Investir dans l’immobilier à Rennes : avantages et inconvénients

 |  | 883 mots
Lecture 5 min.
Architecture de l’immobilier de Rennes
Architecture de l’immobilier de Rennes (Crédits : Elena Elisseeva – Shutterstock)
L’immobilier à Rennes profite d’une embellie depuis quelques mois, et ce, malgré (ou grâce) la situation sanitaire en France. En effet, les projets immobiliers des Rennais ont repris de plus belle depuis le mois de mai, faisant augmenter les ventes, et par la même occasion les prix. Que ce soit dans l’ancien ou dans le neuf, les opérations immobilières vont bon train avec des taux d’emprunt à la baisse.

Il faut compter en moyenne 4 000 € à 5 000 € le mètre carré pour un appartement neuf à Rennes, contre 3 500 € à 4 500 € pour un logement ancien en plein centre. Un écart très vite comblé lorsqu'on sait que le neuf offre l'avantage d'un espace extérieur, chose plus rare dans l'ancien.

L'immobilier à Rennes boosté par une métropole dynamique et étudiante

Récemment, Rennes s'est hissée sur la 3e marche du podium des villes étudiantes de France. Les près de 70 000 étudiants constituent 20,5 % de la population rennaise. La métropole connaît par ailleurs une augmentation de 21 % de sa population estudiantine depuis 10 ans. Ces chiffres, en hausse constante, encouragent les investisseurs à acheter pour louer, d'autant plus que la ville présente des loyers raisonnables. En effet, avec 402 € par mois pour la location d'un studio, Rennes est au même niveau que Rouen ou Orléans.

L'immobilier neuf à Rennes propose justement plusieurs résidences étudiantes avec des studios ou des appartements de deux à quatre pièces.

Pour les investisseurs locatifs du neuf, c'est une véritable aubaine. La métropole rennaise est d'ailleurs éligible au dispositif Pinel. En plus de récupérer les revenus locatifs issus des loyers, le propriétaire-bailleur bénéficie d'une réduction d'impôt pouvant aller jusqu'à 63 000 €.

Par exemple, pour un appartement de deux pièces au sein du quartier Beaulieu, il faut compter environ 189 000 €, avec 40 m² de surface habitable et un balcon. Si l'acheteur a recours à la loi Pinel à Rennes, il pourra demander, en 2020, un loyer de 505 €/mois maximum. Rennes étant classée en zone B1, les revenus locatifs sont plafonnés à 10,44 €/m²/mois. Avec une mise en location de l'appartement neuf sur une période de 12 ans, l'investisseur pourra réaliser une économie d'impôt de près de 40 000 €.

Au sein de l'écoquartier de La Courrouze, l'immobilier se développe également. L'aménagement de ce secteur s'étendra jusqu'en 2028 a priori et promet de très beaux espaces respectueux de l'environnement. En effet, si l'architecture des bâtis se veut moderne, elle s'insère aussi dans un cadre verdoyant au sein d'une nature sauvage. Les constructions rassembleront des logements, mais également des commerces et des services de proximité utiles à la vie quotidienne des quelques 10 000 nouveaux habitants attendus. Des bureaux et des équipements publics seront également construits, proposant aux occupants des logements neufs une offre de transport adéquate et des écoles pour les enfants.

Au total, ce sont 5 000 logements qui seront créés à terme, avec 4 500 nouveaux emplois.

L'écoquartier de La Courrouze propose déjà à la réservation des appartements neufs au sein d'une résidence étudiante. Il faut compter 111 400 € pour un studio de 24 m², soit 300 € de loyer Pinel et une réduction d'impôt de 23 394 € pour une durée de location de 12 ans.

Des prix immobiliers à Rennes attractifs

À Rennes, les prix de l'immobilier se sont quelque peu enflammés ces derniers mois. Les notaires ont noté une hausse de 14,4 % des prix médians des logements en seulement une année.

Au sein de la métropole, la distinction entre les prix du neuf et de l'ancien est de plus en plus ténue. En effet, l'Observatoire de la Fédération des Promoteurs Immobiliers indique des prix pour les programmes neufs à Rennes autour de 4 041 €/m² au troisième trimestre 2020. Cela constitue une augmentation de 5,2 % par rapport à l'an passé à la même période.

Sur le marché immobilier rennais, le prix moyen pour un appartement est estimé aux alentours de 3 541 €/m², alors qu'il faut compter 4 051 €/m² pour une maison.

Les grandes villes profitent généralement de prix forts par rapport à leur périphérie. Rennes ne fait pas exception, puisqu'à Chantepie, les appartements sont affichés à un prix moyen de 2 734 €/m².

Prix immobiliers à Rennes Métropole en décembre 2020

Immobilier Rennes

À Rennes, les conseillers d'IMMO9, société de courtage en immobilier neuf, constatent un renouveau de l'immobilier neuf avec des projets qui fleurissent au sein de la ville, mais aussi en périphérie. L'agence propose à la vente des appartements neufs et maisons neuves rennaises à travers de nombreux programmes. Destinés à l'investissement locatif ou à la résidence principale des acheteurs, ces logements s'étendent du studio jusqu'au cinq pièces.

Le marché de l'immobilier neuf à Rennes présente de nombreux avantages :

  • Frais de notaire réduits à 2,5 % du prix d'achat
  • Isolation thermique et phonique renforcée
  • Dernières normes environnementales
  • Espaces extérieurs et annexes
  • ...

L'investissement immobilier à Rennes : une bonne idée ?

La pierre rennaise ne cesse de prendre de la valeur depuis quelques années, d'autant plus en 2020 où, avec l'avènement de la crise sanitaire, les Rennais ont cherché à sécuriser leur argent. Les projets d'acquisitions immobilières se sont développés, autant du côté des acheteurs occupants que des investisseurs.

Rennes dispose d'un emplacement géographique idéal puisque de nombreux points d'intérêt marquent cette métropole. Dynamique économiquement avec la présence notamment de Peugeot PSA, la ville présente un bassin d'emplois fertile. Elle est également jeune puisque 67 000 étudiants ont choisi d'y poursuivre leur cursus universitaire.

Rennes profite par ailleurs de sa proximité avec la pointe bretonne, Saint-Malo, mais également Paris qui n'est plus qu'à 1h30 en TGV.

Enfin, la métropole est culturellement riche avec de nombreuses galeries d'art, son opéra et ses multiples festivals, dont le festival national du film d'animation.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :