Les pays d’Europe les mieux lotis en congés payés

Les statistiques relatives au nombre de jours de congé payé dans les pays d’Europe diffèrent selon les sources. Par exemple, en ce qui concerne le pays qui compte le plus de jours non travaillés, l’OCDE et l’EURES ne sont pas tout à fait sur la même longueur d’onde. Mais s’il est bien un point sur lequel les deux institutions semblent d’accord, c’est que les Français sont plutôt bien lotis en matière de congés, même s’ils ne sont pas les plus gâtés.
(Crédits : DR)

Des résultats contradictoires d'une étude à l'autre

En prenant comme référence l'étude menée au sein de l'OCDE, il apparaît que les travailleurs britanniques sont les mieux lotis en matière de congés payés. Ils ont droit à 28 jours de vacances ouvrables par an. Ce qui fait du Royaume-Uni le pays le plus généreux en Europe.

Toujours selon les données de l'OCDE, les Français peuvent également s'estimer chanceux puisqu'ils se voient accorder au moins 25 jours de congé payé par an. Un total qui est supérieur à la moyenne européenne, mais que la France partage avec le Danemark, la Finlande, la Suède, la Norvège, le Luxembourg et l'Autriche.

Toutefois, les données collectées par les services européens de l'emploi (EURES) contredisent les chiffres avancés par l'OCDE. Par exemple, d'après l'EURES, l'Espagne arrive en tête des pays qui octroient le plus de congés payés à leurs salariés, à savoir 30 jours hors week-end et 14 jours fériés. Alors que dans le classement établi par l'OCDE, ce même pays n'offre que 22 jours, à égalité avec le Portugal.

La moyenne européenne, selon EURES, s'élève à 33,4 jours, un chiffre qui se décompose en 21,4 jours de congé payé et 12 jours fériés.

Qu'en est-il du reste du monde ?

Aux États-Unis, aucune loi n'oblige les entreprises à accorder des congés payés à leurs salariés.

Les travailleurs doivent donc compter sur la bonne volonté de leurs employeurs ou sur leur capacité de négociation pour pouvoir s'absenter tout en étant payés. Malgré cela, les Américains prennent en moyenne 10 jours de congé par an.

Les conditions sont encore plus contraignantes au Mexique. Les congés payés annuels y sont limités à 6 jours.

Au Canada, les autorités ont opté pour des congés progressifs, en fonction de l'ancienneté du travailleur. Les salariés ayant terminé une année complète de service ont droit à deux semaines de vacances par an. À partir de 5 ans d'ancienneté, ils se verront accorder une semaine de repos supplémentaire, puis une autre au bout de 10 ans.

Sur un autre continent, en l'occurrence l'Asie, l'OCDE a également voulu savoir combien de jours de congé les Japonais prennent chaque année. Ils ont droit à 3 semaines « off », mais de nombreux travailleurs renoncent volontairement à une partie de leur congé.

Le congé en portage salarial

Comme on le sait, le travailleur indépendant qui a opté pour le portage salarial international jouit quasiment des mêmes avantages que les salariés classiques et cette prérogative englobe aussi les congés payés.

Autrement dit, le travailleur peut s'absenter lors d'un jour ouvré et continuer à percevoir sa rémunération de la part de la société de portage.

Pour le salarié porté — travailleur freelance dans la majorité des cas —, la principale difficulté réside dans la planification des congés.

De ce fait, certaines sociétés de portage choisissent de verser tous les mois au salarié une indemnité compensatrice de congé payé, de manière à s'assurer que le salarié touche bien les indemnités de « congé » qui lui sont dues.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.