L'optimisation du fret dans la ligne de mire de Bruxelles

 |  | 291 mots
Lecture 1 min.
Copyright Reuters
Le plan « Transports 2050 » dévoilé mardi plaide pour le multimodal et pour un espace européen unique.

L'Union européenne accuse une forte dépendance aux importations de gaz et de pétrole, dont les transports sont largement responsables. D'où le projet « Transports 2050 » dévoilé lundi par la Commission européenne, qui vise à réduire dans le même temps dépendance énergétique et émissions de CO2. Les chiffres parlent d'eux-mêmes : le transport pèse 25 % de ces émissions et absorbe 73 % du pétrole consommé par les Vingt-sept.

Pour remédier à cette situation et abaisser de 60 % ces émissions dans un contexte de croissance ininterrompue du nombre de passagers et de tonnes transportées, la feuille de route joue sur tous les tableaux. Outre l'élimination progressive des voitures à essence des centres-villes (« La Tribune » du 28 mars), il s'agit de porter à 50 % la part du ferroviaire et du fluvial dans les transports de personnes et de marchandises sur moyenne distance. Pour ce faire, l'Union européenne prévoit de se doter d'ici à 2030 d'un premier réseau « de base » permettant de passer facilement d'un mode de transport à un autre, première étape vers un véritable réseau intégré de grande capacité, visé pour 2050.

Cet objectif s'accompagne à plus court terme (2020) de la mise en place d'un système d'information, de gestion et de paiement adapté au transport multimodal, pour les passagers comme pour le fret. Le recours aux technologies de l'information devra permettre de rationaliser au maximum l'organisation des déplacements, par rail, sur mer et jusque dans les airs avec le projet Sesar, volet technologique du « ciel unique européen ». Globalement, la mise en place d'un espace européen unique des transports est présentée comme la solution sine qua non à l'élimination des obstacles et goulots d'étranglement existant aujourd'hui en termes d'infra­structures, d'investissement et d'innovation.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :