupe dans son communiqué. "Nous faisons globalement plutôt une bonne année en terme de croissance du chiffre d'affaires mais nous constatons une cassure nette fin mai début juin pour la branche transport et logistique de marchandises", a déclaré David Azéma, directeur général délégué du groupe qui anticipe un dernier trimestre "difficile" pour cette activité.

Sur le seul troisième trimestre, l'activité de SNCF Geodis (fret et logistique) recule de 1,1%. Ce repli est toutefois compensé par le dynamisme des branches voyageurs : la branche SNCF Voyageurs -TGV et autres trains à réservation - progresse de 8,7%, et SNCF Proximités - essentiellement TER et banlieue parisienne - de 6,1%.

Le fret en recul au troisième trimestre

L'activité SNCF Proximités, qui est maintenant la première branche du groupe grâce à l'intégration de Keolis l'an passé, a vu son chiffre d'affaires progresser de 10,2% à 9,144 milliards d'euros sur les neuf premiers mois de l'année.  La branche SNCF Voyages, qui regroupe l'activité sur les grandes lignes (TGV et autres trains à réservation), a vu son chiffre d'affaires s'améliorer de 3,9% à 5,45 milliards. "Nous avons réalisé un bon été assez équilibré entre les activités françaises et internationales", a précisé David Azéma. 

L'activité SNCF Geodis, malgré un troisième trimestre en recul, a augmenté au 30 septembre, de 7,4% à 7,02 milliards d'euros. Le chiffre d'affaires de la branche Gares et Connexions a connu une hausse de 4,5% à 863 millions d'euros. Enfin, le chiffre d'affaires de SNCF Infra (travaux sur le réseau ferroviaire) a augmenté de 1,8% à 3,85 milliards. Très prudent en terme de perspectives, David Azéma a affirmé être "relativement confiant pour le résultat d'exploitation étant donné que l'année est déjà bien avancée" mais il s'est refusé à faire des prévisions pour l'année 2012 car "la conjoncture est vraiment extrêmement difficile à prévoir". Le groupe craint le retour de la crise : en 2009, la SNCF avait en effet perdu près d'un milliard d'euros avant de redevenir bénéficiaire en 2010 avec un résultat net de 697 millions.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :