Des conseils pour dénicher la maison de retraite adaptée

 |   |  299  mots
Une prise en charge spécifique en Ehpad pour chaque situation
Une prise en charge spécifique en Ehpad pour chaque situation (Crédits : Cap Retraite)
Annuaires en ligne et téléconseillers délivrent des informations gratuitement pour renseigner les proches sur les établissements d’accueil des personnes âgées.

Handicap, isolement, perte d'autonomie... Au-delà d'un certain âge, l'accueil dans une maison de retraite devient parfois inévitable. Mais comment trouver la « bonne » maison de retraite, adaptée au budget, au niveau d'autonomie et à proximité géographique ? Pour de nombreuses familles, sélectionner l'établissement adéquat relève du casse-tête.

En France, il existe différents dispositifs de prise en charge. Certaines maisons de retraites sont publiques, d'autres privées et d'autres encore, associatives. Certaines sont médicalisées, on les appelle des EHPAD pour Etablissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes.

Pour s'y retrouver, il existe des services gratuits, en ligne ou par téléphone, à l'image de Cap Retraite. Que ce soit pour un EHPAD à Paris ou dans le reste de France, des téléconseillers informent les proches et les orientent vers l'établissement le plus pertinent. Ce service existe depuis 1994 et revendique environ 100 000 famille conseillées en 2015.

Plusieurs aides financières

Les Conseils généraux délivrent aussi fréquemment des informations sur les établissements du département, comme le font par exemple Via Trajectoire pour la Loire ou l'annuaire AgeVillage. Ils renseignent aussi sur les droits et les aides financières que les familles peuvent solliciter, que ce soit l'APA (Allocation personnalisée d'autonomie), l'ASH (Aide sociale à l'hébergement) , l'APL (Aide personnalisée au logement) l'ALS (Allocation de logement social).

Pour ceux qui préfèrent se dégager du temps pour prendre soin eux-mêmes de leurs proches âgés, il existe le « congé de proche aidant ». Ce dispositif est entré en vigueur au 1er janvier 2017. Il permet de diminuer son temps de travail, au profit de temps d'aide à un proche dépendant, qu'il fasse partie de la famille ou soit un(e) ami(e) de longue date.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :