À Nantes, la plateforme Le Palace cultive le business de l’innovation

Les fondateurs du Startup Palace créent Le Palace dans le centre-ville de Nantes. Un lieu de 3.200 mètres carrés conçu pour être la première plateforme d’innovation nantaise au service des entrepreneurs. Un moyen aussi de repenser le modèle économique en séparant l’hébergement des programmes d’accélération siglés Startup Palace.
La structure veut devenir « une mini-Station F à la nantaise ».
La structure veut devenir « une mini-Station F à la nantaise ». (Crédits : William Jezequel)

Les modèles économiques se suivent, mais ne se ressemblent pas... Avec ses 378  postes répartis dans 36 bureaux, deux espaces de coworking de 36 postes, une salle de 280 places dédiée à de l'événementiel, plusieurs salles de réunion, un espace de restauration, une salle de sport, six douches... et un vaste atrium baigné de lumière, Le Palace ambitionne de devenir la première plateforme d'innovation nantaise au service des entrepreneurs régionaux et nationaux. « Une mini-Station F à la nantaise », indique Grégory Thibord, directeur du Palace, qui compte une quarantaine de résidents (AB Tasty, O°Code, Mr Suricate, Verteego...), dont une poignée de grands groupes (Le Figaro, Veepee, Verlingue...).

Acquis et rénové en novembre 2018 par Foncière Magellan, avec le soutien de la Banque des territoires, l'ancien siège historique du CIC (Crédit industriel et commercial) Ouest a été entièrement transformé pour accueillir Le Palace, dont les travaux d'aménagement ont été financés à hauteur de 800.000 euros par Mathieu Le Gac et Benoit de La Celle.

Nouvel accélérateur en prévision

En 2015 déjà, le duo d'entrepreneurs nantais avait lancé le Startup Palace sur 1.000 mètres carrés pour héberger et favoriser les rencontres entre startups et grands groupes ainsi que le déploiement de programmes d'accélération. Vingt-neuf saisons ont eu lieu dans 14 programmes d'accompagnement menés avec 262 startups et des grands groupes (Ouest-France, Maif, Malakoff Médéric, Facebook...) ou des territoires (Niort, Angers, Brest, Toulon...).

Quatre ans plus tard, les investisseurs nantais ont revu leur modèle économique et scindé ces deux activités.

« Les clients des accélérateurs, qui représentent 80 % de notre chiffre d'affaires, sont basés un peu partout en France. Nous étions donc face à une problématique de masse critique où, pour avoir le niveau d'animation adéquat au Startup Palace, nous devions grossir », explique Mathieu Le Gac.

D'où la décision de créer Le Palace, une entité propre, dédiée à l'hébergement de startups, de grands groupes, de services de R&D externalisés, et de Startup Palace, marque « reconnue » dans l'Hexagone numérique qui continuera de se développer de façon autonome.

« Très prochainement, nous annoncerons le lancement de l'accélérateur Miam, foodtech dédiée à l'alimentaire », précise Mathieu Le Gac. Ce nouvel accélérateur s'appuiera sur quatre partenaires de l'industrie agroalimentaire (Sodebo, Eurial, Les Brioches Fonteneau et la conserverie La Belle-Iloise). Cinq startups devraient être sélectionnées d'ici au mois d'avril prochain.

Des actionnaires ambassadeurs

Désolidarisé de l'activité du Startup Palace dont le chiffre d'affaires n'est pas communiqué, Le Palace vise, quant à lui, un revenu annuel de 1,5 million d'euros, à travers la location des postes en open space et bureaux (300 ou 350 €/mois), et de l'événementiel (8 %). « L'objectif était d'avoir un taux d'occupation de 40 % en janvier, nous serons à 85 % en mars », affirme Grégory Thibord.

Pour faire vivre ce lieu qui entend rayonner dans l'écosystème local, Le Palace a ouvert son capital à une trentaine d'entrepreneurs et de startuppeurs locaux (Conserto, EP, Materiel.net...). Outre cette levée de fonds de 350.000 euros, l'équipe du Palace (6 personnes) compte sur l'implication et le carnet d'adresses de ces ambassadeurs pour créer des animations et favoriser l'émergence de projets entrepreneuriaux.

Banque des Territoires | Partenaires

Les territoires qui se renouvellent face à la crise

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.