Landscape, la promesse d’offrir beaucoup plus que des bureaux

 |   |  921  mots
(Crédits : DR)
L’image du bureau traditionnel a vécu. Avec Landscape, la restructuration des Tours Pascal situées à la Défense vient bousculer les codes de l’immobilier tertiaire. Aujourd’hui, la qualité du travail passe par un environnement aux espaces conviviaux, flexibles, lumineux, où les barrières hiérarchiques sont levées. Attirer à la Défense des millennials très exigeants sur leur confort de travail est le pari de Sonia Da Silva, Directrice commerciale d’Atarea Cogedim et Arnaud Schoenstein de Goldmann Sachs, co-investisseurs de cette opération.

L'immobilier tertiaire est entré dans une nouvelle ère qui redonne la place à l'humain. En quoi Landscape en revisite les codes ?

L'idée directrice, qui a guidé cette opération de taille exceptionnelle, était de positionner l'humain au cœur du projet. Au lieu de répondre aux problématiques des entreprises qui voulaient souvent optimiser l'espace, nous nous sommes concentrés sur la façon dont allait vivre un peu plus de 5500 personnes en occupant cet immeuble afin que chacun bénéficie d'un lieu agréable dans le quotidien de leur travail. Quel que soit son statut dans l'entreprise, chacun se sentira vip en bénéficiant dans l'immeuble d'espace très qualitatifs. Cela se traduit par des hauteurs de plafond de 5,30 mètres inhabituels (espaces double hauteur), des espaces extérieurs, des terrasses et sky gardens qui ne seront plus perçus comme un privilège, mais comme un atout partagé par tous. Un espace près d'une fenêtre qui était considéré comme un avantage est étendu à 100% des espaces de travail dans Landcape. Tous les collaborateurs bénéficieront d'un accès « en premier jour » avec un apport de lumière important grâce à la façade retravaillée qui bénéficie de 2500 fenêtres. Il y aura aussi des espaces qui favoriseront les synergies, des points de rencontres conviviaux créés sur chaque étage. De l'ère du B to B (l'investisseur ou le promoteur créait pour l'entreprise) nous sommes passés à l'ère to B to B to C (nos clients sont les talents et les futurs collaborateurs de l'entreprise). Donc nous repensons cette relation. Le client final c'est l'humain et l'ensemble de ceux qui composent l'entreprise.

Particulièrement sur le site de la Défense, la place aux services et aux lieux de vie est indissociable des nouveaux programmes de bureaux. Ils représentent 10% de la surface de Landscape (7 000 M2 de services pour 64 000 M2 de surface locative). Quel est l'impact sur le coût de ce type de produit ?

Landscape propose des espaces flexibles et un programme d'Hospitality Management pensé pour faciliter la vie de ses occupants. Ainsi, nous voulions améliorer les parties communes de bureaux, souvent inexploitées, en intégrant dans les charges des entreprises locataires, des services innovants et extrêmement différenciant des bureaux classiques avec une bibliothèque communautaire, un wellness center, une conciergerie, un accueil qui s'inspire des codes de l'hôtellerie pour vivre une nouvelle expérience, ou encore un business center nouvelle génération pour se réunir autrement. Un service est signé Comet building, expert des lieux de réunion et séminaire inspirant, qui s'adapte à votre demande avec une ambiance et des services sur-mesure via un régisseur. En plus de ces services, Landscape proposera une offre de restauration inédite à La Défense, invitant à y vivre une vie parisienne en s'adressant directement à l'utilisateur final familier d'enseignes référentes (Bouillon, John Weng, Fuxia, King Marcel ou Michalak...).

Devant les enjeux liés à la transition énergétique, quelle est votre démarche RSE et l'attention que vous portez à votre impact environnemental ?

Landscape a été conçu sur le site des Tours Pascal construites dans les années 80 pour y accueillir le siège d'IBM Europe. En 2015 lors de notre acquisition, nous avons eu le choix de démolir pour reconstruire ou de procéder à une restructuration complète tout en respectant le passé. Nous avons choisi la deuxième option grâce à notre architecte Dominique Perrault qui nous a proposé de recréer un immeuble aux standards d'un immeuble neuf en s'appuyant sur les bons fondamentaux de l'immeuble d'origine. Cela nous a semblé en effet cohérent notamment compte tenu de l'urgence climatique que nous vivons. Nous avons conservé les planchers des bâtiments et réalisons une restructuration ambitieuse et créative, garante de la responsabilité sociétale et environnementale d'Altaréa Cogédim et de Goldman Sachs. Sur chaque projet développé nous essayons de réduire au maximum, notre impact sur l'environnement, un choix de matériaux de construction responsable et une optimisation sur les consommations d'énergie de l'immeuble. Landscape bénéficie des plus hauts standards des labels et certifications : certifications HQE Rénovation « Exceptionnel », BREEAM « very good », WELL « Gold » ou encore Effinergie BBC Rénovation.

Enfin, quelle est l'approche d'Altarea Cogedim concernant la réversibilité des espaces en amont de ses projets ?

Inédit en France, Landscape permet des ouvertures de fenêtres. Une prouesse pour réduire les effets des climatisations, rendue possible car nous avons changé la façade composée de 2500 fenêtres et en positionnant devant chacune d'elle une feuille de verre à 20 cm de la façade. Mais chez Altarea Cogedim, nous n'industrialisons pas nos produits, nous étudions au cas par cas les actifs pour apporter une réponse adapté pour chaque projet qui doit être unique. Plutôt que la réversibilité, pour nous, l'enjeu serait l'obsolescence qui est très rapide. Il y a 5 ans, personne ne travaillait en flex-office, il n'y avait pas de co-working les besoins en terme de services étaient différents. Les nouveaux modes de travail et les nouveaux usages ont bouleversé les projets. Nous créons des immeubles avec des espaces très agiles et flexibles afin qu'ils puissent accueillir des concepts qui n'existent pas encore.

---

https://landscape-ladefense.fr/

64 000 M2 de surface locative

10 500 M2 de services inédits pour vivre Paris à la Défense

Une capacité d'accueil de 5 000 collaborateurs

435 places de parking

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :