Bandeau Women For Future

Des femmes qui comptent !

 |   |  643  mots
(Crédits : Presse)
Sous l'égide de l'association des archivistes français, le blog "Des Femmes qui comptent" regroupe les services d'archives bancaires de plusieurs établissements afin d'illustrer l'évolution de la place des femmes dans la société.

« Des femmes qui comptent » ! Voilà un blog pas tout à fait comme les autres. Ecrit par Marie, un personnage fictif, il retrace le parcours des femmes dans l'univers de la banque grâce aux archives d'établissements financiers. Et ils sont quelques-uns à s'être regroupés : BNP Paribas, Crédit Agricole S.A., Fédération nationale des Banques populaires, Fédération nationale des Caisses d'épargne, HSBC France, Société générale et le Ministère de l'Economie et des Finances.

Le but du projet ? Illustrer l'évolution des femmes dans la société à partir des archives bancaires et financières. Photographies, lettres, notes internes, suivis de carrières, affiches, coupures de presse... tous les documents utilisés sont les témoins d'expériences individuelles et ordinaires qui constituent le parcours de femmes tant du point de vue des employées que des clientes.

 Ce travail minutieux est un éclairage majeur sur l'évolution du droit des femmes au travers de nombreux thèmes comme l'accès aux comptes, l'accès à la Bourse, la représentation des femmes dans la publicité, les politiques sociales à destination du personnel féminin, les conditions de travail des employées, le rôle des femmes pendant la Grande Guerre... De billets en anecdotes, Marie retrace plus d'un siècle de l'histoire des femmes et revisite même le parcours de trois femmes employées de banque : celle d'Eugénie (employée de 1897 à 1935), celle de Pauline (1934-1974) et celle d'Annie (1973-2013). Avec en fond d'Histoire, trois générations de féminisme.

Des saisons marquées par le témoignage d'experts comme celui d'Agnès Tran-Pommel, co-présidente de la fédération de réseaux de promotion de la mixité du secteur de la banque, de la finance et de l'assurance Financi'Elles, ou encore celui de Marie-Anne Barbat-Layani, directrice générale de la Fédération bancaire française.

Un blog de circonstances

En tout état de cause, « Des Femmes qui comptent » ! est LE blog qui tombe à pic dans cette période où les repères égalitaires n'ont de cesse de faire l'actualité. S'appuyer sur des archives concrètes pour faire cas de l'évolution sociétale des femmes ne peut qu'alimenter le débat dans un sens constructif. Et si beaucoup reste encore à faire en termes de mixité, ces documents qui font notre Histoire prouvent, fort heureusement, que les avancées sont bien réelles. Récentes aussi : rappelons que la loi autorisant les femmes à ouvrir un compte en banque sans l'autorisation de leur mari date du 13 juillet 1965, soit il y a à peine plus de 50 ans. C'est dire comme parfois le chemin est long pour des combats qui somme toute ne devraient plus en être. C'est dire aussi, combien la vigilance est de mise eu égard à de si récents acquis.

Alors c'est vrai, plus de 55% des salariés du secteur bancaire sont des femmes (sources Financi'Elles), mais combien sont-elles à occuper des postes à décisions ? D'après le premier baromètre de la mixité réalisé par Paris Ile-de-France Capitale Economique, elles ne sont que 8,7% de femmes à la tête des institutions financières du Grand Paris. Autant dire un secteur sinistré !  La combinaison managériale du pouvoir et de l'argent resterait-elle chasse gardée, voire préservée par la gent masculine ? Il y a des chances, mais il y a aussi du travail... beaucoup de travail pour que les mentalités changent et que nos sociétés contemporaines se délestent d'un héritage socio-culturel porté par la seule vision patrimoniale des hommes.

En attendant que nos mondes deviennent meilleurs et réellement égalitaires, n'hésitez pas à consulter le blog « Des femmes qui comptent » ; de notes en anecdotes, l'évolution sociétale de ces dernières décennies prouvent que les avancées mêmes lentes sont bien réelles.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :