Les nuisibles : un véritable marché se forme à Paris

 |   |  429  mots
(Crédits : DR)
La dératisation à Paris a été au cœur de l'actualité ces derniers mois. Ce secteur connait depuis peu un succès ascensionnel à cause de la multiplication des nuisibles dans la capitale, ce qui a impacté favorablement la création d'emploi ainsi que la naissance de nombreuses entreprises. Mais, que disent concrètement les chiffres à cet effet ? Quels sont les enjeux économiques de ce secteur en pleine croissance ?

Quels sont les enjeux économiques de la dératisation ?

Le secteur de la dératisation a le vent en poupe, et en conséquence, le nombre d'emploi et d'entreprise dans ce secteur a considérablement augmenté ces derniers mois. C'est la preuve que les dispositions prises par les élus parisiens pour l'éradication des nuisibles dans la ville de Paris ont été bien pensées. Depuis 2010, plusieurs organisations exerçant dans le secteur de la dératisation ont vu le jour, et de nombreux emplois ont été créés. De 2013 à 2015, les interventions sur le terrain ont connu une augmentation de 50 % d'après les statistiques, ce qui a permis à beaucoup d'entreprises de s'agrandir comme c'est le cas de la société de dératisation Docteur Nuisibles. En une année, le nombre d'opérations réalisées a été évalué à 4,2 millions d'euros. Parmi les demandeurs de service, on retrouve les agriculteurs en tête de classement avec un quart des appels et les particuliers avec 18 % des appels. D'après lemonde.fr, on note à l'heure actuelle 5500 salariés évoluant dans 1200 entreprises qui réalisent un chiffre d'affaires total supérieur à 650 millions d'euros. De plus, les prévisions pour 2019 s'annoncent encore plus intéressantes. Il est donc quasiment impossible de voir disparaître du jour au lendemain une telle activité qui est en plein essor économique.

La dératisation respecte-t-elle une certaine réglementation ?

Définie comme étant une action menant à se débarrasser des rats, la dératisation n'est pas un métier que l'on peut exercer comme on le souhaite. Elle nécessite une connaissance pointue des techniques et des produits ainsi qu'un savoir-faire irréprochable. Touchant à des produits toxiques et nocifs pour la santé, le secteur de la dératisation est bien réglementé et les formations sont reconnues au moyen d'attestations ou certifications délivrées par les autorités compétentes. De plus, elle est dirigée au niveau départemental par des arrêtés préfectoraux ; raison pour laquelle les entreprises et experts du secteur doivent impérativement être certifiés « certibiocide ». À noter également que les produits utilisés pendant la dératisation sont dangereux et nécessitent une formation afin de respecter les normes d'hygiène et de sécurité.

Que retenir ?

De toute évidence, la dératisation est une activité qui se remarque aujourd'hui dans les grandes capitales comme Paris. Si elle a pu connaître un coup de pouce durant les années précédents, on peut facilement deviner que les enjeux du marché sur 2019 de ce secteur seront au rendez-vous.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :