Rachat de crédit : quels sont les principaux motifs de refus ?

Le rachat de crédit est devenu une solution particulièrement séduisante pour les particuliers. Cette technique financière qui consiste à regrouper l’ensemble de ses crédits permet d’alléger ses mensualités et d’envisager de nouveaux projets. Pour autant, son obtention n’est pas automatique ! En France, on estime aujourd’hui que plus de 85% des demandes aboutissent par un refus… Découvrez quelles sont les situations à éviter sous peine de voir sa demande de rachat de crédit refusée.

3 mn

(Crédits : DR)

Même s'il existe des solutions en cas de rachat crédit refusé - comme faire appel à un courtier, ou déposer sa demande auprès d'autres organismes financiers - il est bon de connaitre les situations « à risques ».

Cela vous permettra de vous rassurer quant au fait que vous remplissez toutes les conditions requises, ou, le cas échéant, d'être conscient que votre situation doit évoluer pour envisager ue telle opération.

Le fichage à la Banque de France

L'un des principaux motifs de refus d'un rachat de crédit est lié au fichage à la Banque de France.

À l'heure actuelle, il existe 2 types de fichage distincts :

  • Le fichage FICP (Fichier national des Incidents de remboursements des Crédits aux Particuliers) : comme son nom l'indique, il concerne les incidents de paiement caractérisés sur les crédits accordés aux particuliers. Vous pouvez être concerné en cas de retard dans le remboursement d'un crédit.
  • Le fichage FFC (Fichier Central des Chèques) : il concerne les incidents liés à ce mode de paiement. Vous pouvez y apparaître si vous émettez un ou plusieurs chèques sans provision.

À noter que la banque qui a fait la demande d'inscription est la seule à pouvoir demander la levée du fichage.

 S'il vaut clairement mieux éviter d'apparaître dans l'un de ces fichiers, cela ne signifie pas pour autant que votre demande de prêt sera refusée.

En effet, les établissements financiers sont libres de vous accorder un rachat de crédit malgré un fichage à la Banque de France, ce dernier ne constituant qu'un seul des éléments étudiés dans votre dossier.

Une situation financière trop fragile

Une demande de prêt caractérisée par une situation budgétaire « bancale » a peu de chance d'être acceptée.

Dans un premier temps, il est important de calculer votre taux d'endettement. En effet, la majorité des établissements financiers rejettent les dossiers dont le taux d'endettement est supérieur à 33%.

 Même chose si vous présentez des revenus trop faibles voire irréguliers. Les établissements auront tendance à juger votre situation financière trop instable pour un rachat de crédit.

 L'idéal étant d'avoir un salaire compris entre 1300€ et 1500€ mensuels et un taux d'endettement inférieur à 33%.

 Une incompatibilité avec les critères d'acceptation

 Les critères d'éligibilité au rachat de crédit sont nombreux, ce qui explique en partie l'importance du taux de rejet.

  • Le type de contrat de travail : pour espérer obtenir un accord, il est préférable d'être en CDI ou à la retraite. Les travailleurs indépendants, quant à eux, doivent justifier d'une activité de 3 ans minimum.
  • La situation financière de l'emprunteur : elle regroupe le salaire, le taux d'endettement ainsi que le montant du reste à vivre.
  • Le nombre et le type de crédits en cours : s'il parait évident que l'emprunteur doit disposer d'au moins deux crédits à regrouper, l'un des deux doit obligatoirement être un crédit à la consommation.
  • L'âge du demandeur : celui-ci doit être compris entre 25 et 75 ans.

Parce qu'une demande de rachat de crédit nécessite la présentation d'un dossier exemplaire, il est important de vérifier sa bonne conformité aux critères d'acceptation. Si cette solution financière présente de nombreux avantages, elle reste aujourd'hui inaccessible pour de nombreux foyers sans l'aide d'une intervention tierce.

3 mn

Sommet du Grand Paris

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.