Quels enseignements tirez-vous de cet appel à projets ?

 |   |  822  mots
(Crédits : Appa)
Marc Bolivard, Président de l'UNADEV, Sébastien Saint-Pasteur, président de la commission politique du handicap et de l'inclusion, Conseil départemental de la Gironde, Anne-Laure Cuq , administratrice de Bordeaux Mécènes Solidaires et Directrice Les Entreprises pour la Cité Sud-Ouest, Thomas Gabriel, chargé d'études et de développement chez Agefiph et Christian Massus, Responsable Marketing Aquitaine Science Transfert nous livrent leur sentiment sur l'appel à projets lancé le 9 juillet dernier. Les membres du jury ont délibéré le 25 septembre dernier au Radisson Blu Hôtel de Bordeaux, nouvelle adresse du restaurant Dans le noir ? dans la capitale girondine.

Marc Bolivard, Président de l'UNADEV

Cet appel à projets est une chance. Celle de pouvoir faire avancer la cause du handicap visuel et d'ouvrir des perspectives vers une plus grande indépendance et autonomie des personnes aveugles et malvoyantes. En ce sens, l'appel projets a tenu ses promesses par la grande qualité et la diversité des projets, unanimement salués par le jury. Il était d'ailleurs important pour l'UNADEV d'associer des personnalités extérieures expertes dans leur domaine pour composer ce jury et évaluer au mieux la portée des projets. Les lauréats sont des solutions et des outils qui visent directement à améliorer le quotidien des déficients visuels et à inclure davantage le handicap dans les modèles de notre société. Tous ont en commun de repousser les limites pour changer la vie de celles et ceux qui trop souvent pâtissent d'un isolement né du handicap. Cet appel à projets est aussi un appel à la mobilisation en faveur de l'inclusion. L'ambition de l'UNADEV, fidèle à sa mission et à son histoire, vise bien à réduire cette distance entre voyants et non-voyants pour recréer un lien social et redonner confiance en soi. Car c'est avec la confiance qu'on avance.

Sébastien Saint-Pasteur, président de la commission politique du handicap et de l'inclusion, Conseil départemental de la Gironde

L'enseignement principal, c'est qu'il faut continuer de faire un effort supplémentaire pour des territoires plus inclusifs. J'ai pu constater la richesse et la variété des contenus : intelligence scolaire, numérique, mobilité... de nombreuses d'idées pour faciliter l'accessibilité des personnes porteuses d'un handicap, de l'innovation pour imaginer ce qui fait société autrement. C'est un encouragement qui donne du baume au cœur. Je suis fier d'avoir été associé à ce beau projet, ravi de cette gouvernance partagée avec un panel de personnalités qui a permis un regard complémentaire à celui de l'UNADEV. Après, il y a une part d'intuition, de séduction dans le choix des projets. C'est une belle expérience qui fait écho aux sujets sur lesquels je travaille.

Anne-Laure Cuq , administratrice de Bordeaux Mécènes Solidaires et Directrice Les Entreprises pour la Cité Sud-Ouest

La nature des projets en dit beaucoup sur les aspirations à avoir la même vie que tout le monde dans différents domaines : vie autonome et citoyenne, vie scolaire, vie culturelle et artistique, vie sportive et loisirs. Il y avait une vraie diversité avec des thématiques fortes qui ont émergées, notamment la question de la mobilité, essentielle pour se déplacer, qui traduit une vraie aspiration à la liberté et à l'autonomie. Les besoins sont immenses. Nous le constatons également au sein de Bordeaux Mécènes Solidaires qui contribue à la réduction des inégalités. Nous allons chercher des fonds pour monter des projets d'insertion, via l'éducation, l'inclusion numérique, la culture. J'ai retrouvé des objectifs communs, il y aura certainement des passerelles à construire à l'avenir, au bénéfice des projets.

Thomas Gabriel, chargé d'études et de développement chez Agefiph

Au sein d'Agefiph, nous travaillons sur l'insertion professionnelle des personnes handicapées, et pour que cela fonctionne, il faut que tout le reste trouve une solution. J'ai été ravi d'être invité à faire parti du jury. Surpris également par la créativité et la capacité des porteurs de projet à mobiliser les nouvelles technologies pour les adapter en fonction du handicap visuel. Rendre accessible chaque moment du quotidien, c'était l'engagement et le sens de la plupart des propositions. Nous avons validé différents champs dont les projets couvraient des besoins non encore explorés. Un projet d'accessibilité dans la conception des bâtiments via la digitalisation m'a globalement fasciné. Cette ouverture des champs du possible par le biais des nouvelles technologies est réellement passionnante !

Christian Massus, Responsable Marketing Aquitaine Science Transfert

Nous avons pour mission de valoriser le monde de la recherche universitaire en y apportant une approche plus économique. On détecte des inventions, on les analyse et on essaie de capter l'attention des marchés. Je suis plutôt familier avec cet exercice d'évaluation, de qualification, mais moins lorsqu'il s'agit de penser en termes plus spécifique car il s'agissait également de se mettre à la place des personnes impactées. J'ai beaucoup apprécié la démarche généreuse de cet appel à projets à la fois par son utilité et sa finalité. Finalement de nombreux projets pratiques à dominante technologique ont été présentés, notamment sur la thématique de la mobilité. Des projets qui apportent une notion de liberté et d'autonomie particulièrement pertinentes et qui invitent à changer son regard en profondeur. Des innovations en ergonomie, en cognitif ... potentiellement, les laboratoires universitaires pourraient contribuer à cette démarche, pourquoi ne pas les orienter dans cette recherche d'innovation sociale et sociétale ? C'est une piste...

Découvrez la liste complète des 20 lauréats de l'appel à projets de l'UNADEV !

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :