Maisons du Monde emménage sur l'A13 et branche sa logistique sur le port du Havre

Le regain d’intérêt des particuliers confinés pour l’aménagement de leur intérieur donne des ailes au groupe nantais de mobilier et de décoration. Historiquement approvisionné via Fos, il va prendre livraison l’an prochain d’un nouveau centre de distribution XXL à proximité du port du Havre.
L'engouement pour la décoration a permis au groupe nantais de sauver les meubles en 2020.
L'engouement pour la décoration a permis au groupe nantais de sauver les meubles en 2020. (Crédits : Maisons du Monde)

Pas question d'adopter la stratégie de l'édredon. Bien que contraint de fermer ses magasins pendant plusieurs mois, Maisons du Monde n'entend visiblement pas lever le pied. Aujourd'hui à la tête de plus de 360 magasins dans neuf pays, l'enseigne de décoration et d'ameublement, née à Brest il y a une vingtaine d'années, vient d'annoncer qu'elle inaugurerait l'an prochain en Normandie un nouveau centre distribution de près de 70 000 mètres carré. C'est la première incursion au Nord de la France pour le nantais dont les plateformes logistiques sont localisées depuis l'origine autour de Marseille.

Une nouvelle porte d'entrée

Construit par Gemfi avec Amundi Immobilier, le bâtiment sera situé au centre d'un terrain de 25 hectares en bordure de l'autoroute A13 à Heudebouville dans l'Eure à portée de camions des terminaux du port du Havre. A la clef, la création de 250 emplois. L'emplacement au barycentre de l'axe Seine n'a pas été choisi par hasard, il est présenté comme stratégique.

Le groupe, qui commerce beaucoup avec l'Asie, explique vouloir se ménager « une nouvelle porte d'entrée » pour ses produits en complément de son circuit d'approvisionnement historique via le port de Fos-sur-mer. Au passage, il se rapproche des bassins de consommations de l'Ile de France et d'Europe du Nord où sa marque connaît un fort développement et a modérément souffert de la crise.

La vente a distance sauve les meubles

Déjouant les prévisions des analystes, l'entreprise dirigée par Julia Walbaum a en effet traversé l'année sans trop de casse grâce au cocooning forcé des européens. Assignés à résidence, les particuliers ont bichonné leur intérieur. Les ventes en ligne du secteur de l'équipement de la maison ont ainsi bondi de plus de 68 % pour le seul mois de mai, selon la Fédération de la vente à distance. Comme son concurrent Ikea, Maisons du Monde a profité de cet engouement.

Sa plateforme de e-commerce, complétée depuis novembre dernier par une market place disponible dans ses pays d'implantation ainsi qu'en Autriche, aux Pays Bas et au Royaume Uni, a enregistré une progression de près de 25% au troisième trimestre et de plus de 40% au quatrième. Résultat, le montant global de ses ventes qui était en hausse de 10% en 2019, s'établit fin 2020 à 1.182 millions d'euros, en retrait de seulement 3,5%.

Banque des Territoires | Partenaires

Les territoires qui se renouvellent face à la crise

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.