La Marque Réjeanne : les culottes menstruelles fabriquées en France

Jusqu’à il y a peu de temps, les protections périodiques étaient jetables. Il y avait cette croyance très forte que lorsque l’on avait ses règles, il fallait forcément jeter ses serviettes hygiéniques et ses tampons à la poubelle.

6 mn

(Crédits : DR)

Si l'on part du postulat qu'une personne a ses règles (i) sur une durée de 5 jours, (ii) 13 fois dans l'année et (iii) pendant 40 ans, une femme aura ses règles pendant 2.600 jours au cours de sa vie... ce qui représente un nombre vertigineux de déchets.

Il y a quelques années, la cup a fait son apparition. C'était une première révolution : le sang des règles n'est pas sale, on peut laver et réutiliser sa protection périodique.

Réjeanne : la première marque de lingerie menstruelle confectionnée France

L'aventure Réjeanne commence en 2017. Alexandra, co-fondatrice de la marque vient d'accoucher et on lui présente le fameux « slip filet ». Elle fait part de son ras-le-bol à son amie d'enfance, Wye. Elles échangent longuement sur les protections périodiques et arrivent à la conclusion qu'il n'y a eu aucune innovation dans le domaine depuis très longtemps.

Les femmes ont en effet le choix entre des protections périodiques intravaginales (dont beaucoup se plaignent de l'inconfort et des risques de syndrome du choc toxique) ou des serviettes hygiéniques en plastique jetables. Après des recherches plus poussées, elles découvrent qu'il existe aux Etats-Unis un nouveau type de protection périodique : la culotte menstruelle. Néanmoins, ces culottes ont une allure sportswear et de nombreux articles indiquent qu'elles contiennent des nanoparticules d'argent.

« Dans le salon d'une amie, passionnée de couture, on a discuté, dessiné, découpé, monté, essayé, défait et recommencé » indique Alexandra. « Cette culotte menstruelle, nous l'avons créée pour nous.

Nous souhaitions de tout cœur créer une culotte menstruelle à la fois efficace et jolie. C'est d'ailleurs la raison pour laquelle nous avons fait le choix du Made in France car la France bénéficie d'un savoir-faire incroyable en lingerie. Le made in France, c'est aussi le choix de redécouvrir, revaloriser et renouveler des savoir-faire artisanaux uniques et hautement techniques. Le made in France, c'est une sacrée garantie : chaque culotte fabriquée en France est une garantie pour la santé et pour l'environnement grâce aux normes européennes et françaises imposées aux entreprises locales. Chaque culotte fabriquée en France contribue à réduire les émissions de gaz à effet de serre liées aux transports.

Chaque culotte fabriquée en France est le gage d'un soutien à l'économie locale et de conditions de travail respectueuses des salariés. Le tout pour un coût économique et écologique très abordable, surtout si on le compare aux 10 000 protections hygiéniques classiques qu'une femme achètera, utilisera et jettera dans sa vie. ».

Les fondatrices de la marque déposent un brevet début 2018 et décident de lancer une campagne de financement participatif (un crowdfunding) sur la plateforme Ulule. Projet entrepreneurial féminin le plus soutenu de toute l'histoire d'Ulule, les culottes menstruelles Réjeanne se pré-vendent à 7574 exemplaires. « Nous espérions vendre quelques centaines de pièces et avions dû appeler les ateliers pour faire fasse à cette demande incroyable ».

Le scandale des protections périodiques

Ces dernières années, plusieurs scandales ont éclaté autour de la composition des protections hygiéniques. Voici la liste de tous les composés chimiques trouvés par l'ANSES (l'Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation) en juillet 2018, dans la plupart des serviettes et tampons conventionnels : en vrac, des traces de pesticides, de glyphosate, d'hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAP), mais aussi de dioxines et furanes ainsi que de phtalates dans les tampons. Des substances qui, même à très faibles doses, sont connues pour leurs effets cancérogènes, mutagènes ou reprotoxiques (CMR), ou considérées comme des perturbateurs endocriniens.

« Il y a peut-être une méfiance qui s'est installée à l'égard des grands groupes. On sent un ras-le-bol autour de l'opacité concernant la composition des protections périodiques » indiquent les fondatrices de la marque.

Un cahier des charges ambitieux pour une protection périodique lavable et réutilisable

Pour rappel, une culotte menstruelle a l'apparence d'une culotte « normale » sauf qu'elle intègre un assemblage de protection intégré et invisible avec : (i) une partie drainante, (ii) une partie absorbante et (iii) une partie imperméable.

Réjeanne a mis au point un assemblage unique et breveté de protection invisible et anti-fuite. Quant aux tissus utilisés pour la culotte elle-même, ils bénéficient tous de la certification Oeko-Tex standard 100, ce qui garantit qu'ils ne contiennent aucune substance nocive pour le corps ou l'environnement, et qu'ils n'ont subi aucun traitement à base d'argent ou de zéolite.

« Nous avons en effet pris le problème dans tous les sens lors de la phase R&D : si la culotte est confectionnée en France, comment proposer un prix juste ? Et si elle est parfaitement sûre, comment faire en sorte qu'elle soit belle ? Et si elle est écolo, et si, et si... » indiquent les créatrices de la marque.

Au niveau du lavage, des précautions sont à prendre (surtout lorsque les modèles contiennent de la dentelle). Il convient de bien rincer sa culotte après utilisation jusqu'à ce que l'eau soit claire puis de la laver à la main ou en machine.

Une gamme de culottes menstruelles variée... et même un maillot de bain menstruel

La marque Réjeanne propose des culottes classiques, culottes tailles hautes, shorties pour flux abondant, moyen et léger. Le prix varie de 34 à 59 euros.

La marque a même sorti un maillot de bain menstruel pour flux léger l'été dernier. Le maillot de bain menstruel, sur le même principe que la culotte menstruelle, intègre un cœur absorbant et une membrane imperméable anti-fuite. Il empêche le sang de passer à travers celui-ci et de le tâcher en cas de fuite ou de flux menstruel très léger.

Le maillot de bain menstruel peut être utilisé seul les jours de flux très léger (au tout début et à la fin des règles) ou en complément d'une protection interne telle que la cup/tampon, pour parer aux fuites.

Il y a à ce jour plus de 23 modèles sur le site et les fondatrices de la marque ont encore beaucoup d'idées pour de nouveaux modèles : « Réjeanne, c'est une communauté, un peu comme une famille, enfin plutôt comme une famille idéale, où l'on prendrait vraiment le temps de se comprendre, de s'écouter et de se parler. Il y a toujours une question que l'on pose à nos client(e)s et à nos abonné(e)s : elle est comment la jolie culotte menstruelle dont vous rêvez ? » concluent-elles.

6 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.