Les profits de Cap Gemini fondent de 60% en 2009

 |   |  400  mots
La SSII française Cap Gemini a vu son bénéfice net tomber à 178 millions d 'euros contre 451 millions un an an plus tôt. Son chiffre d'affaires et ses marges reculent également. Ces derniers indicateurs sont également attendus en baisse cette année.

Le bénéfice net de Cap Gemini a fondu de plus de la moitié en 2009 à 178 millions d'euros contre 451 millions en 2008. La rentabilité opérationnelle a également souffert et enregistre une baisse de 43% à 333 millions d'euros pour un chiffre d'affaires de 8,37 milliards d'euros qui s'est contracté de de 3,8% sur un an. A taux de change et périmètre constants, ce repli est de 5,5% conformément à ses objectifs abaissés deux fois au cours de 2009. Le groupe affiche ainsi une marge opérationnelle de 7,1% contre 8,5% un an plus tôt.

Dans son communiqué publié ce jeudi, le groupe souligne le très net ralentissement du marché des prestations de conseil et de services informatiques et une stabilisation de son activité infogérance. Cette dernière activité est parvenue à améliorer sa marge opérationnelle de 1,8 point à 7,2%.

La France, premier marché du groupe, voit son chiffre d'affaires reculer de 6,1% à taux de change et périmètre constants tandis que ce dernier augmente dans la région Royaume-Uni-Irlande.

Les prises de commandes s'élèvent à 9,28 milliards d'euros sur l'année, en baisse de 2% par rapport à l'exerice précédent.

Sa trésorerie nette est en revanche passée de 774 millions d'euros en 2008 à 1,27 milliard l'année dernière et Cap Gemini envisage de verser un dividende de 80 centimes d'euro par action.

"L'année 2009 a montré la capacité du groupe à traverser la crise", a assuré lors d'une conférence téléphonique le directeur général Paul Hermelin, qui a renoncé comme le président Serge Kampf à 20% de sa rémunération variable.

La société française de services informatiques déclare être en voie de stabilisation au 1er semestre 2010 grâce à des clients, souligne le groupe, qui "manifestent un appétit sensiblement accru pour des projets de taille plus importante". Le chiffre d'affaires restera toutefois en repli. Ce dernier devrait néanmoins renouer avec la croissance au second semestre sans pour autant permettre de finir l'année en hausse. La baisse de l'activité prévue en 2010 devrait être entre 2 et 4% à taux de change et périmètre constants. Quant à la marge opérationnelle, elle devrait encore diminuer dans une fourchette comprise entre 6 et 6,5%.

Le groupe précisé enfin que ses effectifs sont de 90.516 personnes au 31 décembre -1.105 de moins que fin 2008- dont 31% externalisés essentiellement en Inde, en Pologne, en Amérique Latine, en Chine, au Maroc et au Vietnam.


 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :