Pour rassurer les parents chinois, les Maitres Laitiers tablent sur la blockchain

 |  | 592 mots
Lecture 3 min.
Tous les produits sont tracés grâce à une blockchain : provenance, jour de fabrication, lieu de production, suivi du trajet...
Tous les produits sont tracés grâce à une blockchain : provenance, jour de fabrication, lieu de production, suivi du trajet... (Crédits : MLC)
Lancée début novembre, la plateforme Foodgates propose aux acheteurs chinois une sélection de produits alimentaires français haut de gamme, tracés grâce à une blockchain. La coopérative des Maîtres Laitiers du Cotentin y a recours pour ses briquettes de lait infantile. Objectif, rassurer les parents traumatisés par le scandale du lait à la mélamine.

Et si l'alliance entre le QR Code et la blockchain était l'arme fatale pour percer sur le marché chinois : un pays où le consommateur, suréquipé en smartphone, flashe plus vite que son ombre ? C'est le pari que fait la jeune plateforme digitale française Foodgates créée par un ancien cadre du logisticien ASI, spécialisé dans les routes asiatiques.

Son idée est assez simple. Il s'agit de faire se rencontrer la demande chinoise en produits « exotiques » et l'offre alimentaire française haut de gamme dont l'empire du milieu est friand. A plus forte raison dans cette période pendant laquelle ses habitants sont assignés à résidence.

Le savoir faire bleu, blanc, rouge

Foodgates ne fait pas dans...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 22/11/2020 à 13:31 :
Naturellement, ce n'est pas "les Maîtres Laitiers" que vous voulez mettre en avant mais la blockchain!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :