Les reprises d’entreprise augmentent malgré la crise

D’après une enquête interne du Groupe Michel Simond, les rachats de sociétés augmentent au premier semestre 2021, comme c’était déjà le cas en 2020. Une bonne nouvelle qui met en lumière le dynamisme des entrepreneurs après deux années difficiles.

3 mn

(Crédits : DR)

Le Covid n'a pas tué l'envie d'acheter des commerces ou des entreprises. Au contraire, d'après une étude du Groupe Michel Simond, réseau de franchise de conseil en cession et reprise de commerces et d'entreprises. Les acquéreurs sont de plus en plus nombreux à contacter les 300 consultants des 50  cabinets du réseau numéro un du secteur avec 15 000 transmissions réalisées et 260 M€ de chiffre d'affaires. « Nous avons constaté une hausse du nombre de porteurs de projets qui souhaitent se lancer en tant qu'entrepreneurs, mais aussi de chefs d'entreprise aguerris qui continuent de se développer. La croissance est très importante, malgré la période que nous venons de vivre » analyse Vivien Boualem, directeur réseau. Parmi les secteurs les plus performants, on trouve le commerce et la distribution, particulièrement l'alimentaire. L'artisanat, la boulangerie-pâtisserie par exemple, est également très dynamique. « Ces professionnels se sentent soutenus par leurs établissements bancaires et souhaitent se développer en achetant de nouveaux points de vente » précise Vivien Boualem.

Les entrepreneurs ont confiance en l'avenir, même pour les secteurs très touchés par la crise, comme le tourisme et l'hôtellerie. D'ailleurs, le secteur des CHR (cafés hôtels restaurants) est le plus recherché par les acquéreurs (33 % des recherches). Les efforts consentis par le gouvernement, le fameux « quoiqu'il en coûte », ont permis de rassurer les chefs d'entreprise vis-à-vis d'un éventuel confinement et donc d'une possible fermeture des commerces. « Ça a sans doute aussi permis à certaines entreprises de conserver leur trésorerie » ajoute le directeur réseau.

Une période propice au rachat d'entreprises

Le Groupe Michel Simond, fort des chiffres de son étude, est persuadé que les mois à venir seront propices aux transactions. Certains départements, comme le Var, les Pyrénées-Orientales ou le Nord, attirent les porteurs de projet, qui ont été 46 % au premier semestre 2021 à s'installer hors de leur département d'origine. Les porteurs de projets avec des apports supérieurs à 1,5 M€ font partie des plus mobiles géographiquement. Le Groupe Michel Simond note également une part plus importante d'opérations de croissance externe de l'ordre de +15% hors département d'implantation. « Il existe clairement un effet « qualité de vie » et télétravail » estime Vivien Boualem. Néanmoins, la crise a quand même ralenti la durée de cession des entreprises, qui a augmenté en 2020 de 27 jours par rapport à 2019, en raison principalement d'un allongement des délais d'obtention des prêts bancaires. « Les banques ont été très sollicitées par les demandes de PGE (prêts garantis par l'Etat), ce qui a généré un embouteillage dans les services des établissements financiers » remarque le directeur réseau.

Cette croissance de la durée de cession a commencé à baisser lors du premier semestre 2021, même si ce délai reste toujours plus long qu'en 2018 et 2019. De par son activité de courtier en financement professionnel, le Groupe Michel Simond a constaté un taux d'accord très important de la part des groupes bancaires. « Nous avons une qualité de repreneurs qui fait que nous sommes vraiment confiants quant à notre activité. La période est propice, les banques financent, les acquéreurs sont présents sur le marché. Rien ne sert de retarder une cession en pensant que les conditions seront meilleures dans quelques mois » conclut Vivien Boualem. Un état des lieux positif du Groupe Michel Simond nourri par les remontées de ses franchisés installés en région partout sur le territoire.

/////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////

Transactions d'entreprises : des chiffres en forte hausse

Evolution du nombre d'acquéreurs créés au 1er semestre 2021   : +14,57 % versus 1er semestre 2020

Evolution du montant de l'apport moyen au 1er semestre 2021   : +53 % versus 1er semestre 2020

Augmentation du montant de l'apport moyen au 1er semestre 2021 : +53 % versus 1er semestre 2020

Augmentation du montant moyen d'une cession : +7,03 % au 1er semestre 2021 versus 1er semestre 2020

3 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 1
à écrit le 23/09/2021 à 9:32
Signaler
Nous partageons cet article et constatons aussi une forte augmentation des demandes de valorisation de cédants et repreneurs sur notre plateforme d'évaluation d'entreprise https://www.evaluation-entreprise.com/ et de fonds de commerce https://www.eva...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.