Le secteur de la coiffure en France : Un marché en évolution ?

Bien qu'il soit le deuxième plus important secteur d'activité de l'artisanat en France, le secteur de la coiffure est confronté depuis quelques années à la baisse en volume de son chiffre d'affaires. Ce secteur subit en effet depuis plusieurs années la baisse considérable du pouvoir d'achat et il doit également affronter un contexte économique assez défavorable. Voici une analyse détaillée de la situation.

3 mn

(Crédits : DR)

Le marché de la coiffure, un véritable secteur économique

Bien que le nombre de salons de coiffure qui ouvrent leurs portes en France ait connu une certaine hausse entre les années 2009 et 2013, l'on a observé une baisse de progression de ce nombre en 2014. La clientèle étant en effet plus volatile, ce secteur fait désormais face à une stagnation aussi bien en volume qu'en valeur. Toutefois, malgré la diminution d'environ 16 % du nombre de visites des femmes dans les établissements de coiffure, la hausse rapide des tarifs a permis de compenser les pertes qui auraient pu être constatées. 

De plus, depuis 2016, la fréquentation des salons par les hommes a connu un bond d'environ 26 %, ce qui a permis à ces établissements d'afficher un meilleur chiffre d'affaires. Selon l'Union Nationale des Entreprises de Coiffure, ce secteur affichait en 2015 un chiffre d'affaires de plus de six milliards d'euros. Ce domaine d'activité qui compte au sein de l'Hexagone plus de 83 200 établissements et environ 188 000 professionnels actifs est donc un grand gisement d'emplois.

Détails sur les disparités qui existent entre les professionnels du domaine

Le secteur de la coiffure connait des disparités sur le plan structurel qui constituent un véritable avantage pour les réseaux sous enseigne, ce qui permet à ces derniers de poursuivre aisément une politique de maillage sur certains territoires. Les indépendants font de leur côté état d'une vieillissante image de marque. Les modes de consommation ayant quant à eux connu une véritable évolution grâce notamment à l'émergence de plateformes de réservation en ligne telles que Balinea, la concurrence est désormais très rude entre les professionnels du secteur. En effet, ce type de plateforme est très pratique puisqu'elle permet de consulter le planning des établissements et de réserver une prestation directement en ligne, par exemple auprès d'un coiffeur à Paris, en quelques clics.

Seuls les salons de coiffure qui disposent d'une grande capacité d'adaptation parviennent à s'en sortir. Puisque les réseaux qui se trouvent sous enseigne ont une plus importante capacité d'investissement, ils arrivent à moderniser leur espace de travail et donc à offrir des services plus techniques que ceux de leurs confrères. Des espaces de détente et de soins sont également proposés par les réseaux sous enseigne, ce qui leur permet d'attirer et de fidéliser plus aisément la clientèle. Pendant que les réseaux affichent un meilleur chiffre d'affaires, les indépendants ont bien évidemment du mal à maintenir à flot leur activité. 

Bien qu'ils soient majoritaires, le niveau de concurrence ne leur offre pas la possibilité de s'en sortir aisément, ce qui les pousse à rejoindre de manière progressive les réseaux sous enseigne. Par ailleurs, face à l'essor de la tendance des coiffures à domicile, les organisations professionnelles du secteur exigent désormais l'application d'un taux de TVA plus réduit et un alignement des diverses qualifications professionnelles. Ces requêtes sont elles aussi plus avantageuses pour les réseaux sous enseigne.

Le nombre de salariés du secteur ayant quant à lui connu une grande baisse entre les années 2008 et 2013, les réseaux sous enseigne parviennent à mieux s'en sortir grâce au ralliement des indépendants. La coiffure étant en outre le plus important secteur artisanal après celui du bâtiment, il continue à faire former plus de 28 000 jeunes chaque année. Bien qu'il soit en crise, ce secteur a donc de beaux jours devant lui.

3 mn

Replay I Nantes zéro carbone

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 2
à écrit le 05/09/2020 à 14:15
Signaler
Grâce à mon expérience de 18ans j ai décider d ouvrir un salon De coiffure c un métier qui me tien a coeur

à écrit le 05/09/2020 à 14:13
Signaler
Grâce à mon expérience de 18ans j ai décider d ouvrir un salon De coiffure c un métier qui me tien a coeur

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.