Quand Med'INNOVANT rime avec gagnants

 |   |  893  mots
(Crédits : Med'Innovant)
C’est tout naturellement à La Coque centre de démonstration et d’innovation posé à Marseille que s’est déroulé la cérémonie de remise des prix de la 6ème édition du concours organisé par Euromediterranée et La Cité des Entrepreneurs d’Euroméditerranée.

"L'innovation est au cœur de la stratégie d'Euroméditerranée" martèle son directeur général Hugues Parant. "L'ambition est de replacer Marseille parmi les plus attractives d'Europe" et le rôle d'Euroméditerranée est bien de "devenir un laboratoire de l'aménagement urbain durable et un terrain d'expérimentation de services et de technologies innovantes".

Avec le soutien de P. Factory, accélérateur d'entreprises en Provence, le concours Med'INNOVANT agit comme un catalyseur, un accélérateur et un soutien des porteurs de projet (grands groupes, PME, startups, associations,) qui développent les nouveaux usages, en apportant des solutions innovantes en lien avec les enjeux de développement durables dans le domaine de la SmartCity et du SmartPort, thème 2017. 4 startups parmi les 12 sélectionnées ont été récompensées par un jury de 50 experts.

Intellinium : Bon pied, bon œil !

Comment réduire le risque professionnel ou faire en sorte que plus jamais un travailleur isolé ne se sente seul où qu'il se trouve ? Des technologies intégrées dans la chaussure sur le haut de la languette pour 50 grammes à peine de surpoids. Son principe est simple si le porteur se trouve immobilisé, en danger, une simple pression de son orteil sur le bout supérieur déclenche le signal qui le relie à l'équipe ou au PC sécurité. En cas de perte de conscience et qu'il ne peut plus alors interagir aux signaux vibratoires reçus, alors le doute n'est plus permis, l'envoi de secours est automatique ! Une zone de danger peut être appréhendé avant tout préjudices dès la vibration, la chaussure comme partenaire vital voilà de quoi travailler en toute sérénité. Pour aller plus loin, en 2018, Intellinium envisage d'intégrer la détection de gaz à son dispositif. La start-up travaille également avec le Centre national RFID sur une interconnexion entre la chaussure et d'autres équipements pour détecter automatiquement si le travailleur a oublié ses gants, son casque ou un outil. Mathieu Destrian, le PDG a déjà identifié une cinquantaine d'usages potentiels, l'histoire ne fait que commencer.

Technobam le miracle anti-moustique !

La société Techno Bam (pour Borne anti-moustique) a été fondée en 2014 par Pierre Bellagambi et Simon Lillamand, deux jeunes ingénieurs d'Arles. Sans aucun insecticide, cette invention sagace (commercialisée depuis 2015) simule les respirations humaines afin d'attirer le moustique exclusivement, ce qui règle les problèmes relatifs à la biodiversité donc ! La facilité d'installation, la performance et l'écoresponsabilité font de cette invention une alternative aux solutions classiques, inefficaces voire toxiques de démoustication. Véritable aspirateur à moustiques, la petite machine diffuse un mélange de dioxyde de carbone et de phéromones, de quoi simuler une présence humaine. Les moustiques s'approchent et se retrouvent happés dans le conduit, avant de se retrouver au fond d'un filet. Pour les premiers tests effectués les résultats ont été plus que probants : la nuisance a été réduite de... 88 %. Les perspectives pour l'avenir ? Ce dispositif est prometteur pour répondre aux questions de santé publique, aussi pour 2018 leurs regards se fixent sur l'Afrique où ce fléau est un drame pour les populations.

Agrivolta, une vision à long terme !

Réunir agriculteurs et consommateurs, favoriser l'agriculture dans les milieux urbains voilà de nobles et ambitieuses idées ! Le mérite en revient à Julie Davico-Pahin, co-fondatrice d'Agrivolta avec son père Christian Davico, horticulteur et explorateur... Une start-up créée en octobre 2016 à Aix, afin de présenter des ombrières modulables en acier et automatisées, destinées à ombrager les cultures agricoles notamment lors des grosses chaleurs. L'outil breveté cible prioritairement l'horticulture et le maraîchage mais son but est de trouver aussi une prolongation dans des milieux plus urbains en implantant des panneaux photovoltaïques permettant d'alimenter les bâtiments alentours pour générer plus d'énergie verte. Il semblerait que la boucle vertueuse soit en voie d'aboutissement non ?

Géocorail, ressusciter nos côtes

Récemment installée sur Marseille, une société innovante spécialisée dans la lutte contre l'érosion a mis au point un procédé écologique pour lutter contre l'érosion avec la création d'un matériau étonnant, le Géocorail, un agrégat de sédiments, de sable, de calcaire qui forme une roche solide, sorte de bêton naturel. C'est en 2012 que le Géocorail est mis au point son procédé: dans le sable un grillage métallique, relié à une centrale électrique. Le courant produit est de l'ordre du volt, l'action combinée des ions contenus dans l'eau de mer et du courant électrique permet de capter le calcium et le magnésium et de créer un dépôt sur le grillage jusqu'à former une dalle protectrice. Avec le phénomène de dilatation des océans dû au réchauffement climatique et les phénomènes météo imprévisibles, l'heure est à la prévention.

Une édition riche d'intelligence, de stratégie et d'innovations utiles... Au regard de la qualité des dossiers, le jury a également décerné 2 prix "coups de cœurs"... Une première ! Pour Marseille Gyptis International qui s'autoproclame "bison futé de la Méditerranée" et pour R-Aedificaire un projet 360° de réemploi des matériaux de construction en région PACA.

Demain s'imagine aujourd'hui...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :