Musique en ligne : HP lance "MusicStation" en Europe

 |   |  254  mots
Après le service de musique en ligne "Rapsody" lancé aux Etats-Unis, le premier fabricant mondial de PC se tourne désormais vers 10 pays du Vieux Continent dont la France avec une plate-forme similaire, payante, et installée sur 16 modèles de HP.

L'américain Hewlett-Packard (HP), le premier fabricant mondial de PC, a annoncé ce lundi à l'occasion du Midem, le marché international de la musique, qui se tient actuellement à Cannes, le lancement d'une plate-forme musicale intégrée sur 16 de ses modèles, baptisée "MusicStation" dans dix pays européens: France, Grande-Bretagne, Allemagne, Italie, Espagne, Suède, Suisse, Belgique, Autriche et Pays-Bas.

Aux Etats-Unis, HP intègre par défaut une plate-forme similaire, "Rhapsody", développée par RealNetworks. En Europe, c'est la société de musique numérique britannique Omnifone qui développe et gère "MusicStation". Le service proposé est le suivant : les clients paieront environ dix euros par mois pour accéder à tout le catalogue disponible sur la plate-forme. Ils peuvent tester le service gratuitement pendant 14 jours et conserver dix morceaux chaque mois. "En tant que premier vendeur mondial de PC, HP a l'opportunité de créer un concurrent viable d'iTunes (le premier distributeur mondial de musique numérique, ndlr)", estime Ron Lewis, le directeur général d'Omnifone.

L'amélioration de l'offre légale de musique en ligne constitue précisément un axe de travail contre le téléchargement illégal sur lequel planchent les gouvernements. Et déjà, quelques signes positifs apparaissent. En témoignent les chiffres communiqués la semaine dernière par la Fédération internationale de l'industrie phonographique (Ifpi) selon lesquels les ventes mondiales de musique numérique ont atteint 4,2 milliards de dollars en 2009 après avoir enregistré une hausse de 12% sur un an.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :