ERDF au coeur de la transition énergétique et numérique

 |   |  1130  mots
ERDF
ERDF (Crédits : Médiathèque ERDF)
Fort de ses 35 millions de clients et de ses 3,5 milliards investis chaque année dans l’économie française, ERDF lance un concours inédit : « Réseaux Électriques Intelligents » en partenariat avec SmartGrid France qui regroupe dix Pôles de Compétitivité. L’objectif ? Faire émerger et soutenir les innovations qui vont permettre de ré-inventer la distribution de l’électricité, ses métiers, ses outils et ses services.

Transition énergétique et numérique, développement croissant des énergies renouvelables, multiplication des sources décentralisées de production d'énergie, nouveaux usages des consommateurs (véhicules électriques, climatisation, objets connectés...), représentent des défis majeurs pour ERDF. L'adaptation de l'entreprise à la révolution énergétique et numérique, le déploiement du compteur Linky, le développement des smart grids, l'adaptation de ses métiers aux nouvelles technologies, les relations avec les collectivités locales, sont autant d'enjeux qui positionnent ERDF comme un industriel de référence du service public. Dans ce contexte exaltant, ERDF s'est fixé une double ambition : accompagner et faciliter la transition énergétique, tout en contribuant au développement économique et solidaire des territoires. Le numérique
prend une place croissante dans la société française ; il est au coeur de la stratégie
d'ERDF. Pour Philippe Monloubou, président du directoire d'ERDF : « la transition numérique est un choix d'entreprise pour répondre aux mutations de notre environnement naturel. Il nous faut être à la pointe des nouvelles technologies, stimuler l'innovation, aussi bien avec nos partenaires que nos salariés, pour contribuer à l'émergence de nouvelles opportunités, idées, projets notamment dans le domaine des réseaux électriques intelligents.
En tant que gestionnaire du réseau de distribution d'électricité nous avons non seulement le devoir de satisfaire nos clients, c'est notre raison d'exister, mais aussi d'être à la hauteur de notre responsabilité d'entreprise de service public ; nous devons soutenir le développement économique et contribuer à la création d'emplois sur tous les territoires. En anticipant les besoins de demain, nous aurons la capacité de faire face aux défis du numérique et de la transition énergétique. »
COMMENT ?
L'innovation est dans l'ADN d'ERDF. Le projet le plus emblématique de cet engagement
est sans nul doute le remplacement à l'horizon 2021 des 35 millions de compteurs actuels par des compteurs communicants Linky. Le chantier est considérable.
Il va nécessiter un investissement de plus de 5 milliards d'euros et génèrera 10 000 emplois pour la fabrication et la pose de ces compteurs nouvelle génération.
D'ici 2021, les 35 millions de clients d'ERDF en seront équipés. Ils permettront à tous de mieux gérer leur consommation.
Demain, que l'on soit présent ou absent, qu'il s'agisse d'un domicile principal ou
secondaire ou d'une entreprise, chaque client pourra adapter sa consommation à ses besoins en énergie. C'est une véritable révolution pour un usage intelligent. Exit
la prise de rendez-vous pour relever son compteur, la relève s'effectuera à distance.
Au delà, le compteur Linky facilitera le pilotage des usages de la maison, des appareils
électroménagers, mais aussi de toutes installations électriques qui lui seront
connectées. Il sera possible d'aller plus loin encore si de nouvelles innovations
émergent grâce aux industriels, aux PME/PMI et start-up innovantes.
Philippe Monloubou l'affirme « Les sociétés performantes sont celles qui sont tirées par l'innovation ». C'est pourquoi il encourage, chez chacun des collaborateurs, les idées nouvelles et ce, dans différents domaines : services aux clients, transmission des savoirs, prévention sécurité, pilotage et surveillance des réseaux électriques et gestion des données. Le principe même de l'électricité n'a pas changé. Mais, grâce à l'intégration des technologies du numérique au réseau électrique, on peut faire transiter des informations liées à la production et à la consommation, et ça, c'est la grande évolution ! ERDF avait jusqu'à présent pour fonction d'acheminer l'électricité à ses clients, ce qui nécessite plus de 11 millions d'interventions et 3,5 milliards d'euros d'investissement par an. L'entreprise doit aujourd'hui adapter son réseau et être capable d'analyser et d'anticiper de nouveaux usages, de couvrir de nouveaux besoins, de répondre à de nouveaux modes de vie... Les réseaux de distribution d'électricité gérés par ERDF sont déjà « smart ». Ils intègrent déjà bon nombre d'innovations qui permettent la détection automatique des pannes sur la moyenne tension et la réalimention des clients ; les techniciens clientèle d'ERDF sont équipés de terminaux pour gérer leurs interventions, des programmes de géolocalisation des réseaux
souterrains sont en cours, avec une cartographie totalement informatisée ; ou encore des expérimentations de surveillance des lignes par drones télécommandés. En mettant en place des dispositifs de stimulation de l'innovation en interne, comme en externe, ERDF cherche à aller plus loin encore et travaille à imaginer les réseaux du futur.

LA CHASSE AUX BONNES IDÉES EST LANCÉE.
Pour cerner, imaginer les besoins de demain, accélérer leur mise en place, ERDF
a décidé de lancer un concours inédit d'une envergure inégalée. A compter du 15 avril
2015, sur l'ensemble du territoire, le distributeur entend faire appel, via le concours
« Réseaux Electriques Intelligents », à des start-up et PME innovantes. Les idées audacieuses, les bonnes pratiques naissent et s'accélèrent de la rencontre de projets venus d'ailleurs, conçus hors des sentiers battus et rebattus, par des esprits moins « formatés ». Le concours ERDF « Réseaux Electriques Intelligents » veut stimuler le tissu
créatif et appuyer le déploiement des bonnes idées qui inventeront les services de
demain. En partenariat avec l'Interpôle SmartGrids France et ses 10 pôles de compétitivité dont la mission est de fédérer, d'accompagner et de promouvoir la filière
industrielle Smart Grids Française, l'objectif est de faire émerger et d'accompagner
des idées innovantes issues des PME et start-up, dans l'optique d'aboutir à terme à
des offres de solutions industrielles. L'enjeu du concours est de dessiner la France
des réseaux électriques de demain. La dotation et l'organisation sont à la hauteur de
l'objectif. Les 8 directions interrégionales d'ERDF sont mobilisées dans cette compétition inscrite dans le chantier dédié aux Smart Grids, instauré parmi les 34 plans de la Nouvelle France Industrielle, lancés par le Gouvernement en 2013.

Ce concours est organisé en trois phases successives. Après la phase de dépôt des dossiers de candidature, chaque région récompensera les 3 meilleurs projets, offrant un
premier niveau de récompense et de valorisation. Dans un second temps, ces 3 lauréats
pourront concourir à la finale nationale en novembre à Paris. Le jury national
récompensera plusieurs projets parmi les plus innovants. La compétition ne s'achèvera
pas avec la cérémonie de clôture. L'objectif de l'opération est la mise en oeuvre sur le long terme d'une dynamique. Les projets seront accompagnés et soutenus
dans le temps. ERDF qui aujourd'hui emploie 38 667 salariés et génère plus de
30 000 emplois indirects par ses activités, veut être un moteur et stimuler la création
d'emplois. La dotation totale du concours qui, in fine, sera injectée dans l'économie
française s'élèvera à plus de 500 000 euros. C'est un vrai chantier d'avenir. ■

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 19/04/2015 à 16:08 :
ERDF devrait commencer à balayer devant sa porte en matière d'intelligence numérique : depuis 2012 ,année de changement de leurs logiciels d'adresses clients , j'essaie de récupérer mon adresse par tél et visite en agence ;impossible de revenir sur leur modification erronée ,chez ERDF la transition numérique passe par le bug irréversible ! nous sommes en 2015 !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :