Le socialiste Saintignon se retire pour faire barrage au FN, Masseret refuse

 |   |  503  mots
Quand on se retire, le FN est plus fort, a lancé Jean-Pierre Masseret.
"Quand on se retire, le FN est plus fort", a lancé Jean-Pierre Masseret. (Crédits : Youtube/BFMTV. Capture d'écran.)
Pierre de Saintignon qui a recueilli 18,12% des voix dans le Nord-Pas-de-Calais-Picardie ne sera pas présent au second tour, afin de faire faire barrage à Marine Le Pen. En PACA, Christophe Castaner a pris la même décision. En revanche, en Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine, Jean-Pierre Masseret se maintient et refuse de suivre les consignes du premier secrétaire du parti socialiste.

Mis en ligne le 07/12/2015 à 07:37. Mis à jour le 07/12/2015 à 10:54.

L'appel au "barrage républicain" de Jean-Christophe Cambadélis pour contrer le Front national n'a pas été entendu en Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine. Le socialiste Jean-Pierre Masseret, arrivé troisième (20,04%), a annoncé lundi 7 décembre qu'il refusait de se retirer.

"Quand on se retire, le FN est plus fort. [...] Quand on me demande de me retirer, on me manque de respect, on manque de respect au mouvement socialiste en disant 'allez, retire-toi, tu gênes'. La responsabilité, elle n'est pas sur ma pomme. Vous voudriez, comme ça, que l'on abandonne le terrain en rase campagne? Ce n'est pas mon socialisme, a-t-il lancé.

Lundi, dans la Matinale d'Europe 1, Stéphane Le Foll a renchéri dans la foulée, prônant la consigne de Jean-Christophe Cambadélis:

"Je crois que Jean-Pierre Masseret, compte tenu des résultats, devra prendre la mesure de la situation et se retirer".

Pierre de Saintignon laisse Xavier Bertrand seul face à Marine Le Pen

Pierre de Saintignon a quant à lui répondu favorablement à l'appel au "barrage républicain" du premier secrétaire du Parti socialiste. Quelques heures après l'annonce des résultats, il a ainsi accepté de ne pas être présent au second tour pour faire barrage au Front national. Les socialistes ne siègeront donc pas en Nord-Pas-de-Calais-Picardie pendant près de six ans.

Pour rappel, la liste du socialiste qui a recueilli 18,12% des voix en Nord-Pas-de-Calais-Picardie est arrivée troisième derrière la liste de droite menée par Xavier Bertrand (24,96%) et celle de Marine Le Pen arrivée première.

"J'ai décidé de retirer ma liste", a annoncé devant les militants et la presse le candidat socialiste dans son QG de Lille. Affirmant que Xavier Bertrand "a une responsabilité colossale" de par "son attitude arrogante", il n'a pas appelé explicitement à voter pour le candidat Les Républicains au second tour.

"Je prendrai la responsabilité de conduire ce combat"

Pierre de Saintignon a également confirmé sa décision sur Twitter

 Xavier Bertrand, quant à lui, a estimé que "la liste de rassemblement de la droite et du centre est la seule alternative possible contre l'extrême droite".

Et de renchérir: "Je prendrai la responsabilité de conduire ce combat pour faire barrage à une candidate extrémiste".

Le PS se retire également en PACA

Egalement en PACA, Christophe Castaner a finalement accepté de ne pas être présent au second tour.

Christian Estrosi arrivé en deuxième position en PACA derrière Marion Maréchal Le Pen a salué la "décision courageuse" du PS.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 08/12/2015 à 10:18 :
Ma position s'aligne sur la loi : toute liste ayant obtenu au moins 10% des voix exprimées peut participer au second tour de l'élection régionale.

Partant de là, je ne vois pas pourquoi une liste, laquelle qu'elle soit, doive renoncer à son résultat. Si un scrutin met en lisse plusieurs listes, il ne fait que représenter l'opinion du peuple, seul souverain. A ce titre je ne comprends pas le législateur qui aurait dû contrainte la présence de ces listes au 2ème tour car quand on s'engage on va jusqu'au bout ou on ne s'engage pas.

Je considère donc que toutes ces ententes, ces combines, ces magouilles sont indignes des chefs des états majors qui ne veulent finalement qu'une seule chose : détourner le scrutin populaire à leur profit. Bien entendu, le barrage au FN ou même à un autre parti fait partie de ces magouilles car si un parti peut participer à une élection, cela veut dire qu'il est institutionnellement légal et conforme à la République et dans le cas du FN en ce moment, s'il n'est pas un parti républicain, ceux qui émettent cette affirmation devrait procéder institutionnellement à sa dissolution.

Personnellement, les partis dits républicains, ce qui reste à démontrer, par leur rejet inconditionnel du FN ne semblent pas être très démocrates. Je regrette qu'ils passent plus de temps à faire sa publicité plutôt qu'à convaincre les gens qu'ils ont raison. Ils ne se déterminent que par rapport à lui. Qu'elle faiblesse !... Mais il faut bien constater qu'ils peinent car la droite comme la gauche n'ont pas démontré leurs capacités à répondre aux besoins des français. Pourquoi n'ont-ils pas fait avant ce qu'ils promettaient et qu'ils repromettent aujourd'hui ?

Castaner et Saintignon voulaient se maintenir mais ils n'ont pas eu le courage et la détermination de Masseret, socialiste, avec qui je suis absolument d'accord et même avec Reynier, républicain, qui se maintiennent au 2ème tour pour pouvoir siéger aux conseils régionaux afin de pouvoir s'opposer au FN lors de son éventuelle élection en refusant catégoriquement la politique de la chaise vide que prônent les instances lamentables des socialistes et des certains républicains.

Et puis on verra ce que le FN sera capable de faire. Pour le moment, on est dans le procès d'intention..
a écrit le 08/12/2015 à 9:26 :
quel choix democratique plus que 2 listes les partis se "foutent" des electeurs ils font
l'autruche et fuient devant les dfficultes ce n'est pas comme cela que les gens vont retourner aux urnes
a écrit le 08/12/2015 à 7:05 :
C'est tout a son honneur de se maintenir, honte aux dirigeants........ Déplorable.
a écrit le 07/12/2015 à 16:50 :
DATE historique 06 Décembre 2015 la MORT DU PARTI SOCIALISTE l'Amiral le Capitaine quitte le navire la flotte se saborde
a écrit le 07/12/2015 à 16:48 :
S'il se retire, cela ne fera que confirmer que l'UMPS est une réalité pour s'assurer que ceux qui gouvernent depuis 45 ans restent au pouvoir :-)
a écrit le 07/12/2015 à 15:43 :
Il a raison il faut qu'il reste pour le 2eme tour, les autres candidats PS n'aurait pas du se retirer pour faire plaisir a la droite qui ne respecte pas le front républicain. Les gens de gauche ne voteront pas pour un candidat républicain !
a écrit le 07/12/2015 à 14:22 :
Avec le Nord,Paca,le parti socialiste a désormais une nouvelle devise:
Courage ,face à l'adversité,Fuyons,car nous ne savons pas Face.
Est-ce bien raisonnable, de mépriser à un tel niveau le vote PS de l’électeur de base.
Quel enseignement à tirer pour les survivants????notamment en région IdF,aquitaine,?????
Le cirque politique ,est désormais sur la place publique,et le spectacle est lamentable.
a écrit le 07/12/2015 à 13:16 :
Les élections sont régionales, Jean-Pierre Masseret a donc raison de maintenir sa liste pour défendre sa région de l'intérieur ;

Les socialistes qui abandonnent leurs électeurs, Pierre de Saintignon dans le nord et le pantin dans le sud qui va voter estrosi ne sont que des arrivistes traitres de leurs régions ;
a écrit le 07/12/2015 à 12:18 :
C'est quand même idiot de se retirer. Le meilleur moyen de disparaitre pendant 6 ans des décisions régionales. Et après la disparition, l'oubli... De plus, aucune certitude que les électeurs "naturels" du PS se déplacent avec une alternative LR-FN ou votent LR au vu des résultats fort probants obtenus de 2007 à 2012 (récent) ou avant (cf Villepin, Juppé, Raffarin...).
a écrit le 07/12/2015 à 10:46 :
Qu'ils perdent le Nord, c'est tout naturel tant ils refusent de voir que le pays godille sans boussole.
a écrit le 07/12/2015 à 10:39 :
Tiens que croyais c’étaient des régionales!! Mais en fin de compte les ordres viennent de Bruxelles via Paris!!
a écrit le 07/12/2015 à 9:26 :
Je trouve ces retraits de listes PS profondément antirépublicain justement!
C'est ce moquer de la démocratie. Finalement Le Pen a raison, l'umps ça existe vraiment
a écrit le 07/12/2015 à 9:10 :
Il a joué son rôle de simple fusible Mme Aubry savait que la claque serait au rendez vous le mécontentement et le raz le bol sont générales dans le Nord...
a écrit le 07/12/2015 à 8:54 :
Quand on écoute Valls et Hollande et les lois qu'ils appliquent pour faire taire les français, il n'y a pas à s'étonner les Fachos Nationaux Socialistes (ça vous rappelle quelque chose de 39-45) ne sont pas ceux qu'on croit. Le résultats de tous ces maquignonnages contre le Peuple Français se retournent contre eux et ce n'est que justice.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :