Comment Nantes est devenue capitale européenne de l'innovation

 |   |  319  mots
(Crédits : DR)
Avec l'inauguration, le 25 septembre dernier ,de son e-busways, un bus électrique, Nantes s'affirme encore davantage comme une ville d'innovations et soucieuse de la transition énergétique.

Heureux hasard du calendrier : au lendemain de son élection, le 25 septembre dernier à Bruxelles, au titre de « capitale européenne de l'innovation » pour l'année 2020, Nantes inaugurait ses e-busways long de 24 mètres, d'une capacité de 150 places, 100 % électrique, dont les batteries se rechargent en une poignée de secondes : le temps de monter et de descendre du véhicule. Une première européenne voire mondiale qui tombait à pic pour illustrer l'engagement de Nantes pour l'innovation, la transition énergétique.

« Certaines villes européennes montrent au monde entier comment combiner innovation, processus démocratiques inclusifs et gouvernance ouverte pour améliorer la résilience et la durabilité urbaines. Nantes offre un excellent exemple », a justifié Carlos Moedas, commissaire à la Recherche, à la Science et à l'innovation à la Commission européenne, qui a remis à Johanna Rolland, maire de Nantes et présidente de Nantes Métropole, un chèque de 1 million d'euros, financé par le programme de recherche et d'innovation H2020 de l'UE.

Organisation de grand débat citoyens

Cette somme devrait permettre d'accélérer les projets innovations sur le territoire. Vingt-huit villes issues de seize pays ont postulé à ce prix, créé en 2014, ouvert aux villes de plus de 100.000 habitants. Nantes s'est finalement imposée face à Anvers (Belgique), Bristol (Royaume-Uni), Espoo (Finlande), Glasgow (Royaume-Uni) et Rotterdam (Pays-Bas) et succède ainsi Barcelone (2014), Amsterdam (2016), Paris (2017) et Athènes (2018).

Ce qui a particulièrement pesé dans la balance : l'organisation de grands débats citoyens, dont celui sur la transition énergétique qui drainé 55.000 personnes (environ 10 % de la population) et accouché de 33 engagements, dont la mise en oeuvre est suivie par une commission en partie composée d'habitants. Mais aussi, l'accompagnement d'initiatives citoyennes pour réhabiliter des lieux désaffectés, le Nantes CityLab faisant de la ville un territoire d'expérimentation, le soutien de l'économie circulaire (les Écossolies) et la mise en oeuvre de solutions innovantes dans le cadre des transitions urbaines (MySmartLife).

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :