Existe-t-il d’autres alternatives pour les artisans professionnels que les plateformes de devis en ligne et l’ubérisation ?

 |   |  904  mots
(Crédits : DR)
Nous sommes nombreux à passer par internet quand il s’agit de trouver un artisan plombier, peintre ou mécanicien pour un dépannage ou des travaux. Certaines sociétés se sont spécialisées dans la mise en relation via internet avec deux modèles : l’uberisation et les plateformes de devis en ligne.

Les fédérations nationales de l'artisanat ont pris position pour se défendre contre l'uberisation de leurs métiers. Des artisans se sont exprimés sur les forums notamment 60 millions de consommateurs pour donner leur avis sur une relation déséquilibrée qu'offre les plateformes de devis en ligne. C'est pourquoi certains artisans créent leur propre canal d'acquisition digitale en développant un site internet et en investissant sur le marketing digital, tandis que d'autres font appel à la startup Reparizy qui leur offre une page entreprise déjà référencée sur les moteurs de recherche et des campagnes d'annonces payantes.

Deux modèles dominent aujourd'hui : L'ubérisation et le système de devis en ligne

Le modèle « uber » :

L'ubérisation tirent son origine de la célèbre application américaine qui met en relation des VTC (chauffeurs privées) avec des particuliers qui souhaitent se déplacer. L'ubérisation a vite connue ses limites. Le modèle a été critiqué d'un point de vue social. Les professionnels sont notés par les clients avec un système de notation en ligne. Si leur note se situe en dessous d'un seuil défini par la plateforme, alors les professionnels sont déréférencés. Ce système comporte des risques de conséquences économiques négatives pour les professionnels concernés.

En plus de la note et de ce risque de déréférencement, les plateformes type « uber » tendent à augmenter la marge prélevée au professionnel en raison de leur modèle initial non viable sur le long terme.

Les plateformes débutent avec une offre très intéressante pour les professionnels mais au fil du temps, le bénéfice de ces derniers est grignoté. De plus, le professionnel est contraint de continuer l'aventure avec une marge réduite car une grande part de son chiffre d'affaires dépend de la plateforme.

Un autre défaut que présente l'ubérisation que l'on retrouve également dans le système des devis en ligne, c'est la mise en concurrence directe entre les professionnels. La plateforme encaisse sa marge sur 100% des prestations mais pour le professionnel, les prestations ne sont pas garanties car si un confrère propose un prix moins cher, il n'aura pas la prestation.

Lors d'un communiqué, la Confédération de l'Artisanat et des Petites entreprises du Bâtiment a souligné l'importance que les artisans soient défendus face à l'ubérisation de leurs métiers.

Le modèle du système de devis en ligne

Le système de devis en ligne fonctionne comme suit : d'un côté, les particuliers remplissent un formulaire de demande de devis, qui va alimenter la base de données de la plateforme. De l'autre, les professionnels s'inscrivent et achètent des « crédits ». Un crédit permet au professionnel de seulement afficher les coordonnées de la personne ayant fait la demande de devis, mais la conversion du prospect en client dépend du prix et des qualités commerciales de l'artisan. Cependant, un crédit est vendu entre 10 et 40€ et une demande de devis est vendu à 4 voire 7 artisans en même temps. Donc pour une demande de devis, la plateforme encaisse entre 40€ et 320€ mais un artisan sur 4 voire 7 gagnera le chantier, les autres artisans croisent les doigts pour conclure les prochaines demandes de devis. Il est clair que c'est très déséquilibré. Les artisans ne veulent pas récolter des demandes de devis. Les artisans recherchent de véritables prestations. À termes les artisans quittent ces plateformes et se tournent vers d'autres alternatives.

Construire son propre système d'acquisition de client

Des artisans ont décidé de prendre le contrôle de leurs activités commerciales et digitales. Ils ont investi dans la digitalisation de leur métier. Certains ont même réussi leur transformation numérique comme ce plombier à Boulogne Billancourt.

Cependant cette option a un coût élevé. En effet l'artisan doit définir une stratégie digitale et un plan d'action, notamment, développer un site internet, faire appel à des agences ou des consultants pour respecter ce plan d'action et rentabiliser cet investissement.

Reparizy souhaite rééquilibrer la relation Professionnel-Client-Plateforme


Reparizy est une plateforme fondée en 2016 et qui a appliqué ce modèle aux mécaniciens automobiles et les automobilistes se rendent sur Reparizy lorsqu'ils ont besoin d'un mécanicien, par exemple pour un diagnostic auto. Aujourd'hui la startup étend son offre aux plombiers, électriciens, couvreurs et peintres.

Reparizy a repensé le modèle numérique de mise en relation avec une nouvelle formule plus équilibrée.
La plateforme propose un nouveau modèle qui souhaite rééquilibrer ce rapport client/professionnel/plateforme.

Pour le professionnel, Reparizy n'est ni une plateforme type « uber », ni une plateforme de demande de devis. La startup propose aux professionnels partenaires d'être leur « direction digitale » :

  • Mettre en avant leur propre entreprise sur une page déjà référencée sur Google. Pour les métiers que la startup Reparizy vise, l'acquisition client par Google est importante, c'est pourquoi son modèle est prometteur.
  • Proposer un tableau de bord pour la gestion des commandes et de la relation client.
  • Gérer le système de facturation. Pour le paiement, c'est en option. Le professionnel reste libre sur le choix des moyens d'encaissement, il peut également opter pour une option d'encaissement via Reparizy.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :