A Toulouse, Affichem finance sa recherche médicale grâce à la love money

 |   |  67  mots
(Crédits : Décideurs en région)
La société de biotechnologie médicale Affichem a utilisé cette branche du financement participatif, permettant d’ouvrir son capital à des particuliers, pour financerle développement de candidats médicaments pour le traitement de cancers et de maladies dégénératives. Rencontre avec Stéphane Silvente, président directeur général d'Affichem.

Pourquoi avoir eu recours à la love money ?

Stéphane Silvente : A la création d'Affichem en 2002, nous nous sommes appuyés exclusivement sur des fonds propres. Quand, en 2010, un de nos salariés, devenu depuis administrateur, m'a parlé du concept de love money, j'ai trouvé la démarche pertinente. Ce concept particulier de financement participatif repose sur la souscription d'actions de sociétés non

Lire la suite

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :