DIY : faire son e-liquide sans la moindre difficulté

 |   |  680  mots
(Crédits : DR)
Le DIY e-liquide est dans le milieu de la vape, un thème utilisé pour désigner le fait de faire soi-même son e liquide. Alors, si vous utilisez une cigarette électronique et souhaitez élaborer personnellement la solution devant l’intégrer, lisez cet article.

Comment faire son e liquide facilement avec le DIY e-liquide ?

Le DIY est l'acronyme de "Do It Yourself", "Faites-le vous-même" en français. Il est employé pour désigner le fait qu'un vapoteur élabore par lui-même son e liquide. L'idée est de concevoir le liquide de la cigarette électronique, en choisissant soi-même l'arôme et les autres ingrédients nécessaires dans les proportions convenables, selon ses goûts et aspirations. Cela suppose logiquement qu'au lieu d'acheter des liquides prêts à l'emploi, le vapoteur achète plutôt les composants pour réaliser le mélange lui-même.

De quels accessoires a-t-il besoin ?

Le vapoteur qui souhaite préparer son e liquide doit avoir à sa disposition un certain nombre d'accessoires, afin que l'opération soit un succès, et aussi pour se protéger. Pour son DIY e-liquide , il lui faudra :

  • une seringue graduée de 10 à 30 ml pour la base,
  • une seringue de 1 ml pour les arômes,
  • des flacons de 30, 50 et 100 ml,
  • des gants en latex, et si possible des lunettes de protection contre les substances à base de nicotine.

Il faut dire que très peu de gens utilisent des gants pour se protéger, compte tenu du fait que les doses de nicotine dans les composés commercialisés ne présentent pas vraiment de risque pour un adulte. Il faut toutefois les mettre hors de la vue et de la portée des enfants. Il serait aussi prudent en DIY de modérer l'apport d'arôme dans les mélanges, puisqu'à forte concentration et dans certaines conditions, ils produisent des aldéhydes. L'objectif est d'optimiser la qualité de la vape.

Comment établir la base ?

La base est déterminée par les préférences de chaque vapoteur, selon les sensations qu'il souhaite ressentir. Elle peut être en PG/VG avec ou sans nicotine. Le ratio de PG ou de VG est au libre choix du concepteur ; il doit juste avoir à l'idée que la VG favorise la vapeur, alors que le PG restitue mieux les saveurs et détermine le « hit ». La composition de la base en DIY e-liquide variera donc en fonction de l'élément dont le vapoteur priorise la forte présence.

La tendance actuelle permet de remarquer que pour la base, la VG est plutôt privilégiée. Or elle atténue les saveurs et manque de fluidité par rapport au PG. Une telle situation implique que la mèche soit bien imbibée. Pour choisir une base très forte en VG, il est recommandé de vérifier que le clearomiseur permet une bonne hydratation en e liquide, pour prévenir une formation excessive d'aldéhydes. Sur mondandy.fr, la thématique du e liquide est d'ailleurs abordée.

Quid du taux de nicotine, des arômes et des additifs ?

Il doit être établi en considérant que la base comportera de l'arôme, et que pour cela, le taux de nicotine lors du DIY doit être modéré. En guise d'exemple, pour une base de 10 ml, une dose de nicotine de 10 mg/ml, en plus de 10% d'arôme devrait suffire.

Quant aux arômes, il est conseillé de n'utiliser que ceux dédiés à la cigarette électronique. Peu importe celui qui sera choisi, il faudra respecter le pourcentage de dilution indiqué. De même, mélanger des arômes de même nature mais provenant de sources différentes est déconseillé ; les concentrations n'étant pas souvent les mêmes. Le nombre et la quantité sont laissés à la libre appréciation du vapoteur, quoiqu'il faut être prudent.

Le rôle des additifs dans le DIY e-liquide est d'équilibrer la création, et d'apporter un effet de fraîcheur ou un côté acidulé. Ils ne sont pas indispensables, et leur dosage doit être vraiment contrôlé, pour éviter de changer complètement le mélange et de lui donner un goût trop chimique. Pour en savoir plus sur le « Do It Yourself », ce site apporte des compléments de réponses.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 04/05/2018 à 19:51 :
Bonjour,
Une erreur s'est glissée dans votre article : ce n'est nullement le PG qui détermine le hit mais la nicotine ;)
Quant à vouloir limiter le dosage de nicotine à 10 mg/ml c'est omettre que ce dosage pourra être insuffisant en fonction du matériel utilisé pour un fumeur qui souhaite cesser son tabagisme grâce à la vape.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :