Business France, fédérateur de la French Tech

 |   |  1331  mots
(Crédits : Presse)
Business France fédère la présence française au CES de Las Vegas 2019, en particulier au niveau des régions. Une mission exécutée et gérée dans l’esprit du « projet Team France Export » qui, dès 2019, rend plus lisibles et efficaces les actions d’accompagnement des entreprises à l’export.

Tous réunis sous le même étendard, celui de la French Tech. C'est l'objectif de ce CES 2019 (du 8 au 12 janvier à Las Vegas) pour la délégation française du plus grand salon mondial de l'électronique et des objets connectés. En janvier dernier, la visibilité de cette présence massive (la France était la deuxième en nombre en 2018) a été amoindrie du fait de l'éparpillement des startups. En 2018, les organisateurs ont changé les règles, en permettant aux exposants le souhaitant de monter des stands personnalisés dans l'Eureka Park, une pratique interdite jusque-là. Certains acteurs ont donc aménagé ces espaces à leurs couleurs, ce qui a engendré une confusion pour les visiteurs étrangers. C'est pourquoi Business France et la French Tech défendent une démarche inclusive pour valoriser l'écosystème national et montrer à l'international la puissance de l'offre Tech sur tout le territoire français. Dès le mois de mars, des réunions de travail ont eu lieu avec l'ensemble des régions, dont neuf ont accepté un design de stand commun avec des cubes lumineux ornés du fameux coq rouge de la French Tech. Ce travail de simplification s'inscrit également dans le cadre de la nouvelle stratégie d'appui public au commerce extérieur visant à constituer une « Team France Export » coordonnée, à la fois nationale et sous l'égide de chaque région. Business France fédère au CES neuf régions françaises (Bourgogne- Franche-Comté, Bretagne, Centre-Val-de-Loire, Hauts-de-France, Île-de-France, Normandie, Nouvelle-Aquitaine, Occitanie et Provence-Alpes-Côte d'Azur) et emmène au total environ 160 startups, toutes rassemblées sous la bannière de la French Tech. Cette délégation homogène au coeur de l'Eureka Park permettra de renforcer la visibilité de l'offre nationale et des territoires auprès des visiteurs internationaux. Un catalogue commun dans lequel les startups sont classées par thématiques sera distribué, pour faciliter leur identification par les visiteurs. Ces neuf régions et Business France seront regroupés au French Tech Pavillon, érigé avec le soutien d'Air France (à noter l'initiative « La French Tech s'envole ») Orange, BNP Paribas, l'INPI, All Circuits, STMicroelectronics, Miliboo, Bolloré, Captronic, Arrow, France Brevets... La mission French Tech et Business France recensent les startups inscrites, plus de 350 seront présentes. Les nouvelles priorités de la Mission French Tech s'articulent autour de trois axes : aider les startups à passer à l'échelle supérieure pour devenir des « scale up », promouvoir la « tech for good » (intégrer les femmes et la mixité sociale), attirer les talents étrangers en France. La mission French Tech est dirigée par Kat Borlongan depuis mi 2018.

La voiture autonome et connectée, nouvel enjeu

Pour la seconde année consécutive, Business France a également mis en place un Pavillon France, dédié aux technologies automobiles, sur le Central Plaza, espace consacré à l'écosystème des véhicules connectés et autonomes. Les 10 startups participantes y bénéficieront d'un espace d'exposition et de l'organisation de rendez-vous collectifs pour rencontrer les grands donneurs d'ordre et les principaux médias professionnels. En effet, de plus en plus de constructeurs automobiles dévoilent leurs nouveautés technologiques à Las Vegas. Le CES Unveiled Paris, un événement préparatoire au salon, a ainsi eu lieu pour la première fois dans le cadre du Mondial de l'Auto en octobre dernier, preuve de l'importance grandissante du secteur automobile dans l'univers des objets connectés. « Le CES mettra en avant les technologies qui rendent les voitures plus sûres et les conducteurs plus connectés. En 2019, nous attendons plus de 150 exposants issus du secteur de l'automobile » a annoncé lors du Mondial Karen Chupka, vice-présidente exécutive du CES. Dix d'entre eux seront donc regroupés sur le pavillon Business France. Cette présence à Las Vegas des startups spécialisées dans les technologies automobiles complète l'offre d'accompagnement Ubimobility. « Ce programme unique d'immersion emmène les startups les plus prometteuses dans le domaine de la mobilité au coeur des deux capitales américaines des technologies pour le véhicule autonome : Detroit et San Francisco », précise Matthieu Lefort, directeur du département Industrie & Cleantech. De la modélisation 3D à la navette intelligente en passant par les encres high-tech, le pavillon français sera un incontournable pour tous les acteurs du secteur, et le seul pavillon étranger dans le domaine du véhicule connecté et autonome. Il a bénéficié du soutien de Bolloré Logistics et a été monté en partenariat avec les pôles de compétitivité Systematic, dont trois membres seront parties prenantes, et Mov'eo, qui sera présent via le Groupement Adas.

Des French Tech Tours pour mieux aborder les marchés étrangers

Si le CES est un événement emblématique pour les jeunes entreprises soutenues par Business France, ce n'est pas le seul, loin de là. L'agence nationale au service de l'internationalisation de l'économie française accompagne aussi les jeunes pousses à l'IFA de Berlin, principal salon européen de l'électronique, au NRF à New York, dédié au retail, au SXSW (South by Southwest d'Austin) pour les médias interactifs, au Web Summit de Lisbonne, à la conférence Slush d'Helsinki ou encore au CES Asia de Shanghai. Les startups peuvent participer à tous ces événements en suivant le même processus de sélection que pour le CES. Business France innove également avec cette opération organisée au printemps dernier dans la boutique du Moma (Museum Of Modern Art) de New-York. « Une vingtaine de startups françaises étaient présentes avec leurs produits dans la boutique du musée, qui vend des objets tendance et design. Elles ont pu tester la vente de leurs produits en grandeur nature. Nous allons faire la même chose l'année prochaine dans une boutique équivalente à Tokyo. Nous essayons d'avoir une offre adaptée à chaque phase de maturité des startups », explique Éric Morand. Fidèle à sa mission de suivre les jeunes pousses dans la durée, Business France a aussi mis en place des French Tech Tours à l'étranger et des French Tech Days en Europe. « Nous venons juste de terminer un French Tech Tour de deux semaines dans plusieurs villes de Chine avec une douzaine de startups plutôt matures qui ont pu rencontrer des investisseurs, des médias, et pitcher devant les écosystèmes locaux. L'objectif de ces voyages est de les aider à prendre pied sur un marché et d'affiner leur stratégie de "go to market" » (mise sur le marché). Des séjours préparés par les équipes locales d'experts de Business France dans les pays visités. Dernier étage de la fusée, le programme Impact (en partenariat avec Bpifrance,) se déroule pendant cinq à six semaines aux États-Unis et en Chine et concerne de 20 à 30 sociétés pour simplifier leur implantation sur les deux principaux marchés mondiaux.

Les Govtech, un nouveau marché pour les startups françaises

Parallèlement au CES aura lieu à Las Vegas le CES Government, qui se déroulera du 10 au 12 janvier au Park MGM. Cette joint-venture entre le CES et le GBEF (Gouvernement Business Executive Forum) réunira des responsables de l'administration et de l'industrie venus découvrir les dernières innovations en matière d'intelligence artificielle, cybersécurité, smart cities, santé, Internet des objets (IoT), cloud, blockchain ou robotique. La collaboration entre Don Upson, chairman du CES Government et Gilbert Reveillon, président du groupe d'expertise IT Economie numérique des conseillers commerciaux extérieurs (CCE) de la France, permet de renforcer l'influence française lors de ce sommet, dont Business France sera également partenaire pour la première fois. Les Govtech représentent une tendance de fond remarquée lors du premier sommet européen de la GovTech qui s'est tenu le 12 novembre dernier à Paris et dont Business France était partenaire. 150 startups de la GovTech sont identifiées en Europe, dont plusieurs françaises dans le top 10.

PLUS D'INFORMATIONS SUR : https://www.businessfrance.fr/decouvrir-la-France

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 04/01/2019 à 0:05 :
En accord avec l'action de Business France, les startups, les régions de France, les CCE et plusieurs autres acteurs du marché de l'innovation participent au programme de rendez-vous b2b Enterprise Europe Network visant à faciliter les échanges commerciaux internationaux. Plus d'informations sur https://www.matchfestces.tech (Espace Euro Tech Week)

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :