Les points clefs avant de choisir son assurance auto

 |   |  892  mots
(Crédits : DR)
Pour quelle assurance auto dois-je opter ? Dans la mesure où elle est obligatoire pour prendre le volant en toute légalité, il est primordial d'en choisir une qui convienne à sa situation afin de maîtriser son budget. Législation, facteurs de tarification, garanties essentielles et complémentaires... voici les clés pour vous aider à souscrire le contrat d'assurance auto le plus adapté à vos besoins.

L'assurance auto : que dit la loi ?

Au préalable, il convient de préciser que la souscription d'une assurance auto n'est pas une démarche simplement recommandée, elle est obligatoire depuis 1958.

Un risque qui coûte cher

Ce caractère obligatoire est en effet consigné dans le Code des Assurances : l'obligation légale s'applique à tout véhicule terrestre à moteur. Pourtant en France, on estime à 700 000 le nombre de conducteurs avec un véhicule circulant sans assurance. En cas de contrôle, ces contrevenants risquent de se voir infliger une amende de 3 750 euros. Leur permis est susceptible d'être retiré, annulé et suspendu durant 3 ans, leur automobile peut également être confisquée.

Des conséquences à éviter

Admettons que vous décidiez de vous affranchir d'une assurance auto pour des considérations financières. Si vous avez le malheur de renverser un cycliste, un usager de trottinette ou si vous accrochez un autre véhicule, vous êtes entièrement responsable au regard de la loi, quelles que soient les circonstances de l'accident. Dans ce cas, un défaut d'assurance vous contraint à réparer financièrement tous les dommages causés lors de l'incident (prise en charge, soins et traitements en cas de blessures, invalidité ou incapacité de travail, diagnostics et réparations des véhicules ayant subi des dommages, etc.).

Les critères de tarification de l'assurance auto

Assurer sa voiture, oui, mais pas à n'importe quelle condition, devez-vous songer derrière votre écran. Le prix reste le principal critère pour les conducteurs : les connaître bien en amont peut vous épargner une facture trop salée. Le tarif ne doit pas être le seul critère de choix, il faut aussi se montrer vigilant sur la qualité des garanties proposées par les assureurs : montants indemnisés, solutions d'assistance, protection du conducteur etc.

Les profils du conducteur et du véhicule

La nature du véhicule figure parmi les premiers critères considérés par un assureur au moment de déterminer le montant de la prime annuelle. De manière générale, les possesseurs de véhicules de grande valeur et de voitures puissantes, reconnues pour présenter un risque d'accident accru, devront payer plus cher. Les jeunes conducteurs au budget serré ont ainsi tout intérêt à privilégier une citadine compacte d'occasion. D'autant, et c'est un autre élément déterminant dans la tarification, qu'ils constituent des profils jugés à risques par les compagnies d'assurance, au regard de leur faible expérience. D'autres publics présentent des risques de sinistres plus élevés : les conducteurs déjà résiliés et malussés.

L'endroit où stationne le véhicule

Par ailleurs, la nature du stationnement influe elle aussi sur le coût d'une assurance auto. Une voiture ou un deux-roues stationnés dans un lieu clos est moins exposé à un acte de vandalisme qu'un véhicule garé dans la rue, par exemple. Si vous faites l'impasse d'un garage par souci d'économie, une prime plus élevée peut vous être imposée. La sinistralité va également faire varier le tarif : on constate des disparités entre les régions, ce qui s'explique principalement par le nombre de sinistres déclarés l'année précédente. Après avoir sollicité votre devis d'assurance auto, vous allez rapidement recevoir une estimation correspondant à votre profil.

Les types de contrats élaborés par les assureurs

Trois principales formules sont proposées aux conducteurs qui s'apprêtent à souscrire une assurance auto.

L'assurance tiers

L'assurance dite au tiers est la protection minimale que vous pouvez choisir, quels que soient le type de véhicule et la date d'obtention de votre permis. Elle couvre la responsabilité civile, c'est-à-dire les dommages causés à autrui. En revanche, vous n'êtes en aucun cas indemnisé pour des sinistres tels que le vol et le bris de glace. Par exemple, une assurance au tiers est susceptible de convenir aux jeunes permis qui se doteront d'une voiture de première main d'occasion.

L'assurance tous risques

Pour circuler et stationner l'esprit tranquille, si votre budget vous le permet, vous pouvez lui préférer une assurance tous risques. Quand bien même les contrats varient d'une compagnie à une autre, vous avez la certitude d'être protégé contre les dommages corporels et matériels, y compris si vous en êtes jugé responsable. Elle s'adresse notamment aux conducteurs en possession d'un véhicule neuf ou de grande valeur, cette assurance leur permettant de minimiser les frais de remise en état en cas de sinistre. Ses souscripteurs ont aussi l'avantage d'être indemnisés plus rapidement, ils n'ont pas à patienter le temps du règlement du litige avec l'assureur adverse. Prisée par près d'un conducteur sur deux, elle donne aussi droit à un dédommagement en cas de catastrophe naturelle.

Un contrat à la carte... ou presque

À mi-chemin entre les deux premières formules, on note une assurance dite à la carte. Dans la majorité des contrats, cette assurance de tiers étendu comme certains l'appellent couvre le bris de glace et n'importe quel dommage occasionné par des événements climatiques exceptionnels. Il s'agit d'une assurance enrichie de garanties complémentaires choisies par l'assuré. Incluant le plus souvent les garanties vol et incendie, cette formule peut aussi s'accompagner de garanties complémentaires : garantie panne mécanique, garantie attentats, garantie prêt de volant...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :