Le marché du bien-être en France aujourd’hui

 |   |  630  mots
(Crédits : DR)
Depuis 2015, le marché du bien-être en France est en pleine expansion et connaît une croissance de 8 à 12 % par an. Instituts de beauté, centres de massage, spas ou lieux de remise en forme captent une clientèle de plus en plus large, à la fois soucieuse de sa santé et de son apparence physique.

Un vieillissement de la population, une certaine forme de stress social lié aux crises et aux guerres ainsi que des diktats de beauté et de jeunesse toujours plus exigeants sont à l'origine de cet essor. Mais aussi une diversification des soins et une démocratisation des coûts, avec des instituts "low cost" qui mettent à la portée du plus grand nombre des soins (massage, modelage) ou des moments de pure détente (hammam, bains hydro-massants, jacuzzi).

De plus en plus de ménages s'offrent ainsi un soin de remise en forme au moins une fois par mois. Ce qui était auparavant réservé à une élite fortunée et appartenait au domaine de l'esthétique ou de la médecine relève aujourd'hui du "bien-être" et de la "forme". Beaucoup plus larges, ces termes recouvrent des gestes détente et non plus des soins de santé ciblés. Ils renvoient à un nouvel art de vivre, grâce auquel il s'agit non seulement de se faire, mais encore d'être soi ou de se retrouver à deux.

Le bien-être comme art de vivre

L'hôtellerie a bien compris cette nouvelle tendance en proposant des séjours bien-être à deux ou en solo. La plupart des établissements sont aujourd'hui dotés d'un espace de détente ou de remise en forme, avec salles de musculation, spas, piscines, saunas, hammams ou jacuzzis. Et le spa est devenu une destination en soi pour ceux et celles qui désirent faire une pause le temps d'un court séjour. Parmi les nouvelles prestations, l'arrivée de forfaits détente, de box et de cartes-cadeaux a également contribué à la démocratisation du bien-être. Plus encore, le bien-être est devenu séduisant et de nombreux séjours détente font désormais partie des destinations de rêve.

Vécu comme une parenthèse courte mais enchantée, le week-end bien-être en amoureux joint l'utile à l'agréable. Dans un manoir de Bretagne ou dans un château renaissant du Val de Loire, dans un Grand Hôtel de Normandie ou dans une cabane dans les arbres nichée au cœur de l'Ardèche, le séjour bien-être permet de se retrouver et de se détendre à deux dans un cadre idyllique, historique ou dépaysant. Aux apéritifs de bienvenue, petits déjeuners bio, menus du terroir et vins de pays s'adjoignent des soins à vivre pleinement à deux. Soins jacuzzi en musique, massages aux pierres chaudes ou modelages sur lit d'eau ont perdu tout caractère curatif pour devenir des gestes doux qui participent d'un rituel sensuel et savant.

Le week-end bien-être en amoureux : pause de charme


Parmi les destinations amoureuses les plus prisées de ces dernières années se trouvent des lieux insolites ou "nature", tels les cabanes perchées, les caravanes vintage, les roulottes, les lodges, les tipis ou les yourtes. Contraction de "glamour" et de camping, le mot "gampling" témoigne de ce dernier engouement. Prendre soin de soi relève, désormais, d'un véritable retour aux sources et d'un nouvel art d'aimer. Il s'agit de prendre soin de soi pour pouvoir mieux retrouver l'autre. Il s'agit de revenir à l'essentiel afin de se délester de l'accessoire.

Les séjours nature semblent donc faits pour les amoureux, que l'on dit être seuls au monde. Loin du monde et des agitations de la ville, les amoureux peuvent jouer les Robinsons et retrouver, à travers des gestes premiers, une nouvelle authenticité. Lodges, cabanes perchées dans les arbres ou roulottes n'en offrent pas moins tout le confort moderne pour des soins de détente. On y trouve des douches hydro-massantes, des saunas et jusqu'à des baignoires balnéo, qui signent le luxe simple de ce nouveau retour aux sources.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :