Le « biscuit anti-stress » sera bientôt prêt

 |   |  477  mots
Ce produit à mi-chemin entre le médicament et le produit plaisir se voudra innovant du point de vue technologique, design et environnemental. © Rémi Benoit
Ce produit à mi-chemin entre le médicament et le produit "plaisir" se voudra innovant du point de vue technologique, design et environnemental. © Rémi Benoit (Crédits : Rémi Benoît)
Acti-biscuit, projet porté par la biscuiterie Poult, les Laboratoires Pierre Fabre et Vegeplast, a été retenu par la région Midi-Pyrénées dans le cadre du programme européen Epicure. L'élaboration de cet « alicament » nécessitera un investissement total de 1,7 million d'euros, financé en partie par l'UE et la région.

Acti-biscuit sera un biscuit, mais ce sera aussi un complément alimentaire à base de plantes. La biscuiterie Poult, les Laboratoires Pierre Fabre et Vegeplast se sont mis d'accord pour mettre au point et commercialiser ce produit à mi-chemin entre le médicament et le produit "plaisir", innovant du point de vue technologique, design, et environnemental.
"C'est un très beau défi. C'est la première fois en Midi-Pyrénées qu'une entreprise comme la nôtre, spécialisée dans la fabrication de biscuits, s'associe avec un laboratoire pharmaceutique et une PME spécialiste des emballages 100% biodégradables. C'est la première fois aussi que vont être conçus des compléments alimentaires dont l'un des objectifs est d'être savoureux", se réjouit Carlos Verkaeren, président du groupe Poult, qui va fabriquer toute la gamme de produits du projet Acti-biscuit.

Pour mettre au point cet alicament, les Laboratoires Pierre Fabre (dont la communication autour de ce projet semble verrouillée) s'entourent également des laboratoires Lara/Seppia et Emac/Rapsodee. Côté emballage, c'est la PME de Tarbes Vegeplast qui est mise à contribution. "Six chercheurs vont travailler pour développer un emballage 100% biosourcé, 100% biodégradable, tout en respectant les contraintes qui s'appliquent à l'alimentaire, explique Vincent Pluquet, le président de Vegeplast. C'est un super projet, qui nous permet de travailler avec 'les gros' de la région, c'est une reconnaissance du travail accompli depuis des années."

Un investissement de 1,7 million d'euros

D'un coût total de 1,7 million d'euros, ce projet est financé à hauteur de 700 000 euros par la région Midi-Pyrénées, dont près de 600 000 euros au titre des fonds européens Feder dont elle a la gestion. Acti-Biscuit est en effet lauréat de l'appel à projets Epicure, qui a pour objectif d'accompagner le développement de projets technologiques entre les entreprises et les organismes de recherche qui valorisent la filière agroalimentaire régionale sur l'axe "santé".
Au total, La commercialisation des produits Acti-Biscuit en pharmacies et parapharmacies devrait permettre la création d'une dizaine d'emplois en Midi-Pyrénées.

Cinq projets retenus par Epicure

A noter que sur les cinq projets candidats à l'édition 2012 d'Epicure, tous ont finalement été retenus. Outre Acti-Biscuit, les quatre autres sont
- E-Steril (procédé de stérilisation d'emballages alimentaires par faisceaux d'électrons pulsés), porté par ITHPP (Lot)
- Komplantes (gamme de compléments alimentaires naturels issus d'infusions de plantes fermentées, pour les animaux d'élevage), porté par Caribou TG (Tarn-et-Garonne)
- Green Horizon Biomass (procédé de traitement de déchets végétaux par pyrolyse en vue d'extraire des molécules pour l'industrie agroalimentaire) porté par VPI (Ariège)
- Vinsulfite (traitement naturel alternatif aux sulfites dans le process de vinification) porté notamment par Vinovalie (Tarn).
La Région Midi-Pyrénées mobilisera au total 2 millions d'euros pour leur mise en ?uvre.

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 04/04/2013 à 21:10 :
Encore Fabre vinovalie.... 2 millions de plus pour les mêmes .
a écrit le 19/02/2013 à 9:30 :
C'est bon coco, c'est en ligne ! Merci JLA !
a écrit le 19/02/2013 à 7:59 :
mais c'est quoi ce titre d'article ??
a écrit le 19/02/2013 à 5:40 :
Au lieu de se gaver d'alicaments, retrouvons nos racines: le seul biscuit anti-stress est celui qu'on prend le temps de grignoter en ne faisant rien d'autre.
a écrit le 18/02/2013 à 23:45 :
Le biscuit anti-stress sera le produit alimentaire le plus vendu en France compte tenu du nombre de dépressions. Car avec cette crise la dépression touchera 80 % à 90 % de la population française peut-être même plus. Si ce biscuit permet de sauver des millions de gens acculés au suicide alors c'est une excellente trouvaille.
a écrit le 18/02/2013 à 23:16 :
Vous pourriez peut-être supprimer la note de l'auteur dans le titre. Pas très pro tout ça...
a écrit le 18/02/2013 à 23:09 :
Très pro le titre
a écrit le 18/02/2013 à 20:12 :
O BEN C LUNDI XD

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :