EMSFactory (Ex EMSProto) change de nom et de dimension

L’entreprise girondine, lauréate du concours 10 000 start-ups pour changer le monde en 2019 dans la catégorie Industrie 4.0, a récemment modifié sa dénomination sociale, qui inclut désormais le terme « Factory » (usine en anglais). Cette évolution est intervenue parallèlement à l’inauguration de son nouveau site de production pour soutenir son développement croissant en France et dans les pays voisins.

3 mn

(Crédits : DR)

« Nous souhaitions donner une image moins portée sur le prototypage, qui peut être interpréter uniquement comme des essais ou des tests. Le terme de « Factory » s'est ainsi imposé naturellement en raison de la forte augmentation de notre activité et de nos services, mais aussi surtout avec l'inauguration de notre nouvelle usine », explique Pierre-Yves Sempere, co-fondateur d'EMSFactory (Ex EMSProto). Ce site de production, récemment sorti de terre, dispose d'une surface de 2 000 mètres carrés, soit cinq fois plus grande que le précédent. Il faut dire que depuis sa création à Martillac en 2015, la jeune pousse connaît un grand succès. Si bien que de nouveaux investissements sont d'ores et déjà prévus pour étendre les capacités de la toute nouvelle usine. « Notre chiffre d'affaires reste confidentiel, mais il a quasiment doublé chaque année », poursuit le dirigeant, qui est également ingénieur.

Sa promesse ? La fabrication de cartes électroniques en petites séries et dans des délais courts grâce à des procédés industriels automatisés. Sa spécificité supplémentaire : elle répond à la demande des clients, qui peuvent commander leurs produits à travers la plateforme web de la société afin d'obtenir un chiffrage et des délais précis. En clair, ils sont autonomes et pilotent eux-mêmes leur projet pour choisir les composants et les quantités, tout en suivant la production en temps réel. « Notre offre s'adresse au secteur électronique dans son ensemble où la demande de circuits imprimés est très importante. Nos clients peuvent, par exemple, être des start-ups ayant besoin de petites quantités ou des grands groupes, qui ont des délais serrés », explique Pierre-Yves Sempere.

Une extension des services proposés

Avec un marché des cartes électroniques insuffisamment alimenté en Europe, la souplesse et l'agilité d'EMSFactory constituent des atouts : « Le marché des cartes électroniques concerne surtout les moyennes et grandes séries pour les grandes usines sur le continent. Ce secteur est particulièrement tendu, car l'offre ne répond pas suffisamment aux besoins : les demandes sont de plus en plus orientées sur la personnalisation, ce qui remet en cause le principe des grandes séries », affirme Pierre-Yves Sempere. Dans ce contexte, la start-up a poursuivi son business model basé sur la flexibilité et le digital, tout en élargissant sa gamme d'options : outre les cartes électroniques, elle propose également de les vernir pour les protéger, ainsi que des boitiers pour les entourer. Plus récemment, EMSFactory a lancé un nouveau service de production de câbles filaires sûr mesure : les clients les dessinent en ligne et obtiennent un devis dans la foulée. « Nous proposons toute une gamme d'options cohérentes et rapides », assure ainsi l'ingénieur de formation.

A la conquête de l'Europe

Dans sa trajectoire de croissance, la jeune pousse exporte ses services en Europe, qui représente déjà 20 % de ses revenus. Parmi ses plus gros marchés figurent l'Allemagne, le Royaume-Uni et l'Italie. « Ces pays ont des besoins similaires à la France. Et nous ambitionnons d'y accroître nos activités en poursuivant notre européanisation », indique Pierre-Yves Sempere. Pour ce faire, elle compte adopter les mêmes recettes que depuis ses débuts, à savoir une communication transparente avec ses clients orientée sur les délais et les prix. D'ailleurs, son site internet, qui sert à la fois de vitrine et d'outil pour ses prospects, est en cours de traduction en huit langues européennes. Enfin, pour se donner les moyens de ses ambitions, l'entreprise compte recruter une vingtaine de collaborateurs supplémentaires pour atteindre un effectif de 50 personnes l'an prochain...

3 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.