Hébergement Internet : OVH.com lève 140 millions auprès des banques

 |   |  357  mots
Les data centers d'OVH, sans climatisation, coûtent moins chers à exploiter © Reuters
Les data centers d'OVH, sans climatisation, coûtent moins chers à exploiter © Reuters (Crédits : REUTERS)
Sa capacité d'industrialisation des serveurs et ses nouvelles compétences dans la simulation numérique et les logiciels de calcul haute performance font du leader de l'hébergement Internet en France et en Europe une des entreprises françaises de taille intermédiaire les plus performantes.

OVH.com vient de réussir une opération d'ampleur inédite dans le secteur des technologies en Europe en levant 140 millions d'euros d'un coup à un pool bancaire de 10 établissements pour financer 70 % de ses investissements à venir en Europe et en Amérique du Nord sur les deux années à venir, le reste étant autofinancé.
Le leader européen de l'hébergement Internet agrandit ses data centers de Roubaix, de Strasbourg et de Beauharnois au Canada, en construit de nouveaux à Gravelines et en implantera en Allemagne ainsi qu'aux Etats-Unis courant 2014.
Créée en 1999 à Roubaix par la famille Klaba, cette entreprise compte aujourd'hui près de 600 personnes et vise les 1 000 salariés d'ici fin 2014. Rares sont les PME en France à connaître une telle croissance. « Nous la devons à notre capacité d'innovation et à notre modèle d'entreprise basée sur une intégration verticale poussée », résume Alban Schmutz, vice-président en charge du développement du groupe.

Baisse des coûts

Grâce à la conception innovante de ses serveurs à refroidissement internet, OVH.com construit des data centers sans climatisation et qui coûtent donc moins chers à exploiter. Montés sans châssis, ses serveurs s'entretiennent plus facilement et se recyclent en interne avec à la clé, là aussi, une baisse des coûts. OVH.com propose également à ses clients des services innovants avec une offre ADSL dédiée et la possibilité de migrer leurs applications sur ses installations en instantanée contre plusieurs jours chez les concurrents.
Jusqu'alors, l'hébergeur avait toujours travaillé seul à son propre développement sans collaborer avec les pouvoirs publics. Mais après avoir racheté fin 2012, sur les conseils d'Intel dont il est l'un de principaux clients en Europe, la société française Oxalya spécialisée dans la simulation numérique par le calcul haute performance, OVH s'est impliqué dans la création et l'administration du futur Institut de recherche technologique public-privé SystemX porté par le campus Paris Saclay et dédié à l'ingénierie numérique. Il participe à la création d'un laboratoire qui travaillera sur la mise en ligne de logiciels de simulation numérique. De beaux projets d'avenir en perspective.
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 21/03/2013 à 15:17 :
"Grâce à la conception innovante de ses serveurs à refroidissement internet"
Réponse de le 22/03/2013 à 9:16 :
plus tu télécharges, plus ça refroidit ;)
a écrit le 16/03/2013 à 3:30 :
Un exemple à suivre en France : une entreprise basée sur la famille, et sur le "bricolage" innovant...Voilà un exemple brillant intellectuellement et socialement.
Réponse de le 16/03/2013 à 10:33 :
Et l'Etat a "investit" 150 millions d'euros dans CloudWatt et Numergy pour mieux déstabiliser un marché du datacenter/cloud qui se portait bien avec ses acteurs privés !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :