Les coopératives d'intérêt collectif à la rescousse des centres-villes

 |   |  453  mots
Langogne compte dynamiser l'activité en centre-ville en soutenant le commerce de proximité.
Langogne compte dynamiser l'activité en centre-ville en soutenant le commerce de proximité. (Crédits : iStock)
La Confédération des commerçants de France (CDF) et la Confédération générale des sociétés coopératives (CG Scop) s’associent pour redynamiser les cœurs de ville, et notamment celui de la commune de Langogne (Lozère).

Elle ne figure pas sur la liste des 222 communes du programme de revitalisation "Action cœur de ville", mais Langogne (2.900 habitants) subit, elle aussi, la désertification de son centre-ville. Première adjointe chargée de la vie économique, Pome Castanier a donc décidé de créer une société coopérative d'intérêt collectif (SCIC) de développement territorial. Il s'agit d'un modèle de multisociétariat où salariés, citoyens et collectivités peuvent devenir actionnaires.

« Lorsque des locaux sont inadaptés ou laissés à l'abandon, nous pouvons mobiliser des fonds publics et privés, les mutualiser et arriver à créer de nouveaux espaces, résume l'élue locale. C'est ainsi qu'il y a toujours du monde dans la rue. Le lien social passe en effet par la présence commerciale. »

Outre le lancement d'un site Internet de promotion « pour et par le territoire », elle-même inaugurera le 7 juin prochain un local de vente sur une ancienne friche.

Revitaliser le territoire

Pour parvenir à ces résultats, Pome Castanier a pu compter sur le réseau des Commerçants de France (CDF) qui a mobilisé la Chambre de commerce et d'industrie, la Chambre des métiers et de l'artisanat et les associations. « Depuis...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
0.49TTC
J'achète
Abonnez-vous
Accéder
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 12/05/2019 à 11:59 :
Là où la finance n'a plus grand chose à se mettre sous la dent, petit à petit la vie y revient.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :