Pour rassurer les parents chinois, les Maitres Laitiers tablent sur la blockchain

Lancée début novembre, la plateforme Foodgates propose aux acheteurs chinois une sélection de produits alimentaires français haut de gamme, tracés grâce à une blockchain. La coopérative des Maîtres Laitiers du Cotentin y a recours pour ses briquettes de lait infantile. Objectif, rassurer les parents traumatisés par le scandale du lait à la mélamine.
Tous les produits sont tracés grâce à une blockchain : provenance, jour de fabrication, lieu de production, suivi du trajet...
Tous les produits sont tracés grâce à une blockchain : provenance, jour de fabrication, lieu de production, suivi du trajet... (Crédits : MLC)

Et si l'alliance entre le QR Code et la blockchain était l'arme fatale pour percer sur le marché chinois : un pays où le consommateur, suréquipé en smartphone, flashe plus vite que son ombre ? C'est le pari que fait la jeune plateforme digitale française Foodgates créée par un ancien cadre du logisticien ASI, spécialisé dans les routes asiatiques.

Son idée est assez simple. Il s'agit de faire se rencontrer la demande chinoise en produits « exotiques » et l'offre alimentaire française haut de gamme dont l'empire du milieu est friand. A plus forte raison dans cette période pendant laquelle ses habitants sont assignés à résidence.

Le savoir faire bleu, blanc, rouge

Foodgates ne fait pas dans le tout venant. Vins, Calvados, viande, crème, beurre, fromages... Son équipe se flatte de sélectionner une gamme premium, emblématique du savoir-faire bleu, blanc, rouge. Autre élément qui la différencie d'une plateforme de trading classique :  tous les produits sont tracés grâce à une blockchain : provenance, jour de fabrication, lieu de production, suivi du trajet...

"C'est le premier écosystème blockchain appliqué à l'agroalimentaire. En flashant sur le QR Code, le consommateur peut être sûr que ses huitres ne sont pas restées six mois en souffrance dans un port ou que le lait vient de vaches qui paissent au pied du Mont saint Michel", détaille Mathieu Borgé, son co-fondateur.

Provenance 100 % garantie

L'entreprise table sur le fait que les acheteurs chinois, plus que les européens, sont familiarisés avec les chaînes de bloc. « C'est une lame de fond là bas. Du fait de la disparition de l'argent liquide, elles sécurisent tout », constate-t-il.

Dans un pays où la falsification tient du sport national, la technologie offre une garantie en béton armé supérieure à celle des systèmes de traçabilité basiques, comme le montre cette anecdote racontée par Mathieu Borgé: "L'inter-profession de la viande australienne a réalisé une étude sur des pièces de bœuf vendues en Chine prétendument en provenance de ses éleveurs. Résultat, la moitié n'était pas du bœuf et ne venait pas d'Australie".

Un élément de ré-assurance

C'est précisément pour éviter ce genre de mésaventure que la coopérative des Maîtres Laitiers du Cotentin (MLC) a fait appel aux services de Foodgates. Le groupe commercialise, par son intermédiaire, de la crème et des mottes de beurre mais surtout des briquettes de lait infantile liquide : une forme encore peu répandue sur les étals de l'Empire du milieu sur laquelle il mise pour saturer les lignes de son usine flambant neuve de Meautis dans la Manche.

Le moment est bien choisi pour accélérer, explique David Billard, directeur international: "Non seulement la consommation a repris en Chine mais le gouvernement a encouragé les citoyens à consommer des produits laitiers pendant la pandémie en expliquant qu'ils renforçaient les défenses immunitaires".

Pour le dirigeant de MLC,  la solution proposée par la plateforme  pourrait aider à convaincre les ménages de basculer du lait en poudre au lait liquide:

Depuis les scandales du lait contaminé, le lait infantile est devenu un produit extrêmement sensible. En donnant accès à une grande quantité d'informations infalsifiables depuis le jour de collecte jusqu'au passage en douane, nous cherchons à rassurer les parents".

Et, au passage, à damer le pion aux gigantesques laiteries dont le gouvernement de Xi Jin Ping encourage la construction pour s'émanciper de sa dépendance aux importations.

Banque des Territoires | Partenaires

Les territoires qui se renouvellent face à la crise

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 1
à écrit le 22/11/2020 à 13:31
Signaler
Naturellement, ce n'est pas "les Maîtres Laitiers" que vous voulez mettre en avant mais la blockchain!

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.