Angers : une tonne d'insectes par jour au menu de Bipro

L’élevage d’insectes pour la consommation humaine se développe. Cela reste néanmoins un marché de niche, avec des opérateurs de taille modeste. Trois chercheurs angevins, spécialistes des insectes, projettent une production industrielle et bio en Maine-et-Loire.
(Crédits : Décideurs en région)

Les Français deviendront-ils un jour entomophages ? C’est possible. La consommation d’insectes (entomophagie) est en effet l’une des réponses au défi alimentaire mondial qui se profile à l’horizon 2050, quand il faudra nourrir 9,6 milliards d’êtres humains.

L’élevage de ces invertébrés est économe en ressources : 2 kg d’aliments suffisent pour produire 1 kg d’insectes,

Lire la suite

Banque des Territoires | Partenaires

Les territoires qui se renouvellent face à la crise

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.